Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
Nissan Pathfinder : Triptyque

Nissan Pathfinder : Triptyque

Nouvel entrant dans la "famille 4x4" de Nissan, le Pathfinder est un astucieux mélange de genres. A la fois monospace, 4x4 et berline, le dernier-né de la marque nippone, calqué sur le prototype Dunehawk, a été pensé pour répondre aux attentes de tous les automobilistes, pantouflards...

...ou pas.

Après le Patrol, 4x4 de légende préféré des baroudeurs pur jus, après le X-Trail, second SUV le plus vendu en France - sans compter, le Pick-Up, le Terrano et le Murano -, il fallait à Nissan un véhicule à la croisée de deux mondes : mi-aventurier, mi-familial. Le Pathfinder vient donc compléter la famille des quatre roues motrices de la firme nippone. Un 4x4 qui ne dit pas son nom. Un 4x4 vendu comme un monospace, "pour les familles qui, jusqu'à présent, ne s'intéressaient pas aux véhicules à quatre roues motrices", explique Pierre Loing, directeur Strategy & Product Planning Nissan Europe. Bref, le Pathfinder est un doux mélange de 4x4, de monospace et de berline. Trois voitures en une seule. Que demander de plus ?

Chapitre I : le monospace

Si les têtes pensantes de Nissan ont choisi le terme "monospace" pour désigner le Pathfinder, ça n'est pas pur hasard. Le 4x4 propose en effet une troisième rangée modulable de deux sièges qui, s'ils ne sont pas particulièrement pensés pour accueillir des personnes de plus de 1,60 m, sont fort utiles en dépannage. D'autant qu'il n'est nul besoin de devenir contorsionniste pour y accéder : les portes arrière du Pathfinder s'ouvrent à 85° et les sièges de la seconde rangée sont entièrement rabattables. En tout, le véhicule n'offre pas moins de 64 configurations de sièges réalisables en un tournemain. De quoi laisser libre cours aux transports en tous genres, de passagers ou de mobilier ! Le coffre, quant à lui, dispose d'un espace de 2 091 litres et de 190 litres en configuration 7 sièges, et a deux parties amovibles. La première, classique, comprend l'ouverture intégrale du hayon. La seconde, pratique, ne réside que dans l'ouverture de la partie vitrée du hayon pour un accès facilité. Sans oublier, toujours pour les familles nombreuses, les fixations Isofix pour sièges enfants à l'arrière.

Chapitre II : la berline

L'aspect berline vient davantage de la motorisation et de l'équipement du Pathfinder. Doté du nouveau moteur YD turbo Diesel de 2,5 l, le dernier-né de Nissan développe une puissance de 174 ch et un couple de 403 Nm qui lui permet d'avoir véritablement l'agrément de conduite d'une berline. Détail parfois oublié sur les 4x4. Et c'est sans compter sur la version essence 4,0 l V6 du SUV qui sera commercialisée en Europe dans le courant de l'été 2005. Un V6 qui ne s'en laisse pas compter en dépit d'une transmission automatique 5 rapports un peu légère qui ne permet pas de monter dans les tours et d'exploiter complètement la puissance d'un tel moteur. Idem pour la fonction séquentielle : jusqu'en 3e, chaque passage de vitesse peut s'effectuer à 6 000 tr/mn mais, en 4e, le compte-tours redescend à une vitesse vertigineuse. Impossible alors de dépasser les 4 500 tr/mn. Dommage. Côté habitacle, le Pathfinder, sur la version Elégance, n'a rien à envier aux limousines : projecteurs au Xénon, système de navigation bénéficiant de la technologie "Bird View" (3D), capteurs de pluie et de luminosité, climatisation avant à deux zones, climatisation arrière, toit ouvrant électrique, sellerie cuir, jusqu'au fameux système Intelligent Key qui équipe déjà la Micra. Détail qui a son importance : lorsque le 4x4 se donne des airs de berline tout confort, une caméra de recul à écran couleur envoie une image sur le rétroviseur central. De quoi dompter sans dommage les 4,74 m de longueur et le 1,85 m de largeur de la bête !

Chapitre III : le 4x4

Enfin, et puisqu'il s'agit, quoi qu'on en dise, d'un 4x4, le Pathfinder ne fera pas rougir ses précurseurs à quatre roues motrices. En effet, la transmission 4x4 All-Mode du Nissan est une version améliorée du système qui équipe le X-Trail et le nouveau Murano. Quatre modes de progression sont alors possibles : 2 roues motrices, 4 roues motrices, auto et vitesses courtes. Modes que le conducteur peut aisément sélectionner grâce à un bouton situé au tableau de bord. Combinez à cela un système de freinage à disques ventilés (avant et arrière) et l'ESP+, et vous obtenez un véhicule tout-terrain que le franchissement n'effraie pas un instant. Seul bémol toutefois : le filtrage des vibrations n'est pas optimal. Quant à l'amortissement, il est un peu rude. Résultats, en off-road ou sur une route qui n'est pas souvent visitée par la voirie, le Pathfinder tremble et fait un bruit assourdissant. Là encore : dommage ! Pour l'heure, Nissan entend vendre 4 200 unités du Pathfinder pour sa première année de commercialisation. "Nous entendons réaliser environ 20 % de ces ventes suite à des renouvellements avec nos clients du Terrano, puis 40 % sur une nouvelle clientèle et, enfin, 40 % sur les acheteurs habituels de monospaces", précise Pierre Loing en guise de conclusion. Et puis il est vrai que, de nos jours, un 4x4 est rarement fait pour faire du 4x4 ! Du coup, les pères de famille nombreuse qui se sentent une âme d'aventurier seront comblés. Et vice-versa.

Ambre Delage

 

ZOOM

Nissan au pays du bénéfice levant

Le constructeur automobile japonais a récemment annoncé avoir dégagé, sur le dernier trimestre 2004, un bénéfice net de 1,01 milliard d'euros, soit une hausse de 6,9 % sur un an. Nissan, détenu à 44,4 % par Renault - dont il détient lui-même 15 % -, annonce pouvoir clôturer, fin mars, un cinquième exercice consécutif de bénéfice net record. Il maintient également ses prévisions de résultat net annuel pour 2005 à environ 510 milliards de yens, soit environ 3,8 milliards d'euros.

Voir aussi :

Cet Article est extrait de
Pour le découvrir, cliquez ici
Ajouter un commentaire
 
Pour laisser un commentaire,  
 Inscrivez vous 
Plus d'articles
Le groupe Dugardin entre chez Mitsubishi

Le groupe nordiste et la marque japonaise vont officialiser leur coopération naissante. Une première concession va ouvrir dans le fief du distributeur, près de Lille (59). D'autres inaugurations sont

Les ventes mondiales de PSA en berne

En 2019, le groupe français a vu ses ventes chuter de 10 %, à moins de 3,5 millions d’unités à travers le monde. Toutes les marques, sauf DS, sont dans le rouge, ainsi que la plupart des grandes

Vincent Cobee aux commandes de Citroën, Béatrice Foucher de DS

PSA vient d’annoncer deux changements majeurs au sein de son état-major. Vincent Cobee succède à Linda Jackson à la tête de Citroën tandis que Béatrice Foucher remplace Yves Bonnefont chez DS. Les ex-directeurs

Le groupe Sima entre dans les réseaux Hyundai et FCA

Représentant historique de PSA, le groupe Sima, dirigé par Franck Mariscal, débutera dans quelques jours la distribution de Hyundai dans le Nord, puis des marques Fiat, Fiat Professional et Abarth dans

Carlos Ghosn lâche ses vérités

L’ex-dirigeant de l’Alliance Renault-Nissan-Mitsubishi s’est montré offensif à l’occasion de sa première prise de parole au Liban, le 8 janvier 2020. Il a dénoncé un complot liant les dirigeants

Marché flotte VP : un cru 2019 d’exception

Avec 543 857 immatriculations de voitures particulières au compteur en 2019, un total en hausse de 14,2 %, le marché B2B a atteint un niveau inédit. Il a représenté à lui seul 24,6 % du volume VP en France

 
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page