Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
Seat Leon Cupra : En piste !

Seat Leon Cupra : En piste !

Après les FR, la Cupra vient coiffer la gamme Leon. A l'heure du WTCC, Seat espère capitaliser sur cette image sportive qu'il cultive depuis de nombreuses années avec une certaine réussite commerciale. 25 % des Leon vendues aujourd'hui sont des FR ou des Cupra ! Rendez-vous est...

...donné sur le circuit de Bresse. Un superbe juge de paix pour cette Seat "la plus puissante jamais produite". Après son show estival à Londres, en juillet dernier, voyons si l'air de Saône-et-Loire lui réussit. Après une découverte rapide des 3 km du circuit, une première série de quelques tours fait office de shakedown. La prise en main se fait rapidement et en toute confiance. L'ambiance intérieure, notamment les sièges et l'instrumentation sur fond blanc vous plongent dans l'ambiance, même si, comme sur la berline classique, on peut regretter le manque de gaieté des habitacles de cette marque latine. Un sentiment encore présent à l'extérieur, car bien que la Cupra soit la Seat la plus puissante jamais produite, cela ne se remarque pas au premier coup d'œil. Il n'est pas aisé de différencier une Leon FR d'une Cupra. Pourtant, les différences sont nombreuses et la principale se cache sous le capot avec une version 240 chevaux du 2.0 TFSi du groupe Volkswagen. Dérivé du bloc de 200 chevaux, notamment présent sur la Leon FR mais aussi sur la Golf GTi ou l'Audi TT, celui-ci a vu ses pistons, ses bielles, mais aussi son circuit de refroidissement et l'alliage de sa culasse changer. Le turbo voit également sa pression passer de 0,8 à 1,2 bar. Un nouveau cocktail qui permet d'abattre le 0 à 100 km/h en 6,4 secondes. Un chiffre qui laisse penser que la puissance passe bien au sol malgré seulement deux roues motrices. Et c'est le cas. Alors avec un autobloquant, comme sur la Mazda 3 MPS, ce serait encore mieux, mais la Seat n'a pas à rougir. Le travail sur les suspensions, plus basses (de 7 mm et 14 mm par

LA LEON CUPRA EN BREF

  • Date de lancement :
    Disponible
  • Segment de marché :
    Berlines compactes sportives
  • Objectifs 2007 :
    400 à 500 unités en 2007
  • Principales concurrentes 5 p :
    - Mégane RS 2.0 T RS Luxe 225 ch : 30 650 euros
    - Golf GTi 2.0 TFSi 200 ch : 29 490 euros
    - Mazda3 MPS 2.2 T 260 ch : 27 200 euros
  • Prix :
    26 780 € Leon Cupra 2.0 TFSi 240 ch
  • rapport à une FR et une Leon normale) et plus fermes, mais aussi sur le train avant où l'adoption d'aluminium a permis de gagner 7,5 kg sur la balance, permettent à la Cupra d'être la digne héritière de la Leon WTCC d'Yvan Muller. Après avoir brillé sur circuit grâce à sa mécanique, son comportement mais aussi son freinage puissant et endurant, il lui restait l'épreuve de la route. Souvent ces voitures au tempérament bien trempé oublient le confort que demande un usage quotidien. Les ingénieurs de Seat Sport à Martorell ont réussi à le préserver, principalement grâce aux suspensions. En effet, bien que fermes, elles ne vous font pas vivre un supplice sur les départementales bosselées.

    " Travailler en profondeur l'image de notre marque"

    "Notre challenge avec ce véhicule n'est pas de faire du volume mais de travailler en profondeur l'image de notre marque", souligne Jochen Funk, le directeur de Seat France, si l'on peut être d'accord avec ce deuxième point, faisant écho à l'engagement de la marque dans le WTCC, sur les volumes une correction relative s'impose. Certes, la Leon Cupra ne deviendra pas LE best-seller de la marque mais les résultats déjà enregistrés ont fait évoluer le curseur des prévisions. En effet, l'objectif initial, annoncé en octobre dernier, se limitait à 50 voire 100 unités en année pleine alors qu'aujourd'hui, il oscille entre 400 et 500 unités, soit environ 4 à 5 % du mix global de Leon. Pourquoi un tel optimisme ? Depuis qu'elle a débarqué dans les showrooms, la séduction semble opérer avec environ 50 commandes mensuelles. En quelques mois, cette Leon Cupra devrait donc faire mieux que les 217 unités de la génération précédente immatriculées entre 2001 et 2005. Enfin rappelons que le mix Seat fait toujours la part belle aux modèles typés sport et aux mécaniques supérieures à 150 chevaux : les Leon FR (TFSi 200 ch et TDI 170 ch) représentent déjà 20 % des ventes du modèle. Il faut dire qu'à 26 780 €, cette Cupra est affichée à un tarif très compétitif.

    Christophe Jaussaud

    Cet Article est extrait de
    Pour le découvrir, cliquez ici
    Ajouter un commentaire
     
    Pour laisser un commentaire,  
     Inscrivez vous 
    Plus d'articles
    Maxime Picat, Stellantis :

    Directeur de Stellantis en Europe, Maxime Picat a été élu Homme de l’Année 2020. Pur produit de PSA, il maîtrise aussi bien les rouages des usines que la complexité des gammes, la conception des véhicules

    Le groupe Carwest ouvre une nouvelle concession Peugeot à la Queue-en-Brie

    Présidé par Xavier Trujas, le groupe Carwest vient d'ouvrir une concession Peugeot à La Queue-en-Brie (94). Il s'agit d'un tout nouveau site qui permet au groupe francilien de combler un vide dans le sud du Val-de-Marne.

    Carlos Tavares dévoile la nouvelle stratégie d'électrification pour Stellantis

    Le directeur général de Stellantis, Carlos Tavares, a dévoilé une partie de la stratégie d'électrification du groupe. En 2025, 38 % des ventes seront électrifiées grâce à 4 nouvelles plateformes

    Vincent Cobée, Citroën :

    Avec la C5X, Citroën signe son retour sur le segment des grandes berlines, quatre ans après l'avoir quitté. Produite en Chine, comme la DS9, la C5X sera commercialisée en Europe à l'automne 2021.

    François Larher, Audi :

    En charge de l'activité occasion chez Audi France depuis octobre 2020, François Larher fait le point sur les dernières évolutions du label Audi Occasion:Plus et sur les ambitions de la marque aux anneaux

    Renault affiche une part de marché en baisse mais se dirige vers des ventes saines

    Renault continue de réorienter sa stratégie commerciale avec une baisse des immatriculations tactiques, ce qui explique sa part de marché en retrait depuis le début de l'année 2021. Une phase difficile

     
    Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page