Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page

Cadillac CTS : Avec mention

En 2002, la CTS avait été le premier modèle illustrant le renouveau de Cadillac. La deuxième génération, qui peut être considérée comme l'aboutissement de cette phase, débarque en Europe. En attendant 2009 et l'arrivée d'un V6 Diesel, cette...
...cuvée 2008 va jouer sur son design tranchant et un rapport prix/prestations de premier ordre.

"La CTS va prendre une place d'importance dans les deux années à venir", affirme Gerard Jansen, directeur Cadillac Corvette Hummer Europe. Il faut reconnaître que l'arrivée d'une mécanique Diesel, d'ores et déjà annoncée pour 2009, permettra effectivement à la nouvelle CTS de jouer un rôle plus conséquent à l'avenir. En attendant ce V6 2,9 l de 250 ch, la berline devra "survivre" avec deux V6 essence. Cela risque d'être compliqué en Europe et plus particulièrement en France. Cependant, sur le micro marché que représentent les berlines de luxe essence, la Cadillac a largement de quoi séduire. Puis au-delà du volume, cette nouvelle CTS va surtout servir l'image de Cadillac car il faut lui reconnaître de nombreuses qualités. Si le design reste un élément subjectif, force est de constater qu'il ne laissera pas indifférent. A Detroit, on lance même que cette CTS est l'aboutissement du nouveau style Cadillac, l'Art & Science, dont le concept Evoq avait été la première illustration en 1999. Depuis cet annonciateur du coupé cabriolet XLR, les traits ont évolué mais sont restés tendus et les arêtes vives. La CTS présente un design qui a su s'affiner et s'affirmer par petites touches. Le concept Imaj de 2000 fera de la verticalité des feux la règle avant que le Sixteen, en 2003, n'érige la calandre en symbole. Un symbole repris à l'identique sur cette nouvelle CTS. Une renaissance stylistique soutenue par de bons chiffres de ventes et une réelle volonté de "dé-américaniser" cette marque, sans pour autant oublier ses 100 ans d'histoire. En effet, bien que Cadillac soit fière de son ADN américain, ses produits ont très largement évolué pour s'attaquer aux marchés internationaux. D'ailleurs, le cercle des pays où la marque est distribuée ne cesse de s'élargir. Le dernier en date à l'avoir rejoint est l'Australie où la nouvelle CTS fera son entrée au second semestre 2008.

LA CTS EN BREF

  • Date de lancement :
    Janvier 2008
  • Segment de marché :
    Berlines haut de gamme 29 700 unités en 2006 en France. -17 %.
  • Objectifs 2008 :
    50 unités en 2008
  • Les principales concurrentes de la CTS 2.8 V6 211 ch Elegance 38 790 euros :
    Mercedes E 280 231 ch
    Elegance : 45700 euros
    BMW 523i 190 ch Excellis :
    42600 euros
    Audi A6 2.8 FSi 210 ch Ambiente Plus Multitronic : 46140 euros
  • Prix V6 Essence :
    De 36 790 à 49 490 euros
  • Une vraie alternative dans l'univers des berlines

    Comme la BLS Break (N°1024), la nouvelle CTS va prendre part au marathon que vient de débuter Kroymans en Europe. En effet, comme l'avait imagé Gerard Jansen, l'implantation de Cadillac en Europe est un long processus proche d'un marathon. Berry Van Gestel, le directeur français, en sait effectivement quelque chose. Mais c'est avec des produits tels que la CTS qu'une image peut évoluer. Car en plus d'un design tranchant, même clivant, elle devient en termes de confort et de prestations techniques une vraie alternative aux berlines allemandes de ce segment. Au chapitre de la vie à bord, la CTS n'a pas à rougir. L'habitacle est réussi, offrant des matériaux de qualité plutôt bien assemblés. Concernant les mécaniques, la CTS inaugure un V6 3,6 l injection directe de 311 chevaux qui n'a rien, là encore, à envier à la concurrence. D'autant que ce moteur, dont la sonorité ne laisse pas insensible, peut être associé à une transmission intégrale. Elément devenu indispensable pour évoluer dans l'univers Premium. Cependant, une version plus "classique" sera également au catalogue avec un autre V6, d'une cylindrée de 2,8 litres, développant 211 chevaux exclusivement transmis aux roues arrière. Les clients américains semblent séduits puisque depuis son lancement en août dernier, la CTS enregistre de bons résultats. En novembre, plus de 5 500 unités ont été vendues (+ 55 %), permettant ainsi à la marque de gagner 13 % sur son marché. Puis, comme une bonne nouvelle n'arrive jamais seule, la CTS vient de décrocher le titre de Voiture de l'Année, décerné par le magazine américain Motor Trend. "C'est une récompense chargée de sens pour notre équipe qui a porté sur les fonts baptismaux la toute nouvelle CTS, et un signal fort pour les consommateurs du monde entier quant à la renaissance des produits Cadillac", a commenté Jim Taylor, le directeur général de Cadillac. Nous, nous attendrons 2009 et la mécanique Diesel avant d'accorder une mention définitive. Mais c'est sûr, cette CTS est bien née.

    Photo : La calandre de la nouvelle CTS est issue du concept Sixteen.
    Cet Article est extrait de
    Pour le découvrir, cliquez ici
    Ajouter un commentaire
     
    Pour laisser un commentaire,  
     Inscrivez vous 
    Plus d'articles
    La nouvelle prime à la conversion entre en vigueur au 1er août 2019

    Contre toute attente et sans concertation avec la filière automobile, le gouvernement a publié ce matin au Journal officiel les nouveaux critères d’accès à la prime à la conversion. Comme prévu,

    Année noire en perspective pour le salon de Francfort

    Grand-messe de l'automobile, en alternance avec le Mondial de Paris, le salon de Francfort va sans doute vivre sa pire édition en septembre 2019. La liste des constructeurs absents ne cesse de s'allonger.

    Le partenariat VO entre GGP et Norauto prend forme

    La collaboration entre le groupe GGP et le réseau de centres autos se précise avec le lancement du panneau "Les Occasions Norauto". L’enseigne recrute en effet ses futurs commerciaux dans près d’une

    Le CNPA réclame le maintien des VO et du diesel dans le système de prime à la conversion

    A l'occasion du comité stratégique de la filière automobile, Francis Bartholomé, président du CNPA, a lancé une alerte au Premier ministre et dénonce une communication difficilement lisible. La stabilité

    Damien Pichereau, député :

    Damien Pichereau figure dans le Top 50 des députés les plus influents dans le secteur du transport. Cet élu LaREM dans la Sarthe, a été très actif lors des discussions de la loi LOM. CO2, malus...

    Rebondissement dans le litige qui oppose le groupe Midi Auto à PSA

    Alors que la procédure sur l'exécution du contrat de distributeur de pièces de rechange PSA du groupe Midi Auto n'est pas encore terminée, Me Renaud Bertin, avocat de MA pièces Auto Bretagne, produit

     
    Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page