Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
Audi A5 : Retour aux sources

Audi A5 : Retour aux sources

C'est avec un coupé 4 places Quattro qu'Audi avait entamé sa métamorphose en 1980. Aujourd'hui, grâce à l'A5, la marque renoue avec cette tradition qui avait disparu du catalogue depuis 1996. Est-ce un retour gagnant ? Comment oublier le coupé Quattro et le formidable bruit...

...de son 5 cylindres turbo. ça devait rester une auto confidentielle avec 400 exemplaires prévus, mais finalement, ce sont 11 560 unités qui sortiront des chaînes de production. Un succès ! Cependant, si ce modèle demeure celui de la métamorphose d'Audi, le premier coupé 4 places aux anneaux était la 100S en 1969. Durant près de trois décennies, les coupés vont se succéder dans la gamme, avec notamment le coupé GT de 1980 à 1988 où le coupé 80 de 1988 à 1994. C'est d'ailleurs de ce dernier que sera extrapolé le coupé S2 (première version S de l'histoire d'Audi), le dernier coupé 4 places de la lignée. Il aura donc fallu attendre onze années pour voir Audi revenir aux sources avec l'A5. Cependant, la marque n'a pas chômé durant cette période en enregistrant, en 2006, sa 11e année consécutive de croissance. Des succès comme l'A3, l'A4 ou le TT permettent aujourd'hui le grand retour des coupés. Car il ne faut pas oublier la R8 même si les enjeux ne sont pas les mêmes. En effet, une centaine de R8 prendront les routes françaises cette année alors que 1 500 A5 devraient être immatriculées. Et dès 2008, ces chiffres seront multipliés par deux. Avec 3 000 unités, Audi vise ni plus ni moins un quart du marché hexagonal des coupés 4 places premium. A l'échelle mondiale, l'A5 marque le véritable départ de l'offensive produits qui devrait faire passer la gamme Audi de 22 à 40 modèles d'ici 2015 afin

L'A5 EN BREF

  • Date de lancement :
    21 juin
  • Segment de marché :
    Coupé 4 places premium. 11 564 immatriculations en 2006.
  • Objectifs :
    1 500 unités en 2007. 3 000 en année pleine.
  • Principales concurrentes :
    - BMW 330xd Coupé Confort 231 ch : 46 200 €
    - Mercedes CLK 320 CDi Elegance 224 ch : 44 700 €
    - Alfa Brera 2.4 JTDm 200 ch : 35 700 €
    - Peugeot 407 coupé V6 HDi 204 ch : 36 550 €
  • Prix :
    32 100 € A5 1.8 TFSi 170 ch
    43 000 € A5 V6 2.7 TDi 190 ch Ambiente
    49 900 € A5 V6 3.2 FSi 265 ch S-Line
    53 150 € A5 V6 3.0 TDi 240 ch Ambition luxe
    61 900 € S5 V8 4.2 FSi 354 ch
  • d'atteindre un volume annuel de vente de 1,5 million d'unités à cette date. Rappelons qu'en 2006, Audi a vendu 905 000 véhicules dans le monde.

    Une nouvelle plate-forme plus dynamique

    "L'Audi A5 est la plus belle voiture que j'ai jamais créée", lance fièrement Walter de'Silva, le père stylistique de l'A5. Certes, la dernière-née d'Audi est réussie, mais le chef du design du groupe allemand semble avoir oublié un peu vite ses coups de crayons passés notamment chez Alfa. Toutefois, il ne peut tout renier et son côté italien resurgit rapidement puisqu'il affirme que "le grand tourisme est né en Italie" et que l'A5 possède bel et bien ce gène latin dans ses lignes. Un argument important, car le design reste le facteur essentiel dans les motivations d'achat. Mais cette robe est loin d'être la seule nouveauté de l'A5. En effet, ce coupé inaugure une toute nouvelle plate-forme, ainsi que de nouveaux moteurs et de nouveaux équipements. Un package technique que l'on retrouvera d'ailleurs sur la future A4 dans quelques mois. Elle se caractérise par un empattement plus long et donc par des porte-à-faux réduits. En effet, si on la compare avec l'A4 actuelle, l'empattement augmente de 10 cm, passant de 2,65 à 2,75 m, pour seulement 5 cm de plus sur la longueur du véhicule. On doit en partie ce changement à un nouveau positionnement des trains roulants. Le train avant a ainsi été avancé d'environ 15 cm alors que celui de l'arrière recule de 10 mm. De fait, les porte-à-faux diminuent, le tout au service d'une meilleure stabilité et d'une meilleure répartition des masses. Là où la berline A4 offrait un rapport avant/arrière de 61/39, l'A5 est plus équilibré avec 55/45. La première des conséquences est d'offrir un comportement plus efficace avec notamment une atténuation du sous-virage. La nouvelle implantation de la direction sous le bloc moteur va également dans ce sens. Et pour profiter des améliorations, Audi a également fait le choix d'offrir de nouvelles mécaniques à son coupé.

    Le S5 disponible dès le lancement

    Dès l'entrée de gamme, il y a du neuf sous le capot avec le 1.8 TFSi de 170 chevaux. Etroitement dérivé du 2 litres du même nom, dont les qualités sont largement connues, ce petit moteur sera disponible en fin d'année. Pour le lancement du 21 juin prochain, place aux V6 et V8. Aussi bien en essence qu'en Diesel, les V6 seront omniprésents, mais le 3.2 FSi malgré ses 265 chevaux aura du mal à résister aux deux Diesel. D'autant plus, qu'équipé du 3.0 V6 TDi, qui développe maintenant 240 chevaux, l'agrément est total et les performances supérieures. Reste un cas particulier que le Diesel ne pourra sûrement pas détrôner de sitôt : le V8 FSi. Même s'il ne développe "que" 354 chevaux, alors que sur la RS4 ou le R8 il culmine à 420, ce bloc a conservé son formidable caractère et sa sonorité. Il fait le bonheur du S5. Une version S qui sera d'ailleurs pour la première fois disponible dès le lancement du modèle. De quoi patienter avant l'arrivée plus que probable d'un RS5 beaucoup plus sportif. Pas que le S5 ne soit pas assez performant, 5,1 s pour passer de 0 à 100 km/h en témoigne, mais il est davantage tourné vers le grand tourisme.

    Christophe Jaussaud

     

    FOCUS

    Avant l'A5…

    C'est en 1970 que la saga des coupés 4 places débute chez Audi. L'Audi 100 Coupé S sera produite à 30 687 exemplaires jusqu'en 1976. Elle sera également le premier coupé sportif de la lignée. Cependant, il faudra attendre le Salon de Genève 1980 pour voir Audi renouer avec cette carrosserie. A partir de cette date et de ce coupé, inaugurant la transmission Quattro, l'image d'Audi évolue. 400 exemplaires auraient sortir de l'usine mais finalement devant le succès 11 560 unités seront produites. Il y aura même le coupé Quattro S1, produit à 214 exemplaires entre 1983 et 1985. Durant cette décennie, il y aura aussi le coupé GT (1980-1988) mais aussi le coupé 80 (1988-1994). Le dernier coupé 4 places en date d'Audi, le S2, a disparu du catalogue après 7 370 exemplaires produits.

    Cet Article est extrait de
    Pour le découvrir, cliquez ici
    Ajouter un commentaire
     
    Pour laisser un commentaire,  
     Inscrivez vous 
    Plus d'articles
    Renault va lancer un label VO ZE

    A l'image de Nissan, Renault va déployer, durant le premier semestre 2017, un label VO dédié à ses modèles électriques. Zoé en tête.

    Une reprise de plus pour By my Car !

    Le groupe dirigé par Jean-Louis Mosca et Jérôme Gerbier s'empare d'Auto Losange, distributeur Renault-Dacia dans la banlieue de Grenoble.

    T3 : chiffre d'affaires en forte hausse pour Renault

    Fort du succès rencontré par ses nouveaux modèles et par la bonne tenue de ses ventes en Europe, Renault voit son chiffre d'affaires progresser de 13% lors du troisième trimestre.

    Résultats en baisse pour PSA au 3e trimestre

    Confronté à des taux de change défavorables et au vieillissement de ses gammes, le constructeur tricolore voit son chiffre d'affaires reculer de 5% lors des trois derniers mois.

    Mercedes a dévoilé son pick-up

    Fruit de la collaboration entre Daimler et l'Alliance Renault-Nissan, le pick-up Mercedes sera lancé d'ici la fin de l'année 2017.

    Exclusivité JA : Le futur des technologies automobiles selon Deloitte

    Une étude réalisée par Deloitte démontre que l'intérêt des Français pour le véhicule autonome est en baisse et qu'ils ne sont pas nécessairement prêts à bourse délier pour toujours plus de technologies.

     
    Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page