Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page

Maserati : Le GranTurismo est de retour

Le coupé GranTurismo marque le retour de Maserati sur le segment qui l'a vu naître. Etroitement dérivé, techniquement, de la Quattroporte Automatica, ce coupé dessiné par Pininfarina devrait permettre à la marque de renouer avec les bénéfices. A l'image de Fiat, Maserati...

...est en train de renouer avec son glorieux passé. Si Fiat ressort la 500, 50 ans après, Maserati s'apprête à lancer un coupé 2+2 GranTurismo, 60 années après l'A6 GranTurismo qui fut la première Maserati de route présentée au Salon de Genève en 1947. En effet, de 1914 à 1947 Maserati n'avait brillé qu'en compétition mais sous la pression de ses clients, la marque au Trident avait décidé de devenir un constructeur à part entière. Cette première Maserati routière, toutefois largement dérivée de la compétition, sera produite à 58 exemplaires. Dix années plus tard, en 1957, Maserati signe définitivement son entrée dans le monde du grand tourisme avec le lancement, toujours sur les rives du lac Léman, de la 3500 GT. 1 983 exemplaires seront produits. Et comme pour respecter la tradition, c'est encore à Genève, que Maserati a dévoilé son coupé GranTurismo. Dessiné par Pininfarina, comme le coupé de 1947, il pourra compter sur des lignes particulièrement réussies inspirées du concept Birdcage 75th. Et sa mission est claire : apporter à Maserati plus de volume et plus de rentabilité pour atteindre l'équilibre dès cette année avant de renouer avec les bénéfices en 2008. D'autant que le constructeur promet encore une surprise d'ici la fin de l'année. Concernant les volumes, Maserati a immatriculé en 2006 un peu plus de 5 600 unités à travers la planète et son objectif pour 2007 est d'atteindre le chiffre de 7 000. Lancé en septembr

LE GRAN TURISMO EN BREF

  • Date de lancement :
    Septembre
  • Segment de marché :
    Coupé 2+2 de luxe. 30 000 unités en 2006 dans le monde
  • Principales concurrentes :
    - Mercedes CL 500 388 ch : 122 200 € ;
    - Aston Martin V8 Vantage 380 ch : 108 400 € ;
    - Jaguar XK 298 ch : 84 130 € ;
    - BMW 650Ci 367 ch : 83 300 €
  • e prochain, le GranTurismo viendra épauler la Quattroporte qui, depuis l'arrivée de la version Automatica, vit une deuxième jeunesse. Maserati est conscient qu'il débarque, avec ce coupé, sur un marché mature, qui représente environ 30 000 unités dans le monde, mais la confiance est de mise. Il table même sur une légère croissance de ce marché, avec un potentiel de 37 000/38 000 unités à l'horizon 2008/2011. Puis, le GranTurismo sera un outil de conquête. Conquête visant la concurrence, mais aussi les nouveaux marchés comme la Chine, la Russie ou l'Inde. A titre d'exemple, Maserati a vendu 70 véhicules en Chine en 2006 et l'objectif de 120 unités pour l'année 2007 a été atteint à fin avril !

    V8 405 ch et boîte automatique comme sur la Quattroporte

    Sous le large capot taillé en V, se cache un 8 cylindres, lui aussi en V. Pas de surprise, le GranTurismo reprend la base technique de la Quattroporte (JA N°992). Au chapitre mécanique, on retrouve le V8 à carter humide associé à la boîte automatique 6 rapports d'origine ZF. Remarquable sur la berline, cette association devrait également l'être sur le GranTurismo. Avec 405 ch et 460 Nm de couple, ce bloc de seulement 180 kg est capable de propulser ce coupé de 0 à 100 km/h en 5,2 s. Un chrono inférieur de 0,4 s à celui de la Quattroporte qui accuse 100 kg de plus sur la balance. Toujours au chapitre des différences, mais suffisamment minimes pour préserver les synergies et les économies, l'empattement et le porte-à-faux arrière du coupé sont plus courts. Toutefois, cela ne devrait pas vraiment pénaliser le comportement routier du GranTurismo qui conserve par ailleurs la même répartition des masses avec un rapport avant/arrière de 49/51. Premières livraisons en septembre. 

    C.J.

    Voir aussi :

    Cet Article est extrait de
    Pour le découvrir, cliquez ici
    Ajouter un commentaire
     
    Pour laisser un commentaire,  
     Inscrivez vous 
    Plus d'articles
    L'incontournable mais problématique vente en ligne

    La majorité du parcours client est déjà digitalisé mais l'ultime acte, l'achat, peine encore à être dématérialisé. Tous les constructeurs traditionnels mènent des expérimentations pour faire

    L'arrêt des voitures thermiques coûtera plusieurs centaines de milliards d'euros

    En 2040, le gouvernement a prévu la fin de la commercialisation des voitures thermiques. Mais le coût de cette décision est-il bien mesuré ? Un rapport parlementaire parle de plusieurs centaines de milliards

    Renault nomme en France, en Europe et en Chine

    La France, l'Europe mais aussi la Chine et la zone Pacifique sont au centre des nominations que Renault vient d'annoncer.

    Carlos Tavares, PSA :

    Le patron de PSA prévoit un impact sur l’ensemble de la filière automobile dès la mise en œuvre des normes d’émission de CO2 en 2021. Le groupe pilote d’ores et déjà ses niveaux de stocks

    Les immatriculations 2018 de véhicules diesel ont encore baissé en Europe

    Les dernières statistiques de l'Acea montrent un recul de 18,3 % des immatriculations de véhicules diesel dans l'Union européenne en 2018, au plus grand bénéfice de l'essence. La part des véhicules

    Electromobilité : les points à retenir du rapport reçu par l'Elysée

    Quatre mois après avoir confié une mission sur les nouvelles mobilités et les véhicules autonomes à Patrick Pelata et Xavier Mosquet (BCG Consulting), Emmanuel Macron a présenté les conclusions

     
    Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page