Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
C4 Picasso : un fauteuil pour trois

C4 Picasso : un fauteuil pour trois

Cinq mois après le lancement de la version longue de son C4 Picasso, Citroën dégaine aujourd'hui la version 5 places. Avec le soutien du Xsara Picasso, au catalogue jusqu'en 2010, la marque vise le leadership du segment en France. Enthousiasmant ! Le C4 Picasso dans sa version...

...cinq places est arrivé en concession au cours de la 2e quinzaine de février, et tout porte à croire que le succès sera au rendez-vous. Prévu pour être commercialisé le 8 mars prochain, le modèle semble en effet avoir déjà trouvé son public. En témoignent les 39 000 ventes réalisées (à fin janvier) par son grand frère, le C4 Picasso 7 places, depuis son lancement en octobre dernier. Les premiers retours semblent être en adéquation avec les objectifs que Citroën s'est fixée pour le successeur de la Xsara Picasso (qui reste au catalogue jusqu'en 2010). Avec cette gamme élargie de monospaces compacts, Citroën entend dérober la place de leader du segment au pionnier du genre : la Mégane Scénic.
Ce C4 Picasso 5 places légitime à lui seul cet objectif. Son atout majeur est sans nul doute le dynamisme de ses lignes. Citroën confirme en effet, après le coupé C4, qu'il a retrouvé un style et une vraie personnalité. Plus encore, d'ailleurs, dans cette version 5 places que sur la version longue, plus classique et familiale. Cette stratégie de différenciation stylistique, déjà développée sur C4 berline et coupé, est de nouveau une réussite : Citroën parvient à créer deux monospaces compacts, quand les autres constructeurs ne proposent qu'une "simple rallonge" (cf. Renault Scénic ou Seat Altea…).
Cependant, la filiation entre les deux modèles de Citroën ne fait aucun doute. C4 et Grand C4 Picasso partagent en effet leur plate-forme, utilisent 85 % de pièces communes et affichent une largeur identique. En revanche, par rapport à sa version longue, le Picasso 5 places affiche 12 cm de moins (mais 20 cm de plus que le Xsara Picasso !).

LE C4 PICASSO EN BREF

  • Date de lancement :
    8 mars 2007
  • Segment de marché :
    Monospaces compacts : 256 000 immats en 2006 (- 4 %)
  • Concurrents du C4 Picasso HDI Pack Ambiance (24 950 .) :
    - Renault Mégane Scénic 1.5 dCi 105 Expression (23 550 €),
    - Focus C-Max TDCi 110 DPF Trend (23 700 €)
  • Objectifs de vente en France : 80 000
  • Prix :
    19 900 € 1.8i 16V
    22 450 € HDi 110 FAP
    27 100 € HDi 138 FAP Pack Ambiance

  • Avec un patronyme comme celui-ci, Citroën se devait de réussir un nouvel exercice de style. A scruter l'allure de C4 Picasso, le défi paraît remporté. Notamment en poussant un peu plus loin son concept "visiospace", inauguré sur la version 7 places. Grâce au dessin de son arrière et l'utilisation, rendue alors possible, de montants vitrés, C4 Picasso affiche la plus grande surface vitrée du segment. Quand le client opte pour le toit panoramique, celle-ci atteint en effet les 6,2 m2 ! Un concept où la vision maître, fait indéniablement appel au naturel. Aux éléments, même. L'air, bien entendu. Mais l'eau, également, avec la présence de cette vague latérale qui structure la caisse. Mais aussi par cette 2e vague qui caractérise la planche de bord. Celle-ci s'inscrit dans cette même volonté du constructeur d'offrir la meilleure visibilité possible au conducteur. "Nous souhaitions laisser entrer le paysage dans le véhicule de la manière la plus naturelle possible afin que le conducteur, mais aussi les passagers profitent pleinement d'une visibilité incomparable", explique-t-on chez Citroën. L'espace entre les deux sièges avant a ainsi été particulièrement soigné pour donner aux passagers arrière la même visibilité qu'à l'avant, ou presque.
    Outre ce design, le nouveau Picasso jouit également de vrais agréments tant au niveau de l'habitabilité que de la conduite. Côté pratique, par exemple, de nombreux rangements ont été pensés, quel que soit le niveau de finition. Picasso fourmille, en outre, d'aides diverses à la conduite : Frein de stationnement électrique, freinage d'urgence sécurisé, aide au démarrage en côte, limitateur et régulateur de vitesse, alerte de franchissement involontaire de ligne (Afil), aide au stationnement. Au final, le plaisir de conduite est au rendez-vous même si le véhicule s'avère un peu lourd selon la motorisation (poids total en charge entre 2 tonnes et 2 150 tonnes). Au lancement, le C4 Picasso sera équipé de blocs 1.8i et 2.0i 16V pour les essences, et de HDi 110 et 138 ch pour les modèles Diesel.

    Des monospaces pour toutes les bourses

    Si on peut légitimement s'étonner du niveau de prix de cette nouvelle carrosserie, on se doit d'admettre qu'elle apporte un vrai coup de jeune et de dynamisme à une gamme familiale pour le moins vieillissante, entre C5 break, Xsara Picasso et C8.
    La marque propose une gamme de prix adaptée à toutes les bourses : la Xsara Picasso s'affiche de 15 990 à 19 000 euros ; le C4 Picasso démarre à 19 900 euros pour aller jusqu'à 30 600 euros ; le Grand C4 Picasso va de 21 000 à 30 350 euros (notons que l'entrée de gamme de C8 débute à 28 300 euros). A 19 900 euros, dans sa version la plus dépouillée, et pour le coup vraiment qualifiable d'appel, le nouveau Picasso semble s'embourgeoiser. Avec un tel nom, l'art, souvent élitiste et inabordable, aurait-il donné des idées d'exclusivité à Citroën ?

    David Paques

     

    QUESTIONS A

    Jean Jacquemart, Directeur du commerce France de Citroën

    "Notre objectif est de détrôner Scénic"

    Journal de l'Automobile. Quel est votre objectif ?
    Jean Jacquemart. Nous visons les 4 % du marché français. Avec les trois carrosseries, Xsara, C4 et Grand C4 Picasso, nous souhaitons atteindre les 80 000 immatriculations. C'est le "score" de Renault l'an dernier avec son monospace compact. Nous ne pouvons pas faire moins. Notre objectif est de détrôner Scénic.

    JA. Quel est, pour vous, le fer de lance de cette gamme ?
    JJ. Je pense que nous allons vendre trois C4 pour un Grand C4. Mais depuis son lancement en octobre dernier, le Grand C4 a fait en France 12 500 commandes, soit 30 % de ventes de plus que Scénic sur la même période. Ce qui est intéressant, c'est que sur ces commandes, nous avons beaucoup de nouveaux clients. Et pour la marque, comme pour le réseau, les ventes conquêtes sont très encourageantes. D'ailleurs, sur ce Grand C4 Picasso, nous sommes déjà en pénurie. Nous avons un délai raisonnable de 4 à 5 semaines.

    Cet Article est extrait de
    Pour le découvrir, cliquez ici
    Ajouter un commentaire
     
    Pour laisser un commentaire,  
     Inscrivez vous 
    Plus d'articles
    ZE : Renault veut garder un temps d'avance

    Après la conversion à l'électrique de la quasi-totalité des constructeurs de la planète à plus ou moins longue échéance, l'Alliance Renault-Nissan, qui reste l'un des pionniers en la matière,

    Une reprise de plus pour By my Car !

    Le groupe dirigé par Jean-Louis Mosca et Jérôme Gerbier s'empare d'Auto Losange, distributeur Renault-Dacia dans la banlieue de Grenoble.

    T3 : chiffre d'affaires en forte hausse pour Renault

    Fort du succès rencontré par ses nouveaux modèles et par la bonne tenue de ses ventes en Europe, Renault voit son chiffre d'affaires progresser de 13% lors du troisième trimestre.

    Résultats en baisse pour PSA au 3e trimestre

    Confronté à des taux de change défavorables et au vieillissement de ses gammes, le constructeur tricolore voit son chiffre d'affaires reculer de 5% lors des trois derniers mois.

    Mercedes a dévoilé son pick-up

    Fruit de la collaboration entre Daimler et l'Alliance Renault-Nissan, le pick-up Mercedes sera lancé d'ici la fin de l'année 2017.

    Exclusivité JA : Le futur des technologies automobiles selon Deloitte

    Une étude réalisée par Deloitte démontre que l'intérêt des Français pour le véhicule autonome est en baisse et qu'ils ne sont pas nécessairement prêts à bourse délier pour toujours plus de technologies.

     
    Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page