Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
Porsche  Cayenne : Et il grimpe aussi !

Porsche Cayenne : Et il grimpe aussi !

Plus puissant, et pourtant moins gourmand, le nouveau Cayenne confirme l'ambiguïté - assumée - de son positionnement à la fois "pro du tout-terrain" et voiture sportive. En nous laissant essayer ce SUV de luxe dans les dunes du désert d'Agafay au Maroc, Porsche France nous a permis...

...de tester les capacités du nouveau Cayenne en hors-piste : un vrai bonheur.

Bien que la clientèle habituelle du Porsche Cayenne ne soit pas vraiment accro des compétitions tout terrain, elle ne dédaigne pas bénéficier des aptitudes off-road de son SUV. Et le nouveau Cayenne remplit son rôle. Dans les dunes, son comportement s'avère étonnant, l'électronique accompagnant totalement les velléités aventureuses du pilote. En côte, pas de panique, lorsque vous lâchez les pédales ou les perdez, le Cayenne s'immobilise, vous repartez quand vous le souhaitez sans un quelconque recul au démarrage. Vous voulez descendre dans des chemins escarpés, laissez-vous conduire, le système prend en charge la descente pour peu que vous ayez les roues droites. Et encore ! Même si vous n'avez pas toutes les roues en contact avec le sol, le Cayenne compense grâce au PTM intelligent ou Porsche Traction Management. L'embrayage multidisques, en effet, "permet de diriger jusqu'à 100 % du couple sur l'essieu avant oui l'essieu arrière selon les besoins". En clair, vous faites ce que vous voulez en sécurité (deux airbags grand volume pour les passagers avant, deux airbags thoraciques latéraux et deux airbags rideaux dans le cadre de toit participent également à cette réalité ainsi que les pré-tensionneurs de ceintures), dans un confort qu'il est inutile de décrire et avec du répondant sous le pied…

Chevaux plus économes

Le Cayenne nouvelle génération monte en puissance sur ses trois modèles, 40 ch de plus pour le modèle de base, le six cylindres 3,6 l, 45 ch sur le Cayenne S V8 4,8 l de 385 ch et enfin 50 ch sur le Cayenne qui atteint 500 ch. De quoi se faire plaisir sur route comme pour crapahuter sur les terrains

LA CAYENNE EN BREF

  • Date de lancement :
    Disponible
  • Segment de marché :
    SUV de luxe
  • Objectifs :
    1 500 exemplaires 2007-2008
  • Principales concurrentes :
    - Volkswagen Touareg V6 FSi, 280 ch, 49 400 euros ;
    - Mercedes ML 350, 272 ch, 53 600 euros ;
    - Audi Q7 : 3,6 FSi, 280 ch, Ambition luxe, 57 850 euros.
  • Prix :
    53 000 € Cayenne
    68 000 € Cayenne S
  • accidentés. Les trois motorisations sont dotées de l'injection directe essence, ce qui explique (entre autres) le regain de puissance mais aussi, un gain en termes de consommation (selon le nouveau cycle de conduite européen) qui peut aller à plus de 8 % sur certains modèles et en conduite réelle jusqu'à 15 %. Une économie née également d'une meilleure pénétration dans l'air, Porsche ayant cédé - avec succès - à l'éco-conception et gagné en Cx : 0,35 sur les trois modèles. Un béquet de toit plus aérodynamique, un abaissement de la jupe avant, des déflecteurs de roues re-modelés participent à ce lifting conso.

    Un brin d'agressivité

    Sans briser ses lignes, une touche plus agressive a été apportée au nouveau Cayenne. Cette touche naît de l'accentuation des angles des ailes, les rendant plus musclés. On notera aussi le nouveau bouclier avant. Côté optiques, ils ont été reculés par rapport à la version précédente et sont désormais plats. Ils bénéficient d'un éclairage directionnel dynamique bi-Xénon (en série sur le turbo, en option sur le Cayenne et le Cayenne S) très pratique sur routes peu rectilignes et en tout-terrain, on y revient ! Pour l'arrière, les changements sont moins perceptibles, on signalera un becquet de toit plus important et 4 sorties d'échappement plus généreuses. Surtout, ce qui est à souligner, ce sont les nouvelles roues 18 pouces en série sur le S et le Turbo (17 pouces pour le Cayenne), et pour le plaisir des roues de 21 pouces sont aussi proposées. Bref, plus de puissance, plus d'assise, plus d'agressivité et toujours du luxe, le nouveau Cayenne s'affirme tout aussi bien en sportif sur route et en pugnace en dehors.

    Hervé Daigueperce

    Cet Article est extrait de
    Pour le découvrir, cliquez ici
    Ajouter un commentaire
     
    Pour laisser un commentaire,  
     Inscrivez vous 
    Plus d'articles
    Central Autos reprend la marque Seat du groupe Magris à Vienne

    Seat sera désormais distribuée par Central Autos, qui a repris le fonds de commerce au groupe Magris. La société, dirigée par Jean-Patrick Coquillat, implante la marque dans le pôle automobile au sud de Vienne,

    L’Ami arrive enfin dans le réseau Citroën

    Après l'avoir proposé à la commercialisation au sein des enseignes Fnac et Darty, Citroën confie enfin son quadricycle électrique à son réseau de distributeurs. Plus de cent partenaires ont été

    Hyundai : le pari payant de l'électrification

    Le constructeur a connu depuis le déconfinement un volume d'activité qualifié d’extraordinaire. La conséquence d'une stratégie décidée pendant la crise : miser plus que jamais sur ses modèles

    Carlos Gomes à la direction générale de BYmyCAR

    Le groupe BYmyCAR ouvre pour la première fois de son histoire son capital au management et accueille à cette occasion un nouvel homme fort, Carlos Gomes, qui en devient directeur général.

    Daimler souhaite vendre l'usine d'Hambach

    Le groupe allemand, qui fabrique des Smart depuis 1998 en Moselle, vient d'annoncer son intention de vendre le site d'Hambach. Cette usine devait pourtant produire des modèles électriques de Mercedes.

    Ivan Segal, Renault :

    En juin 2020, le groupe Renault a gagné 1,5 point de part de marché avec 71 612 immatriculations, en hausse de 6,5 %. Les marques Renault et Dacia profitent pleinement de la prime à la conversion qui pèse

     
    Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page