Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
Bienvenue en 2034 ! : Une petite révolution

Bienvenue en 2034 ! : Une petite révolution

 En lançant la première citadine pile à combustible à moins de 15 000 dollars, la Chana ZE, le groupe Ford-Chang'an prend une longueur d'avance. Commercialisée le 15 mai prochain, cette citadine n'a pas fini de surprendre. Voici enfin à l'essai LA nouveauté du dernier Salon...

...de Pékin : La Chana ZE, pour Zéro Emission, très attendue sur l'énorme marché des citadines. En effet, voici le premier véhicule à pile à combustible (PAC) coûtant moins de 15 000 dollars. Cela peut paraître fou, mais il s'agit bien d'une réalité. Dès le 15 mai, elle sera dans le réseau mondial de Ford-Chang'an que ce soit sous la marque Ford ou Chana. Il existe bien des citadines hybrides comme la Toyota Yaris et même des citadines à PAC comme DaimlerChery VV Fuel Cell ZE, mais avec la Chana ZE, le constructeur sino-américain démontre, outre sa maîtrise technologique, sa capacité à gérer les coûts de fabrication pour arriver à un prix de vente de 14 500 dollars. Pour mémoire, lors de notre premier essai d'un véhicule à PAC, un concept-car, en 2007, il fallait compter en millions de dollars. A cette époque, les constructeurs les plus optimistes pensaient pouvoir vendre de tels véhicules dès 2015 mais pas avant 2030 en véritable grande série. Sans la grande crise de 2018-2020, ce planning n'aurait sans doute pas été tenu, au vu de l'inertie de cette industrie à l'époque. En effet, à cette date, l'automobile était déjà dans l'impasse pétrolière et environnementale forçant les constructeurs, toute la décennie suivante, à diriger tous leurs

LA CHANA ZE EN BREF

  • Date de lancement :
    15 mai
  • Segment de marché :
    Citadine pile à combustible 50 kW
  • Principales concurrentes :
    - Yaris hybride : 13 100 $
    - Dacia Migan LS Hyb : 12 600 $
    - Chery VV Fuel Cell : 15 520 $
  • Objectifs de vente en 2034 :
    200 000 dans le monde
    dont 40 000 en Europe.
  • Prix :
    14 500 € Chana Full Cell ZE
  • investissements vers "l'automobile nouvelle". Un impératif où la PAC est apparue comme incontournable.

    Les moteurs à explosion bientôt au musée ?

    Seulement armé d'une carte en guise de clé, une simple approche de l'auto fait ouvrir les larges portes antagonistes. L'accès à bord est incroyablement aisé même pour les places arrières. Là, première surprise : il n'y a pas de volant ! Enfin il n'est pas visible immédiatement. Une fois la carte insérée, un balai débute sur la planche de bord afin de le laisser apparaître ainsi que tout le système multimédia dans la partie centrale. Une multitude de fonctions sont alors accessibles par commande vocale. Téléphone, GPS, télé, musique, webcam, liaisons directes avec le constructeur, etc. rien ne manque. Dès les premiers tours de roues, la Chana ZE brille par sa maniabilité. Grâce à ses 3,5 mètres, elle se faufile partout en ville. Normal pour une citadine me direz-vous ! Mais elle se montre également à son aise hors de la cité grâce à sa PAC, à un comportement soigné, mais aussi à de nombreuses astuces (toutefois en option). En effet, avec sa pile offrant une puissance de 50 kW, la Chana ZE peut croiser sur les autoroutes à 130 km/h durant près de 400 kilomètres. Une bonne autonomie grâce à l'implantation de deux réservoirs, sous la banquette arrière, renfermant sous une pression de 700 bars 4 kg d'hydrogène. Une partie arrière qui accueille également les batteries. Le reste des éléments, comme la pile elle-même ou la climatisation notamment, se cachent sous le court capot avant. Ceci explique les très larges entrées d'air dans le bouclier avant. L'optimisation de l'espace disponible a été un des leitmotive durant la conception. De plus, les ingénieurs de Ford-Chang'an ne se sont pas limités à imaginer leur Chana ZE dans la ville. Elle réussit même à surprendre durant un pique-nique ! En effet, grâce à son toit panoramique qui se dédouble, un auvent peut apparaître en une seconde. Une option à 250 dollars.
    Malicieuse, bien dessinée, mais surtout affichée à un tarif très attractif, la Chana ZE, qui connaîtra également une carrière commerciale sous l'Ovale Bleu de Ford, va bouleverser les codes. Les hybrides, certes moins chers, mais au bilan écologique moins bon, risquent de vieillir prématurément. Quant aux bonnes vieilles automobiles "classiques" à moteur à explosion, il ne leur reste plus qu'à prendre la direction des musées ! Enfin, pas tout de suite. Les principaux Etats viennent en effet d'annoncer, avec l'aval de l'Association Internationale de l'industrie automobile (WAIA), que la moyenne des rejets de l'ensemble de leurs gammes ne devra pas dépasser 45 g de CO2/km d'ici 2050.

     Christophe Jr. Jaussaud

    Cet Article est extrait de
    Pour le découvrir, cliquez ici
    Ajouter un commentaire
     
    Pour laisser un commentaire,  
     Inscrivez vous 
    Plus d'articles
    Le groupe Pautric investit à Rennes

    L'opérateur vient de consentir un investissement de 8 millions d'euros pour une nouvelle concession BMW/Mini dans la capitale bretonne.

    Une reprise de plus pour By my Car !

    Le groupe dirigé par Jean-Louis Mosca et Jérôme Gerbier s'empare d'Auto Losange, distributeur Renault-Dacia dans la banlieue de Grenoble.

    T3 : chiffre d'affaires en forte hausse pour Renault

    Fort du succès rencontré par ses nouveaux modèles et par la bonne tenue de ses ventes en Europe, Renault voit son chiffre d'affaires progresser de 13% lors du troisième trimestre.

    Résultats en baisse pour PSA au 3e trimestre

    Confronté à des taux de change défavorables et au vieillissement de ses gammes, le constructeur tricolore voit son chiffre d'affaires reculer de 5% lors des trois derniers mois.

    Mercedes a dévoilé son pick-up

    Fruit de la collaboration entre Daimler et l'Alliance Renault-Nissan, le pick-up Mercedes sera lancé d'ici la fin de l'année 2017.

    Exclusivité JA : Le futur des technologies automobiles selon Deloitte

    Une étude réalisée par Deloitte démontre que l'intérêt des Français pour le véhicule autonome est en baisse et qu'ils ne sont pas nécessairement prêts à bourse délier pour toujours plus de technologies.

     
    Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page