Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
SsangYong Rodius : Rodius, l’alternative discount

SsangYong Rodius : Rodius, l’alternative discount

Moins cher et moins gourmand que la version 4 roues motrices, le SsangYong Rodius 2WD bénéficie en outre d'un nouveau dessin de calandre.Constructeur de niche, SsangYong propose son modèle d'entrée de gamme à 26 000...
...euros. Pour ce tarif, vous pouvez repartir au volant d'un véhicule de 5,12 m de long disposant de 7 places, équipé d'un moteur Diesel 2,7 l de 165 ch, pas mal, non ? Le Rodius, puisque c'est de lui qu'il s'agit, pèche toutefois par sa ligne, réellement atypique. Sa calandre a bénéficié d'un lifting en harmonie avec le reste de la gamme, mais l'arrière typé "corbillard" a été conservé. Passé ce handicap, ce monospace propose un rapport qualité/prix de premier ordre. Une sorte d'anti-Chrysler Voyager couvert par une garantie de trois ans ou 100 000 km. Reste une inconnue, sa capacité à trouver preneur au moment de sa revente…

En 2006, le réseau a vendu 700 exemplaires de la version 4 roues motrices, surtout en boîte automatique. Avec l'arrivée de la version 2 roues motrices, SsangYong table sur un total de 800 ventes en 2008, réparties à 50/50 entre les deux types de transmission.

La cible est bien sûr familiale SsangYong visant notamment les familles recomposées avec de nombreux enfants ou préadolescents. "Il faut faire monter les enfants dans le véhicule pour convaincre les parents", conseille Jean-François Pardé, le patron de la marque en France. En effet, à l'inverse de la tendance du marché, la faible surface de ses vitres teintées lui confère un côté "grotte" qui peut séduire les enfants. Surtout, il dispose de deux sièges pivotants qui transforment l'arrière en véritable salon. La banquette trois places est quant à elle rabattable. Pour les week-ends Ikea, il est possible de tout démonter pour disposer de 2 525 litres de chargement. En configuration 7 places, le coffre totalise un très honorable 577 litres, qui pourra également séduire les taxis. Même si avec ses 2 tonnes, il affiche une consommation de gazole de 11,2 l en ville.

LA RODIUS EN BREF

  • Date de lancement :
    Disponible
  • Segment de marché :
    Grands monospaces, soit 53 433 immatriculations en 2006 (- 6 %)
  • Objectifs 2008 :
    800 ventes réparties à 50/50 entre 2 et 4 roues motrices
  • Principales concurrentes : Grand Espace 2.0dCi 130 Emotion (32 750 Euros)
    807 2.0 Hdi 136 (34 950 Euros)
    Viano CDI 2.2 (36 265 Euros)
  • BVM 2WD : 25 990 Euros
  • BVA 2WD : 27 990 Euros

  • Seule la peinture métallisée est en option

    L'offre est on ne peut plus simple, puisque la seule option disponible est la peinture métallisée (500 euros). Ainsi, pour 26 000 euros, le Rodius propose une belle liste d'équipements. En matière de sécurité, il dispose des désormais classiques ABS, EBD, ESP, avec aide au freinage d'urgence et contrôle actif de roulis. Les airbags conducteurs et passagers ne sont en revanche que frontaux et pas latéraux. Côté agrément, la liste d'équipement est impressionnante, de la climatisation auto bi-zone (avant et arrière), au radar de recul en passant par le régulateur de vitesse et l'autoradio laser avec prise frontale USB. On regrettera l'absence de cuir, de sièges électriques, de réglage du volant en profondeur et, bien sûr, de portes coulissantes, mais il faut bien laisser des arguments à la concurrence.

    Photo : Le Rodius fait valoir des tarifs attrayants mais mieux vaut ne pas trop songer à sa revente…

    Cet Article est extrait de
    Pour le découvrir, cliquez ici
    Ajouter un commentaire
     
    Pour laisser un commentaire,  
     Inscrivez vous 
    Plus d'articles
    Renault : 2 milliards d'euros d'économies d'abord, la relance viendra plus tard

    Renault confirme un plan drastique d'économies qui aboutira à la suppression de 14 600 emplois dans le monde dont 4 600 en France. Le groupe doit baisser ses coûts et redimensionner son outil industriel

    Nissan revoit ses priorités

    Après que le constructeur a dévoilé une perte nette de 5,7 milliards d'euros pour l'exercice 2019-2020, son plan stratégique prend un relief tout particulier. D'ici 2023, l'heure est aux économies

    Quels changements pour l'Alliance Renault-Nissan-Mitsubishi ?

    Terminée la course aux volumes, l'Alliance Renault-Nissan-Mitsubishi a dévoilé sa nouvelle stratégie de leader-follower sur les plateformes, les technologies et les régions. D'ici 2025, l'Alliance

    Bonus, primes, bornes, subventions... l'Etat casse sa tirelire pour l'auto

    Emmanuel Macron promet 8 milliards d'euros d'aide au secteur pour que la France devienne un grand pays de production de voitures propres. Parmi les mesures annoncées, un bonus de 5 000 euros accordé

    Louis-Carl Vignon, Ford France :

    A l'heure de la réouverture des showrooms, Louis-Carl Vignon, le directeur général de Ford France, revient sur cette reprise tant attendue. Les premiers retours sont bons et éclairent, un peu, une fin d'année

    Bilan mitigé pour les distributeurs du groupe Volkswagen

    Le réseau Volkswagen souligne la réactivité du groupe en matière de mesures de sauvegarde des affaires et en faveur de la reprise. Toutefois, quelques maladresses ont pu entacher la communication entre

     
    Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page