Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
Renault Laguna GT : La roue tourne

Renault Laguna GT : La roue tourne

Avec le châssis Active Drive et ses 4 roues directrices, Renault transforme sa sage Laguna en une surprenante berline.Annoncé depuis le dernier Salon de Francfort et le concept Laguna Coupé, le châssis Active Drive et ses quatre...
...roues directrices (4RD) est enfin disponible. Il fait le bonheur de la Laguna GT berline et Estate. Une première ? Oui, chez Renault mais pas vraiment dans l'industrie automobile. Dès 1985, Nissan avait équipé une de ses Skyline de 4RD. Il y aura ensuite Honda, Mazda, Mitsubishi, même BMW, qui connaîtront des fortunes diverses, avant que cette technologie ne soit plus jugée nécessaire, notamment face à la montée en puissance de l'ESP. Alors pourquoi Renault a-t-il décidé de la remettre sous les feux de la rampe ? "Pour plus de maniabilité, plus de dynamisme et une plus grande précision de conduite", annonce le constructeur. Les routes de l'Ile de Beauté seront un formidable révélateur. Et les promesses seront tenues ! Autour de Zonza, où la plus longue ligne droite doit faire 100 m, notre Laguna avale les virages avec une facilité surprenante. Les 4RD jouent à plein. Elément essentiel du châssis Active Drive, ce système brille par son apparente simplicité. En effet, un moteur électrique placé derrière la traverse du train arrière, à l'abri, fait varier l'angle des roues grâce à un palonnier agissant sur des biellettes. L'angle des roues arrière peut atteindre 3,5°. Cet ensemble est commandé par un calculateur propre qui est renseigné par un capteur placé sur la colonne de direction mais aussi par les informations de l'ABS et de l'ESP. Un dialogue permanent dont découle une décision toutes les 10 millisecondes. De plus, l'Active Drive a également l'avantage de ne peser que 19 kg.

La Laguna GT EN BREF

  • Date de lancement :
    Disponible
  • Segment de marché :
  • Berline et break du segment M2
    190 000 unités en France.
    - 8 % en 2007

  • Les principales concurrentes de la Estate dCi 180 32 200 euros :

    Alfa 159 SW 1.9 JTD 150 ch Selective : 33 450 euros

    Citroën C5 Tourer Hdi 173 ch Exclusive : 34 050 euros

    BMW 320d Touring 177 ch Confort : 36 150 euros

  • Objectif de ventes 2008 :
  • 3 % des ventes européennes. Soit 5 000 unités.
    55 % des GT en Estate contre
    45 % au global.
  • Prix :
    Berlines (+ 1 200 euros pour l'Estate)
    GT 2.0 205 ch : 30 000 euros
    GT 2.0 dCI 180 ch : 31 000 euros

  • L'Active Drive permet de réduire la démultiplication sans avoir recours à une direction active

    En dessous de 60 km/h, la maniabilité est à l'honneur. Dans ce cas de figure, les roues arrière braquent, jusqu'à 3,5°, dans le sens opposé à celui des roues avant. Le diamètre de braquage (12,05 m en 2RD) s'en trouve réduit de 10 % pour atteindre, avec 10,8 m, celui d'une Clio. De plus, l'Active Drive permet de réduire la démultiplication de la direction sans avoir recours à une direction active. En effet, là où une Laguna "normale" demande 16° d'angle au volant pour avoir 1° à la roue, les 4RD permettent d'obtenir 1° à la roue avec 13,5° au volant. Ce chiffre peut même atteindre 12° dans les situations d'urgence où les roues arrière sont alors à l'angle maxi de 3,5°. Au-delà de 60 km/h, le braquage suit celui des roues avant privilégiant ainsi précision, dynamisme, mais aussi sécurité active. Bien que dans cette situation, l'angle de braquage est proche en général de 1°, l'efficacité du système reste bluffante. Les courbes s'enchaînent à vitesse grand V avec un réel sentiment de facilité et de confort. Facilité, en effet, car la voiture s'inscrit parfaitement dans la trajectoire en gommant la tendance naturelle du train arrière à vouloir se déporter. Puis malgré la cadence, l'état des routes empruntées et des jantes de 18 pouces, exclusivement chaussées de Bridgestone Potenza, la Laguna GT reste étonnamment confortable. Tout cela participe à la sécurité active du véhicule, mais le dialogue permanent évoqué plus haut y ajoute, en cas de freinage sur des surfaces à l'adhérence différente, la capacité à modifier le braquage des roues arrière pour corriger la trajectoire sans avoir à intervenir sur le volant. Les 2 litres essence (205 ch) et Diesel (180 ch) ne déméritent pas, mais cette Laguna semble pouvoir accueillir une cavalerie plus puissante. Pourquoi pas une Laguna RS 4RD ? "On en rêve !", lance-t-on chez Renault. La réflexion est ouverte mais aucune décision n'est prise. Comme pour l'implantation de ce système sur d'autres modèles d'ailleurs. Si pour la version "super sportive" on peut croire qu'effectivement la décision n'est pas prise, en revanche, pour une éventuelle implantation sur la nouvelle Megane, qui débarque l'automne prochain, elle doit déjà l'être. En attendant, la seule certitude est que la Laguna Coupé en bénéficiera. Renault relancera-t-il la "mode" des 4RD ? Un nouveau cycle débute peut être. Après la décennie 80 où de nombreuses voitures à 4RD étaient disponibles, la suivante les a vus disparaître. Les années 2000 et l'électronique toujours plus performante marqueront peut-être le grand retour de cette technologie. La roue tourne.


    Cet Article est extrait de
    Pour le découvrir, cliquez ici
    Ajouter un commentaire
     
    Pour laisser un commentaire,  
     Inscrivez vous 
    Plus d'articles
    Ventes/France : la

    Alors que la croissance des immatriculations s'est accélérée en novembre, avec un gain de 8,5%, la contribution à ce résultat des ventes tactiques explique en partie ce phénomène.

    Une reprise de plus pour By my Car !

    Le groupe dirigé par Jean-Louis Mosca et Jérôme Gerbier s'empare d'Auto Losange, distributeur Renault-Dacia dans la banlieue de Grenoble.

    T3 : chiffre d'affaires en forte hausse pour Renault

    Fort du succès rencontré par ses nouveaux modèles et par la bonne tenue de ses ventes en Europe, Renault voit son chiffre d'affaires progresser de 13% lors du troisième trimestre.

    Résultats en baisse pour PSA au 3e trimestre

    Confronté à des taux de change défavorables et au vieillissement de ses gammes, le constructeur tricolore voit son chiffre d'affaires reculer de 5% lors des trois derniers mois.

    Mercedes a dévoilé son pick-up

    Fruit de la collaboration entre Daimler et l'Alliance Renault-Nissan, le pick-up Mercedes sera lancé d'ici la fin de l'année 2017.

    Exclusivité JA : Le futur des technologies automobiles selon Deloitte

    Une étude réalisée par Deloitte démontre que l'intérêt des Français pour le véhicule autonome est en baisse et qu'ils ne sont pas nécessairement prêts à bourse délier pour toujours plus de technologies.

     
    Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page