Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
Mazda 6 : entre Europe et Japon

Mazda 6 : entre Europe et Japon

Premier modèle du plan millenium, initié par Mazda en 2002, la Mazda 6 s'est écoulée à plus de 470 000 exemplaires depuis son lancement en Europe, devenant ainsi le best-seller de la marque sur...
...le Vieux Continent. Présentée lors du dernier Salon de Francfort, la nouvelle Mazda 6 fait peau neuve et se doit de faire aussi bien que sa devancière.

Largement dominé par les constructeurs européens, le segment M2 connaît, ces dernières années, une érosion continue de ses ventes. L'engouement pour les SUV et les 4x4 ont par ailleurs accentué ce phénomène. Ce segment reste néanmoins très convoité puisque générateur de marges et vecteur d'image pour les constructeurs. Dans la conception de son nouveau modèle, Mazda a voulu rompre avec le classicisme régnant sur le marché, et affirmer ses origines japonaises. "Aujourd'hui, techniquement nous pouvons lutter à armes égales avec les constructeurs européens, il faut donc trouver une manière d'exprimer notre identité japonaise à travers un style moderne", explique Youichi Sato, designer en chef de la Mazda 6. Les résultats semblent de prime abord concluant. Mêlée à la circulation, la Mazda 6 dénote et se détache par des lignes atypiques pour ce segment.

Le Yugen, le Rin et le Seichi

L'identité du véhicule a été façonnée autour de trois éléments clés de la philosophie nippone : Le Yugen, le Rin et le Seichi qui correspondent littéralement à l'harmonie, la dignité et le goût du détail. Concrètement, les designers ont fait la chasse au superflu. Les lignes de la Mazda 6 sont fluides, dynamiques et statutaires. La face avant affiche un caractère sportif avec un large bouclier, une calandre en V et des blocs optiques très étirés. L'ensemble est très homogène mis à part la partie arrière moins harmonieuse, question de goût… Le design de la Mazda 6 a vocation à séduire les consommateurs européens. Les différentes études stylistiques réalisées au Japon ont d'ailleurs été validées par des "tests cliniques" en Europe, notamment en Allemagne avec les essais et la mise au point des préséries.

Une alternative aux marques Premium

La nouvelle Mazda 6 porte le génome Zoom Zoom cher à la marque. Articulée autour du plaisir de conduire, de l'environnement et de la sécurité, cette philosophie a été au cœur du programme de développement du nouveau modèle. Le mot japonais Kizuna, signifiant "lien affectif", reflète le travail réalisé sur la Mazda 6 pour maximiser le plaisir de conduire. Ce plaisir n'est pas simplement corrélé au comportement dynamique de l'automobile, mais à une addition d'éléments qui renforcent ce lien. Youichi Sato explique que "le conducteur a d'abord un contact visuel et tactile avec sa voiture". La qualité perçue a ainsi fait l'objet d'une grande attention. D'ailleurs une montée en gamme est palpable avec une qualité de fabrication et de finition de bonne facture. Les interstices entre les éléments carrosseries ont été réduits et contribuent au Yugen (l'homogénéité) des lignes. A l'intérieur, les matières du tableau de bord sont flatteuses au regard et au toucher, mises à part quelques boutons, notamment ceux des vitres et de la condamnation des portes. "Nous souhaitons positionner la Mazda 6 comme un modèle pré-premium représentant une réelle alternative, grâce notamment à un rapport qualité/prix/ équipements très performant sur le segment", ajoute Thierry Guillemot, président de Mazda France. L'autre élément fondamental du Kizuna réside dans l'interface entre l'homme et sa machine (HMI : Human Machine Interface). Mazda a ainsi développé le CF-Net (Cross-Functional Network) qui permet au conducteur d'accéder, à partir du volant, aux principaux organes de l'automobile : Navigation, système audio, ordinateur de bord, climatisation mais aussi téléphonie via bluetooth. Elément de confort, le CF-Net se veut également un élément de sécurité, puisque réduisant de 20 à 30 % le temps de manipulation des différents systèmes et de trois secondes le temps de réaction.

La qualité, une tradition…

Devenue pour certains un argument marketing, la qualité est depuis longtemps inhérente aux productions de Mazda et des constructeurs japonais en général. En effet, Mazda offre, depuis 1978, une garantie de 3 ans à ses véhicules. Par ailleurs, la Mazda 6, ancienne génération, avait obtenu, par deux fois, des prix pour sa fiabilité. En 2005, la 6 était la première voiture à obtenir un "zéro défaut, zéro panne" au test des 100 000 km de nos confrères allemands d'Auto Bild. En 2006, l'enquête de satisfaction client de J.D. Power, pour le marché allemand, plaçait la Mazda 6 en tête de son segment.

LA MAZDA6 EN BREF

  • Date de lancement :
    Mars 2008
  • Segment de marché : M2
  • Objectifs : 3 500 Mazda 6 sur les 12 premiers mois de commercialisation
  • Résultats version précédente : 16 800 Mazda 6 vendues depuis 2002
  • Les principales concurrentes de la MZR-CD 2,0l 140 FAP :
    VW Passat 2.0 TDI 140 FAP Confortline (27 690 euros) ; Ford Mondeo 2.0 TDCI 140 DPF Titanium X (28 800 euros) ; Citroën C5 HDI 138 FAP Sillage (29 340 euros) ; Peugeot 407 2.0 HDI 136 FAP Premium Pack (30 300 euros).
  • Prix :
    De 22 500 à 31 500 euros

  • Plus grande mais moins lourde

    Avec sa nouvelle Mazda 6, le constructeur a réussi à concilier deux éléments généralement antagonistes à savoir la taille et le poids. En effet, la nouvelle version est plus longue, plus large et plus haute. L'empattement augmente aussi de 50 mm offrant une meilleure habitabilité pour les passagers. Paradoxalement elle perd jusqu'à 35 kg, suivant les versions. Certes, on est loin des 100 kg perdu par la Mazda 2, mais le gain est assez significatif pour être souligné. L'utilisation accrue d'acier à haute et ultra haute limite d'élasticité a permis de rigidifier la structure et de la rendre plus légère. Les essais en soufflerie ont permis d'améliorer significativement l'aérodynamisme de l'automobile, avec un Cx de 0,27. Ces gains substantiels contribuent à une consommation en carburant et des rejets de CO2 maîtrisés.

    Silencieuse et efficace

    Arrivée à l'aéroport, notre repas expédié, nous entamons notre tour d'essai par une portion d'autoroute. Premier constat, la Mazda 6 est surprenante par son silence. Les ingénieurs japonais ont réussi à réduire les bruits d'air et de roulement en disséminant, ça et là, sur la structure du véhicule des panneaux insonorisant participant à l'agrément de conduite. Sur les mythiques routes sinueuses de l'arrière-pays niçois, la Mazda 6 se montre alerte, agile et efficace. La structure, plus rigide, ainsi que la direction à assistance électrique permettent d'inscrire facilement la Mazda 6 dans les enchaînements de virages. Le nouveau 4 cylindres MZR 2,5 l essence de 170 chevaux est quelque peu poussif, mais offre du répondant, conférant un tempérament presque sportif à cette berline familiale. La transmission à 6 vitesses est plaisante et les passages de vitesses sûrs. Le travail sur la réduction de poids permet d'afficher une consommation mixte 8,1 l/100 km et 192 g de CO2 rejetés par km.

    1 % de part de marché d'ici 2009

    Lancée en 2002, Mazda a écoulé plus de 470 000 Mazda 6 ancienne génération à travers l'Europe. Le constructeur nippon est confiant pour son nouveau modèle et espère en écouler 90 000 pour 2008. En France, la Mazda 6 est à l'origine de la progression de la marque sur le marché avec une part de segment de 2 % pour plus de 16 800 véhicules vendus depuis 2002. La nouvelle Mazda 6 sera disponible en France à partir de mars 2008, avec trois finitions. Côté motorisations, le constructeur proposera trois moteurs essence et un seul Diesel. Une offre plutôt étonnante puisque 90 % des ventes seront équipées de moteurs Diesel. Sur les 12 premiers mois, suivant le lancement, la filiale française a pour objectif d'écouler 3 500 nouvelles Mazda 6, avec un taux de conquête de 50 %. "Le lancement de la Mazda 6 arrive à un moment où les propriétaires de la 6 pensent à changer leur véhicule", explique Thierry Guillemot, et de poursuivre : "Plus de la moitié de nos ventes devrait ainsi se concrétiser par le renouvellement de l'achat de nos anciens clients, ce qui explique que notre taux de conquête ne soit pas aussi important que sur des modèles offensifs tels que la Mazda 2". Les ventes aux flottes, devraient représenter 15 % des ventes globales du modèle avec en ligne de mire les loueurs longue durée. Le constructeur d'Hiroshima compte ainsi atteindre, à l'horizon 2009, 20 000 immatriculations en France, tous segments confondus, et ambitionne 1 % de part de marché.

    Photo : Les lignes de la Mazda 6 sont fluides, dynamiques et statutaires.

    Cet Article est extrait de
    Pour le découvrir, cliquez ici
    Ajouter un commentaire
     
    Pour laisser un commentaire,  
     Inscrivez vous 
    Plus d'articles
    ZE : Renault veut garder un temps d'avance

    Après la conversion à l'électrique de la quasi-totalité des constructeurs de la planète à plus ou moins longue échéance, l'Alliance Renault-Nissan, qui reste l'un des pionniers en la matière,

    Une reprise de plus pour By my Car !

    Le groupe dirigé par Jean-Louis Mosca et Jérôme Gerbier s'empare d'Auto Losange, distributeur Renault-Dacia dans la banlieue de Grenoble.

    T3 : chiffre d'affaires en forte hausse pour Renault

    Fort du succès rencontré par ses nouveaux modèles et par la bonne tenue de ses ventes en Europe, Renault voit son chiffre d'affaires progresser de 13% lors du troisième trimestre.

    Résultats en baisse pour PSA au 3e trimestre

    Confronté à des taux de change défavorables et au vieillissement de ses gammes, le constructeur tricolore voit son chiffre d'affaires reculer de 5% lors des trois derniers mois.

    Mercedes a dévoilé son pick-up

    Fruit de la collaboration entre Daimler et l'Alliance Renault-Nissan, le pick-up Mercedes sera lancé d'ici la fin de l'année 2017.

    Exclusivité JA : Le futur des technologies automobiles selon Deloitte

    Une étude réalisée par Deloitte démontre que l'intérêt des Français pour le véhicule autonome est en baisse et qu'ils ne sont pas nécessairement prêts à bourse délier pour toujours plus de technologies.

     
    Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page