Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
BMW X5 : L’heure de la reconquête

BMW X5 : L’heure de la reconquête

Après huit années de succès et 600 000 ventes dans le monde, BMW remplace son X5. Maillon d'une chaîne de produits devant conduire le groupe munichois à 1,4 million d'unités fin 2007, le nouveau X5 voit plus grand. Les objectifs du groupe BMW sont ambitieux. Comme nous le...

...rappelait Nicolas Wertans, le patron du groupe en France (JA N°998), le constructeur munichois vise, dans le monde, 1,4 million d'unités dès 2007 puis 1,6 million en 2010. En France, pas de chiffres annoncés, mais simplement la volonté de croître plus vite que l'ensemble du groupe. Pour ce faire, une large offensive produit est en marche et le nouveau X5 y tient une part non négligeable voire supérieure à ce qu'elle était dans le passé. En effet, depuis le lancement de ce suv en 1999, jamais BMW France n'a pu véritablement répondre à la demande du marché. Il a enregistré sa meilleure année en 2004 avec plus de 5 000 unités. En 2006, sa dernière année de commercialisation, les immatriculations se sont limitées à 3 000 exemplaires. Il faut dire que les deux autres stars du marché du suv ne l'ont pas attendu. En effet, le Mercedes ML enregistre l'une de ses plus belles années avec plus de 7 000 unités et l'Audi Q7, avec 3 000 ventes, fait jeu égal en dépit d'une exploitation commerciale limitée à 9 mois. La relative rareté du X5 en France s'explique notamment par le manque de capacité de production de l'usine de Spartanburg. Pour cette nouvelle génération, BMW semble avoir corrigé le tir avec une capacité en passe d'atteindre 200 000 unités annuelles contre 140 000 actuellement. Toutefois, cette augmentation ne profite pas exclusivement au X5, car l'usine, en plus de ce dernier et des Z4 Roadster et Coupé, va bientôt accueillir le X6. La rentabilité du marché américain et la parité des monnaies, à l'époque, expliquent également ces choix. La France aurait sûrement pu en vendre plus, mais la carrière internationale du X5 reste une réussite avec plus de 600 000 unités vendues jusqu'à aujourd'hui.

Plus grand, plus puissant, mais moins gourmand

Plus grand et plus puissant, tout en étant moins gourmand, le X5 deuxième génération est un adepte du programme Efficient Dynamics. Apparu en 2003, lors du Salon de Francfort, ce programme cache en fait un ensemble de solutions techniques menant notamment à une réduction de la consommation tout en préservant le plaisir de conduite. Le travail sur la masse a été très important. En effet, malgré toutes les mensurations à la hausse et de nouveaux équipements, cette nouvelle génération ne pèse que 15 kilos de plus tout en offrant une rigidité accrue. Ensuite, les mécaniques ont

LE X5 EN BREF

  • Date de lancement :
    Disponible
  • Segment de marché :
    SUV de luxe. 30 119 unités en 2006
  • Objectifs 2007 *:
    4 000 unités en 2007
  • Principales concurrentes :
    - Mercedes ML 320 CDi 224 ch : 53 600 euros
    - Audi Q7 3.0 TDi Ambiente Tiptronic 5p 233 ch : 52 650 euros
    - Range Sport TDV6 SE 190 ch : 56 400 euros
    - Porsche Cayenne S V8 4.8 385 ch : 67 952 euros
  • Prix :
    53 300 € 3.0d 235 ch
    59 800 € 3.0d Luxe 235 ch
    75 800 € 4.8i 355 ch

    *Estimation JA

  • également évolué. Ainsi, le six cylindres essence voit sa puissance augmenter de 18 %, à 272 chevaux, tout en consommant 14 % de moins. Le V8 gagne lui aussi 11 % de puissance, à 355 ch, tout en voyant la facture à la pompe baisser de 5 %. Même le bloc Diesel, qui devrait représenter plus de 80 % des ventes en France, gagne encore de la puissance affichant désormais 235 chevaux pour une consommation mixte de 8,7 litres, en recul de 7 %. Une mécanique Diesel qui a, elle aussi, fait un régime avec 25 kilos de moins sur la balance grâce notamment à l'adoption d'un carter tout aluminium. Dans ce contexte de baisse généralisée, les émissions de CO2 suivent, naturellement, une courbe décroissante. La nouvelle boîte automatique 6 rapports doit également être associée à ces résultats. En effet, selon la motorisation, elle permet une économie de 3 à 6 %. Nous reviendrons plus en détail, dans un prochain numéro, sur ce programme Efficient Dynamics.

    Antiroulis actif et suspensions pilotées

    Bien qu'ayant certaines aptitudes hors asphalte, le X5 était avant tout connu et reconnu pour ses qualités dynamiques. Il en sera de même pour cette génération. Les ingénieurs l'ont même équipé (en option 3 500 euros) de l'AdaptativeDrive. Une nouvelle arme combinant un Antiroulis actif et des suspensions pilotées grâce au nouveau protocole FlexRey, 10 fois plus rapide. Grâce à des capteurs mesurant notamment la vitesse, l'angle de braquage, l'accélération transversale et longitudinale ou l'assiette, l'AdaptativeDrive peut agir sur les barres Antiroulis grâce à des vérins rotatifs ainsi que sur les valves électromagnétiques des amortisseurs pour encore plus d'agilité et de confort. Quant au off road, il a fallu improviser. La faute à 20 cm de neige tombée dans la nuit. Ainsi, le désert des Bardenas n'étant plus au programme, nous avons gagné de petits cols, totalement blanchis, des Pyrénées espagnoles. Malgré une monte pneumatique normale, notre X5 n'a pas connu de problème de motricité, le xDrive s'est parfaitement joué des pièges. De plus, comme sur le sec d'ailleurs, une armada électronique veille pour corriger tout excès d'optimisme.
    Après un break en 2006, le combat sur le segment des SUV de luxe va reprendre de plus belle. Le X5 veut bien évidemment retrouver sa place, au minimum, mais les concurrents tels que Volkswagen et Porsche ont également revu leur copie. Puis le roi ML ne compte pas abandonner sa couronne sans lutter.

    Christophe Jaussaud

    Cet Article est extrait de
    Pour le découvrir, cliquez ici
    Ajouter un commentaire
     
    Pour laisser un commentaire,  
     Inscrivez vous 
    Plus d'articles
    Renault va lancer un label VO ZE

    A l'image de Nissan, Renault va déployer, durant le premier semestre 2017, un label VO dédié à ses modèles électriques. Zoé en tête.

    Une reprise de plus pour By my Car !

    Le groupe dirigé par Jean-Louis Mosca et Jérôme Gerbier s'empare d'Auto Losange, distributeur Renault-Dacia dans la banlieue de Grenoble.

    T3 : chiffre d'affaires en forte hausse pour Renault

    Fort du succès rencontré par ses nouveaux modèles et par la bonne tenue de ses ventes en Europe, Renault voit son chiffre d'affaires progresser de 13% lors du troisième trimestre.

    Résultats en baisse pour PSA au 3e trimestre

    Confronté à des taux de change défavorables et au vieillissement de ses gammes, le constructeur tricolore voit son chiffre d'affaires reculer de 5% lors des trois derniers mois.

    Mercedes a dévoilé son pick-up

    Fruit de la collaboration entre Daimler et l'Alliance Renault-Nissan, le pick-up Mercedes sera lancé d'ici la fin de l'année 2017.

    Exclusivité JA : Le futur des technologies automobiles selon Deloitte

    Une étude réalisée par Deloitte démontre que l'intérêt des Français pour le véhicule autonome est en baisse et qu'ils ne sont pas nécessairement prêts à bourse délier pour toujours plus de technologies.

     
    Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page