Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
BMW Série 6 cabriolet : Irrésistible Série 6

BMW Série 6 cabriolet : Irrésistible Série 6

Après le Coupé 645 Ci, le 15 janvier dernier, le Cabriolet Série 6 est arrivé dans les showrooms. Si BMW fabrique des cabriolets depuis 1931, c'est une première pour la Série 6. Reprenant les éléments techniques et mécaniques du coupé, ce cabriolet a de sérieux arguments à faire valoir en plus de...
...son style.

En ce moment BMW est irrésistible ! Les nouveautés s'enchaînent à un rythme impressionnant. Après le Z4, la nouvelle Série 5, le X3 et le Coupé Série 6, place au Cabriolet Série 6 et à la Série 5 Touring avant que n'arrive en septembre la "petite" Série 1. Mais pour l'heure, c'est le grand cabriolet qui fait l'actualité de BMW, il est aujourd'hui disponible. Avec le Coupé 645 Ci, la marque munichoise avait déjà placé la barre très haut, cela ne l'a pourtant pas empêchée de faire encore mieux. Si techniquement et mécaniquement le cabriolet ne diffère quasiment pas du coupé (JA N° 860 du 23/01/2004), avec l'utilisation de matériaux légers, tels l'aluminium ou des composites, et la présence du V8 de 333 ch, rouler cheveux au vent procure un plaisir rare, d'autant que le tout se fait toujours dans une ambiance moderne, dynamique et de qualité. Le seul gros changement vient, comme pour tout cabriolet, de sa structure alourdie par de nombreux renforts.

200 kilos de plus sur la balance pour plus de sécurité

Le cabriolet BMW n'a pas échappé à la règle puisqu'il pèse 200 kg de plus que le coupé, accusant 1 890 kg. Toutefois, cette masse reste relativement contenue pour une voiture de ce gabarit. Ce poids supplémentaire est à mettre à l'actif de la rigidité, pour le plaisir de conduire, et de la sécurité, avec l'adoption de systèmes supplémentaires. En effet, le Cabriolet 645 Ci reçoit des renforts en acier haute résistance dans les montants de la baie de pare-brise. De plus, cette structure avant renforcée est associée à un système d'antiretournement logé derrière les places arrière. Ce dernier, qui est une évolution du système déjà présent sur la Série 3 cabriolet, offre sur presque toute la largeur du véhicule une protection optimale en cas de tonneaux grâce à deux arceaux en aluminium très résistants. Toutefois, avant de se retourner, il faudra prendre en défaut l'électronique qui contrôle les excès d'optimisme.

Une clientèle plus jeune et plus féminine

En "coupé de toile", la 645 Ci cabriolet conserve une ligne fluide tout aussi attirante que le coupé. Une fois à bord,

1931

C'est la date où est apparue la BMW 3/15 ch, le premier cabriolet de la marque. Viendra ensuite toute une série de cabriolets avec la 309, la 327, la 335. Après-guerre arriveront les 502 et 503 cabriolets, la 700, puis la 1600 produite à 1 682 exemplaires entre 1967 et 1971, avant que la Série 3 cabriolet ne devienne, dans les années 70 et jusqu'à aujourd'hui, incontournable dans la gamme, avec notamment quelques exceptions comme la M3 cabriolet.

l'isolation thermo-acoustique de ce toit souple fait même oublier que l'on se trouve dans un cabriolet. L'ouverture de l'ensemble des vitres, lunette arrière verticale comprise, donne déjà un avant-goût aéré de l'ensemble. En effet, la 645 Ci possède une glace arrière indépendante de la capote, qui permet, même capotée, de créer un flux d'air dans l'habitacle. Une fois le soleil revenu, il suffira de 25 secondes pour retirer la capote, une manipulation entièrement automatique qui peut être faite en roulant jusqu'à 30 km/h. Mais quelle que soit la configuration choisie, la 645 Ci et son V8 restent un couple très efficace. Même si le chronomètre confirme cet embonpoint, avec 0,5 s de plus au 0 à 100 km/h et des consommations en légère augmentation (1,1 l de plus en cycle moyen) par rapport au coupé, le plaisir reste intact, voire même supérieur. Mixez un habitacle baigné par le soleil, les bienfaits d'un petit mistral et la mélodieuse performance du V8, vous obtenez un cocktail franchement séduisant. Une qualité et un style de vie automobile qui ont un prix, 88 800 € en l'occurrence, mais tout à fait dans le marché (voir tableau concurrence). BMW affirme que la clientèle du cabriolet Série 6 sera plus jeune, plus féminine (pouvant atteindre 30 % aux Etats-Unis) et surtout disposera de revenus encore plus élevés que celle du coupé 645 Ci. Le prix ne semble donc pas être un souci ! En France, la marque espère séduire 80 à 120 de ces amateurs.
Après le retour du Coupé Série 6, disparu depuis 1989, la 645 Ci cabriolet est une véritable nouveauté car, même si BMW n'a jamais abandonné ce segment des décapotables, depuis l'après-guerre, rares ont été les cabriolets ornés de l'hélice à atteindre un tel niveau.

Christophe Jaussaud


Voir aussi :

Cet Article est extrait de
Pour le découvrir, cliquez ici
Ajouter un commentaire
 
Pour laisser un commentaire,  
 Inscrivez vous 
Plus d'articles
Ventes/France : la

Alors que la croissance des immatriculations s'est accélérée en novembre, avec un gain de 8,5%, la contribution à ce résultat des ventes tactiques explique en partie ce phénomène.

Une reprise de plus pour By my Car !

Le groupe dirigé par Jean-Louis Mosca et Jérôme Gerbier s'empare d'Auto Losange, distributeur Renault-Dacia dans la banlieue de Grenoble.

T3 : chiffre d'affaires en forte hausse pour Renault

Fort du succès rencontré par ses nouveaux modèles et par la bonne tenue de ses ventes en Europe, Renault voit son chiffre d'affaires progresser de 13% lors du troisième trimestre.

Résultats en baisse pour PSA au 3e trimestre

Confronté à des taux de change défavorables et au vieillissement de ses gammes, le constructeur tricolore voit son chiffre d'affaires reculer de 5% lors des trois derniers mois.

Mercedes a dévoilé son pick-up

Fruit de la collaboration entre Daimler et l'Alliance Renault-Nissan, le pick-up Mercedes sera lancé d'ici la fin de l'année 2017.

Exclusivité JA : Le futur des technologies automobiles selon Deloitte

Une étude réalisée par Deloitte démontre que l'intérêt des Français pour le véhicule autonome est en baisse et qu'ils ne sont pas nécessairement prêts à bourse délier pour toujours plus de technologies.

 
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page