Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
Ducato-Boxer-Jumper : Livreurs tout-terrain

Ducato-Boxer-Jumper : Livreurs tout-terrain

Les triplés Ducato-Boxer-Jumper s'offrent un passage par les ateliers Dangel. En résulte une version quatre roues motrices qui ne manquera pas d'attirer les baroudeurs et les professionnels des conditions extrêmes.Repousser les...
...limites de l'accessible. Voilà le défi réalisé par le trio Boxer-Jumper-Ducato. Point de tour de passe-passe. Ici, seul le savoir-faire de Dangel s'avère utile. Une fois encore, le spécialiste de la transformation mécanique se penche sur une production PSA-Fiat. Les plus anciens d'entre nous se souviendront probablement des Peugeot 504, 505 et J5 ou encore des Citroën C15 et C25 équipés d'une transmission à quatre roues motrice.  Quant aux plus jeunes, ils se rappelleront de la dernière génération qui a tiré sa révérence l'an passé. Alors qu'apporte cette nouvelle mouture ? Sur le plan des mécaniques, les blocs Diesel prévus au catalogue des constructeurs sont toujours d'actualité. Sur le plan philosophique, rien ne change. Il faut permettre aux professionnels les plus exigeants d'accéder avec aisance aux recoins isolés ou difficilement praticables. Mais il convient de refroidir les plus optimistes. Chez Dangel, 4x4 n'est pas synonyme de franchissement. On parle là "de bénéficier de toute la motricité nécessaire dans les situations désagréables", explique Alain Bernard, le responsable des homologations. En clair, chemins de terre ou boueux, montagnes enneigées ou toute autre situation du même acabit ne devrait plus constituer un obstacle. "C'est un tout temps, tout chemin", résume-t-il.

Boxer, Ducato, Jumper Dangel EN BREF

  • Date de lancement : Disponible 5 motorisations - 2,2 l (100 ch, 250 Nm) commun à Fiat et PSA- 2,2 l (120 ch, 320 Nm) PSA- 2,3 l (120 ch 320 Nm) Fiat - 2,2 l et 2,3 l (130 ch, 320 Nm) destinés à la gamme loisirs en boîte mécanique à 5 ou 6 rapports8 silhouettes classiques, planchers-cabine et planchers double-cabine et 5 silhouettes destinées aux carrossiers/aménageurs (du châssis-cabine au plancher nu). 4 empattements de 3 000, 3 450, 3 800 et 4 035 mmPente Maxi (avec 2,2 l - 120 ch.) : 86 % (2 200 kg) ; 54 % (3 000 kg) ; 45 % (3 500 kg).

  • A l'énoncé, l'opération apparaît relativement simple. En effet, après réception des véhicules tout droit sortis des usines de production Fiat-PSA, les chaînes d'assemblage de Sentheim (68) greffent une nouvelle chaîne cinématique incluant un visco-coupleur GKN et une modification du train arrière, en plus des diverses opérations de renforcement du châssis. Le visco-coupleur sera par la suite remplacé par "un produit maison", basé sur une technologie sans disque afin de limiter le glissement et les montées en température, d'accroître la résistance et surtout de diviser le temps de réaction par 10. Au cahier des charges, les groupes PSA-Fiat et Dangel ont défini trois grands points : une meilleure protection de la transmission, une intégration des éléments d'origine comme la roue de secours et le réservoir et, pour la partie après-vente, un accès facilité aux organes "4x4".

    3 000 unités dès la première année

    Aux apparences physiques comme aux premiers tours de roues, rien ne transparaît. Les trois utilitaires sont identiques à l'ensemble de la gamme catalogue. Il relèverait de la prouesse que de remarquer à l'œil nu les 15 mm supplémentaires de garde au sol, obtenus par l'ajout d'une cale sur le train avant et le remplacement de celui arrière. Une fois la vitesse élevée, les courbes trahissent dès lors la bête métamorphosée. Même avec un chargement et 150 kg de transformation liés à la transmission intégrale, la prise de roulis est amortie, presque indécelable. Ce 4x4 automatique soigne son comportement. Sorti des sentiers battus, on prend conscience du potentiel de la suspension. La démonstration est concluante.

    Ce partenariat apporte un nouveau souffle aux affaires de Dangel. L'équipe commerciale déplorait une absence de produits depuis la disparition du Boxer. Là, ce sont quelques centaines de milliers d'euros qui ont été investies par la société pour le développement et l'homologation. Les résultats de ventes devront par conséquent suivre. La dernière génération de Jumper-Boxer-Ducato s'était écoulée à quelque 10 000 exemplaires. Pour la version 2007, la directrice générale déléguée, Yolande Cervesato, place la barre à 3 000 unités sur la première année de commercialisation, dont 50 % des ventes en France et 50 % dans le reste du monde, dont une autre grande partie en Scandinavie, très demandeuse, en Allemagne et progressivement aussi en Europe de l'Est. Autant de zones commerciales où les constructeurs ont déjà fortement implanté le produit ces dernières années. A l'instar de Peugeot en Norvège. "Nous devons franchir le cap des 10 000 unités produites en 2010", se projette-t-elle ensuite.

    Pour les pros et les retraités

    Le schéma de distribution reste identique. Que se soit en France ou sur les autres marchés, les véhicules sont directement commandés et livrés chez les concessionnaires des marques respectives, à qui Dangel facture la prestation. De 6 990 à 7 190 euros chez Fiat contre 7 250 à 7 500 euros chez PSA Peugeot-Citroën (voir la fiche "Tarifs"). Pour information, sur la carte grise, il sera indiqué Dangel dans le cas d'un VP et le nom du constructeur s'il s'agit d'un VU. Encore au stade de pré-série, un délai de quatre mois est à prévoir. Par la suite, avec la mise en place d'une équipe supplémentaire sur les chaînes, les techniciens estiment que le délai d'attente sera réduit à quelques jours. Le spécialiste "n'envisage pas de déployer son propre réseau de distribution" et continuera "à s'appuyer sur celui mis en place par ses collaborateurs", indique Eric Tutko, responsable commercial du groupe. Pour ce qui concerne l'après-vente, même stratégie : "Nous formons les techniciens à la réparation des véhicules transformés", complète-t-il.
    Selon le responsable des ventes, l'éventail de la clientèle s'établirait de la manière suivante : 35 % d'agriculteurs, 25 % d'administrations, 20 % d'artisans et de professions libérales, 16 % de retraités "amateurs de chasse et de pêche" et 4 % de clients "divers et variés, habitant à la montagne ou en zone peu praticable".

    Photo : La société alsacienne envisage de distribuer 3 000 unités des nouvelles versions Ducato Boxer Jumper sur la première année de commercialisation, dont 50% des ventes en France et 50% dans le reste du monde.

    Cet Article est extrait de
    Pour le découvrir, cliquez ici
    Ajouter un commentaire
     
    Pour laisser un commentaire,  
     Inscrivez vous 
    Plus d'articles
    Renault va lancer un label VO ZE

    A l'image de Nissan, Renault va déployer, durant le premier semestre 2017, un label VO dédié à ses modèles électriques. Zoé en tête.

    Une reprise de plus pour By my Car !

    Le groupe dirigé par Jean-Louis Mosca et Jérôme Gerbier s'empare d'Auto Losange, distributeur Renault-Dacia dans la banlieue de Grenoble.

    T3 : chiffre d'affaires en forte hausse pour Renault

    Fort du succès rencontré par ses nouveaux modèles et par la bonne tenue de ses ventes en Europe, Renault voit son chiffre d'affaires progresser de 13% lors du troisième trimestre.

    Résultats en baisse pour PSA au 3e trimestre

    Confronté à des taux de change défavorables et au vieillissement de ses gammes, le constructeur tricolore voit son chiffre d'affaires reculer de 5% lors des trois derniers mois.

    Mercedes a dévoilé son pick-up

    Fruit de la collaboration entre Daimler et l'Alliance Renault-Nissan, le pick-up Mercedes sera lancé d'ici la fin de l'année 2017.

    Exclusivité JA : Le futur des technologies automobiles selon Deloitte

    Une étude réalisée par Deloitte démontre que l'intérêt des Français pour le véhicule autonome est en baisse et qu'ils ne sont pas nécessairement prêts à bourse délier pour toujours plus de technologies.

     
    Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page