Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
BMW Série 3 cabriolet : A l'heure du choix

BMW Série 3 cabriolet : A l'heure du choix

Pour la première fois sur un de ses cabriolets, BMW abandonne la toile pour un toit rigide rétractable. Un coup d'essai proche d'un coup de maître qui va faire de l'ombre au coupé. Tout juste 6 mois après le coupé, BMW lance la Série 3 cabriolet. Enfin coupé-cabriolet. En...
...effet, cette 4e génération de cabriolet munichois est la première BMW à disposer d'un toit rigide escamotable. Ce système, conçu par l'équipementier allemand Edscha, est constitué de trois parties afin de préserver le design du modèle déjà vendu à plus de 260 000 unités dans le monde. Mission accomplie ! En cabriolet, après un balai de 22 secondes, ce nouvel opus reste aussi équilibré que les 3 générations précédentes en reprenant les traits caractéristiques de celles-ci. Une remarque également valable dans l'autre configuration. En effet, une fois le toit en place, ce nouveau coupé reste tout à fait fidèle à celui sorti il y a 6 mois ! Seuls l'absence de pied milieu, la découpe de la glace arrière, le couvercle de malle et les feux viennent trahir la mobilité du toit d'autant que les habitacles et les mécaniques sont identiques. Le cabriolet va-t-il faire de l'ombre au coupé ? Sans doute mais il ne va toutefois pas le terrasser. Sur les 2 260 unités attendues cette année (voir l'essai du coupé JA N° 977), le mix risque tout au plus de s'équilibrer car le toit escamotable fait grimper la facture de près de 8 000 ¤ à motorisations et finitions équivalentes. Véritable 4 places, le cabriolet se montre également logeable avec un volume de coffre en progression de 50 litres (350 l) par

LA SERIE 3 CABRIOLET EN BREF

  • Date de lancement :
    Disponible
  • Segment de marché :
    Coupé et Cabriolets Premium.
    19 883 immatriculations en 2006.
  • Objectifs 2007 * :
    2 260 unités du Coupé et du Coupé-Cabriolet.
  • Principales concurrentes :
    - Saab 9-3 cabriolet 2.0t 175 ch Vector : 41 350 ¤
    - Volvo C70 T5 Momentum 220 ch : 42 550 ¤
    - Audi A4 Cabriolet 2.0 TFSi 200 ch Ambiente Multitronic : 44 200 ¤
    - Mercedes CLK Cabriolet 280 7 G-Tronic 231 ch Avangarde : 52 350 ¤
  • Prix :
    41 900 ¤ 320i confort 170 ch
    51 950 ¤ 325i Luxe 218 ch
    55 600 ¤ 330i Luxe 272 ch
    58 000 ¤ 335i Luxe 306 ch
    50 850 ¤ 330d Confort 231 ch
    56 350 ¤ 330d Luxe 231 ch

    *voir JA 977 Essai Série 3 Coupé

  • rapport à la précédente génération (300 l). Une fois le toit replié, ce volume plafonne à 210 litres. Mais que les adeptes de golf ou de ski se rassurent, une fois la banquette arrière rabattue, une trappe de 40 cm permet le chargement d'objets assez longs. Mais aussi logeable et bien fini soit-il, ce cabriolet reste une BMW avec ses six cylindres essence et Diesel et maintenant un 4 cylindres essence tout aussi moderne.

    Auto Start-Stop de série sur le 320i

    Au chapitre mécanique, les six cylindres domineront la gamme. En effet, le 3.0 essence est proposé en version 218 chevaux sur le 325i et 272 chevaux sur le 330i. Même le fameux 3.0 litres bi-turbo est au catalogue avec ses 306 chevaux. Mais une fois n'est pas coutume chez BMW, la surprise vient d'un quatre cylindres. Bientôt généralisée dans la gamme, cette mécanique fait le plein de technologie. Partie intégrante du programme Efficient Dynamics, au même titre que le travail sur l'aérodynamisme ou la réduction du poids, ce quatre cylindres développe 170 chevaux mais affiche surtout une consommation moyenne de 6,7 litres pour 100 km. Pour en arriver là, les ingénieurs munichois ont fait appel à l'injection directe haute pression avec des injecteurs piézo-électriques mais aussi à la fonction Auto Start-Stop et à la récupération d'énergie au freinage. Parti au volant d'un 325i, l'agrément est là, comme la sonorité du six cylindres toujours bien présente. Même avec 210 kilos supplémentaires, liés aux renforts nécessaires à la rigidité de la caisse et aux mécanismes du toit, ce cabriolet n'a pas à rougir de ses performances. Il manquerait même quelques chevaux tant la caisse semble facilement digérer les 218  ch. mis à notre disposition. L'heure du choix a sonné : Série 3 coupé ou Série 3 cabriolet-coupé ? Il n'y a pas d'hésitation.

    Christophe Jaussaud

    Cet Article est extrait de
    Pour le découvrir, cliquez ici
    Ajouter un commentaire
     
    Pour laisser un commentaire,  
     Inscrivez vous 
    Plus d'articles
    Le spectre d'un reconfinement...

    En attendant les annonces du président de la République, ce 28 octobre 2020 à 20 heures, les professionnels de l'automobile ont des sueurs froides sur la définition de commerces essentiels. Syndicats

    Malus au poids : l’amendement est paru

    Le texte introduisant le malus au poids dans le projet de loi de finances 2021 vient d’être publié. Comme attendu, seront concernés, à partir de 2022, les véhicules de plus de 1 800 kg avec une pénalité

    Renault a soigné son pricing au troisième trimestre 2020

    En conjuguant les effets de la reprise des ventes en Europe et une politique commerciale plus vertueuse, le groupe Renault a redressé la barre au troisième trimestre 2020. Le chiffre d'affaires s'établit

    PSA se dote d’une business unit dédiée aux utilitaires légers

    En France, une nouvelle direction en charge des VUL voit le jour chez PSA. Dirigée par Fayçal Hemia, elle doit permettre à Peugeot, Citroën et Opel de gagner des parts de marché en mobilisant les réseaux,

    Ascom Invest (BymyCar) reprend les VTC Marcel

    Selon nos informations, les VTC Marcel sont repris par Ascom, la holding de Jean-Louis Mosca, aussi connu pour être le président de BymyCar. Les tractations entre Renault et l'acquéreur ont été bouclées

    Les constructeurs vont-ils échapper aux amendes sur le CO2 ?

    L’association T&E estime que les constructeurs sont en passe d’atteindre leurs objectifs CO2 de 2020. Pas question de saluer les efforts consentis : T&E accuse les constructeurs de "petits arrangements"

     
    Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page