Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
Nissan 350Z Roadster : Rien que pour vos yeux

Nissan 350Z Roadster : Rien que pour vos yeux

Il y eut le 240Z puis, en 2003, le 350Z Coupé… Désormais, c'est également sur le 350Z Roadster qu'il faudra compter. Outre le plaisir des yeux, le nouveau petit bolide biplace de Nissan procure un véritable plaisir de conduite. Et ce sans faire aucune concession au confort des passagers. De la pure...
...délectation.

En septembre 2003, Nissan lançait sur le marché le 350Z Coupé. Aujourd'hui, 10 000 acheteurs européens ont été séduits par le sex-appeal du bolide, ce qui a propulsé le constructeur nippon au rang de leader du segment G2 en 2004. Fort de cet indéniable succès, Nissan remet ça cette année en lançant la version roadster du 350Z. Une version à ciel ouvert qui partage avec sa consœur le fameux moteur V6 de 3,5 l développant 280 ch. Et les comparaisons s'arrêteront là, car le 350Z Roadster est de ces véhicules qui se suffisent à eux-mêmes. Une ligne, pour ne pas dire une gueule, des performances à faire pâlir d'envie les mordus de belles mécaniques et des équipements dus à son rang.

Le cabriolet sans les inconvénients

D'aucuns, sceptiques, diront qu'un cabriolet est généralement mal insonorisé, qu'il faut se battre de longues minutes avec la capote avant de jouir de la conduite cheveux au vent, qu'il faut hurler pour se faire entendre de son passager… bref, qu'acheter un cabriolet est un achat plaisir, mais pas forcément fonctionnel. Erreur. Evidemment, il serait difficile, inopportun et faux d'arguer que le 350Z est une voiture familiale. Sa conduite est pourtant autant un plaisir qu'une commodité. En témoigne sa capote électrique qui se déploie en 20 secondes pour aller s'abriter entre l'habitacle et le coffre, sous un couvre-tonneau à ouverture électrique également. En témoigne également le siège passager qui a l'intelligence d'avancer de quelques centimètres lors de l'ouverture de la capote, pour éviter que les deux n'entrent malencontreusement en contact, et qui se remet, tout aussi intelligemment, dans sa position initiale sans que la moindre intervention humaine ne s'immisce dans le processus. En témoigne encore le système de fixation manuelle de la capote relativement simple à manœuvrer, qui permet, en position fermée, de rendre le véhicule totalement hermétique. Ce dernier détail d'importance limite considérablement les fuites d'air et les sifflements qui en découlent. En témoigne enfin le déflecteur aérodynamique en verre situé entre les deux sièges et qui arrête net les turbulences liées aux flux et reflux d'air dans l'habitacle.
Un habitacle justement très soigné. Pour preuve, le tableau d'instruments de bord au centre duquel trône le compte-tours couplé à un tachymètre et à un cadran affichant le niveau de carburant et la température du liquide de refroidissement. Trois jauges à visière ont également été placées au sommet du tableau de bord et orientées vers le conducteur. Un détail qui n'est pas sans rappeler le 240Z ! L'une des particularités de ce 350Z Roadster vient des sièges en cuir ventilés. Par "ventilé", entendez qu'ils comportent une partie centrale tressée sur le même modèle que les maillots des sportifs, qui permet à l'air de circuler autour des corps des passagers et optimise ainsi le confort de conduite. Quant à ceux qui ne sont pas près à concéder la sono de leur véhicule pour la conduite en plein air, Nissan a équipé le bolide d'un système audio Bose Sound System de 240 W doté de 7 haut-parleurs (dont un subwoofer) et d'un changeur CD frontal.
Unique point faible du véhicule, une fois la capote relevée, la lunette en verre, même si elle est équipée d'un dégivrage incorporé, est particulièrement petite et ne permet pas une grande visibilité.

Sous le capot… les chevaux

Qu'importe ! Les quelques rares défauts du 350Z sont rapidement balayés par l'enthousiasme que procure sa conduite. En effet, si la plate-forme du bolide, qui a reçu quelques renforts supplémentaires afin de lui garantir une bonne rigidité, augmente son poids total d'environ 80 kg, les 100 km/h sont atteints en 6,4 secondes, soit 2/10e seulement de plus que le coupé. Les mouvements de caisse, quant à eux, sont très limités, même sur les routes cabossées du Portugal. Résultat : la filtration des vibrations est parfaitement assurée, même lorsque la vitesse de 200 km/h est dépassée. La tenue de route, elle aussi, est idéale. Notamment grâce à une répartition des masses entre l'avant et l'arrière de 53 % et 47 %, ainsi qu'à ses voies larges et à ses deux suspensions multibras indépendantes en aluminium. Autre argument avancé par les détracteurs de cabriolet : la taille du coffre. Pour autant, la dernière-née de Nissan offre un espace de rangement étonnamment grand pour un véhicule de ce type : 130 litres. De quoi y loger sans peine une grande valise.
Les performances mécaniques sont elles aussi à la hauteur de l'engin. Le moteur V6 de 3,5 l est couplé à une boîte manuelle 6 rapports extrêmement courte pour un passage de vitesses rapide et sportif. De quoi atteindre, sur circuit il va sans dire, une vitesse de pointe de 250 km/h (vitesse limitée électroniquement). A une telle allure, pas question de bâcler le système de freinage. Le constructeur nippon a donc fait appel à la firme Brembo pour équiper le roadster d'étriers dorés recalibrés pour coller au mieux au véhicule. Etriers visibles à travers les branches des jantes en alliage de 18 pouces. Sans oublier bien sûr l'ESP, devenu un incontournable.
Bref, difficile de résister aux chants de cette sirène. La perfection n'existe pas, c'est vrai. Mais le 350Z s'en approche singulièrement. Du coup, Nissan devrait réitérer le succès du coupé avec ce flambant roadster. Objectif : vendre 400 unités du 350Z Cabriolet en France en 2005, malgré les quelque 2 800 ¤ qui séparent son prix de celui du coupé !

Ambre Delage

Zoom

Le plein de vitamines

Outre le Roadster 350Z, Nissan annonce l'arrivée d'une série limitée du coupé 350Z de 300 ch en association avec le fameux jeu vidéo "Gran Turismo 4" sur la Playstation 2 de Sony. Ce véhicule hors normes sera vendu à seulement 83 exemplaires dans l'Hexagone, dont un sera à gagner lors du concours national Gran Turismo 4 Challenge. Cette version jaune du coupé 350Z propose une version survitaminée du moteur VQ 3,5 l V6 pour atteindre 300 ch à 6 400 tr/mn. Tous les équipements de la 350Z Pack sont présents à l'intérieur du bolide : sellerie en cuir noir, sièges électriques chauffants et le fameux système audio Bose présent dans le 350Z Roadster. Les heureux propriétaires des 83 exemplaires qui seront vendus au mois d'avril trouveront à bord un petit plus : la nouvelle console de jeux Playstation 2 accompagnée du jeu Gran Turismo.

Voir aussi :

Cet Article est extrait de
Pour le découvrir, cliquez ici
Ajouter un commentaire
 
Pour laisser un commentaire,  
 Inscrivez vous 
Plus d'articles

Extension de garantie revisitée, location d'accessoires, vente en ligne, labels carrosserie et vitrage… Le service après-vente de Skoda France prépare un solide plan de bataille à mettre en action

Grand Prix des Marques Automobiles 2016 : et les gagnants sont...

Evénement mesurant l’attachement des clients VN à leur marque, la dernière édition du GPMA voit BMW triompher. Le constructeur allemand s'octroie ainsi quatre des huit prix mis en jeu. Le palmarès

Mercedes-Benz Vans en passe de lancer Mercedes Pro

Il s'agit d'une offre complète de gestion de flottes présentée au salon IAA d'Hanovre et dont la commercialisation est prévue pour la mi-2017.

Le bonus-malus revu de fond en comble en 2017 ?

Le Gouvernement aurait l'intention de modifier de façon significative les seuils de déclenchement ainsi que les montants des bonus et des malus dans le projet de loi de finances 2017…

Tuppin a le feu vert pour sa plateforme PR

Le groupe picard, qui immatricule plus de 6000 véhicules des marques Peugeot et Citroën, vient de recevoir l'aval du constructeur pour mettre en forme sa stratégie de distribution de pièces de rechange.

VP Europe : la croissance de retour

Après une hésitation en juillet (-1,4%), le marché européen repart du bon pied en août avec une croissance de 10%. De quoi conforter la tendance observée depuis janvier avec une croissance de 8,1%

 
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page