Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
Renault Laguna Coupé : Enfin  là !

Renault Laguna Coupé : Enfin là !

Entre l'attente suscitée par la longue absence du constructeur sur ce segment et un long teasing, le coupé Laguna était l'un des grands rendez-vous de l'année pour le réseau Renault.La marque...

...au losange n'avait plus commercialisé de véhicule sur ce segment depuis la presque mythique Renault Fuego. La R21 n'y avait pas eu droit. La Laguna, après 14 ans d'existence et 3 générations, a enfin son coupé. Et Renault fait ainsi son retour sur le segment des M2 Coupé.  Cette 3e carrosserie de la famille Laguna, dévoilée au Salon de Francfort en 2007, avait suscité tantôt l'excitation, tantôt l'interrogation. Sa venue dans les showrooms de la marque était en tout état de cause très attendue. Depuis le 23 octobre dernier, c'est chose faite.

LAGUNA COUPE EN BREF

  • Date de lancement :
    Disponible
  • Segment de marché : M2 Coupé
  • Objectifs 2009 : 4000 à 5000
  • Principales concurrentes la Renault Laguna Coupé 2.0 dci 150 ch FAP initiale (39 500 euros) :

    Peugeot 407 Coupé 2.0 HDi 136 Féline FAP (39 850 euros),

    Volkswagen Passat CC 2.0 16S TDI 140 Carat Edition (37 600 euros)

  • Prix :
    Essence :  de 31 900 à 45 050 €
    Diesel : de 35 000 à 47 300  €

  • 85 % des ventes en Diesel

    En passant derrière le volant de ce coupé, difficile de ne pas s'enthousiasmer et de ne pas ressentir cette petite palpitation que seuls certains modèles peuvent susciter. Finition très soignée, planche de bord ergonomique et agréable, ambiance cosy, niveau d'équipements concurrentiel, tenue de route réellement exemplaire… Ce coupé Laguna est pour le moins séduisant. D'autant que ses courbes sont attrayantes. Même si la proue peut paraître moins aboutie que le profil ou la poupe du modèle. L'ensemble apparaît comme une réussite. Mitigée, diront certains, qui trouveront rédhibitoire le manque de place flagrant au niveau des genoux pour l'assise arrière, ainsi que cette garde au toit limitée pour ces mêmes occupants. Au niveau des déceptions, les aficionados des six cylindres sportifs pourraient également ne pas s'y retrouver. Le V6 essence 3,5 l de 240 ch monté sur le coupé Laguna est celui de la Nissan 350Z. Malheureusement, la transplantation ne semble pas être un succès. Sans grande vigueur et disponible uniquement couplée à une boîte automatique à 6 rapports, ce V6 essence se montre moins agréable que le V6 Diesel, pour le coup totalement nouveau et plutôt charmeur. Dès la commercialisation du véhicule, Renault propose sept motorisations, dont 4 moteurs Diesel. La direction commerciale prévoit d'ailleurs que le diesel représentera 85 % des ventes du modèle. Le petit bloc 2 l 150 ch devrait être le cœur de gamme. Au rayon mazout, notons également la disponibilité des deux autres moteurs 2.0 de 175 et 180 ch. La commercialisation de cette dernière version devant s'arrêter en 2010. Quant à l'offre essence, coiffée par ce fameux V6 de conception Nissan, elle se compose du bloc 2.0T, proposé avec des développements de 170 ou de 205 ch.

    80 % de conquête avec le modèle

    Le Coupé Laguna arrive sur un marché qui a doublé en 10 ans. Un état de fait qui nous amène naturellement à nous poser la même question que celle que nous nous posions lors de la sortie du Koleos. Renault arrive-t-il trop tard ? En réalité, la donne est différente. Notamment parce que, même si la concurrence est tout aussi active, les volumes visés ne sont pas les mêmes. On évoque une fourchette de 4 000 à 5 000 unités, tout à fait réaliste parce que, à n'en pas douter, une certaine cannibalisation pourrait avoir lieu avec la berline Laguna elle-même, mais aussi parce que, avec le coupé, Renault veut aller chasser sur le terrain du premium, quant à lui en croissance. D'ailleurs, avec ce modèle, la marque pourrait réussir le tour de force qu'elle a manqué avec Koleos : s'attirer la sympathie des amateurs d'automobiles, et pas seulement des "Renaultistes". Raison de plus pour être optimiste. Le constructeur ne s'y trompe pas. Avec le coupé, Renault entend en effet réaliser 80 % de conquête, en visant notamment une clientèle plus jeune que l'acheteur de véhicule neuf moyen. "Il faut aller chercher des clients que Renault ne voit pas d'habitude", confirme Jacques Chauvet. Le directeur commercial ne manque d'ailleurs pas d'ambition pour son Coupé. "Nous voulons nous inscrire parmi les leaders du segment. Nous devons être devant la concurrence", confie-t-il. "Il est clair que nous nous positionnons face aux allemandes, comme Audi A5, BMW Série 5 ou Mercedes CLK. Or, nous sommes de 12 à 15 % moins chers que les constructeurs allemands. Nous sommes donc dans le marché", détaille-t-il, comme pour montrer la qualité des prestations de cette Laguna. Pourtant, en face d'elle, les véritables rivales se nomment davantage Peugeot 407 Coupé ou Volkswagen Passat CC. Des concurrentes que la Laguna peut envisager de déloger en ce qui concerne l'entrée et le milieu de gamme. Mais au moment du passage à l'achat, pour ce qui est du haut de gamme, le client préférera-t-il dépenser entre 45 000 et 50 000 euros pour un véhicule qui s'appelle Laguna, plutôt que pour une homologue née outre-Rhin ?

    Photo : Fabriquée à Sandouville, la Laguna Coupé titillera-t-elle l'encéphalogramme plat de l'usine normande ?

    Cet Article est extrait de
    Pour le découvrir, cliquez ici
    Ajouter un commentaire
     
    Pour laisser un commentaire,  
     Inscrivez vous 
    Plus d'articles
    Renault va lancer un label VO ZE

    A l'image de Nissan, Renault va déployer, durant le premier semestre 2017, un label VO dédié à ses modèles électriques. Zoé en tête.

    Une reprise de plus pour By my Car !

    Le groupe dirigé par Jean-Louis Mosca et Jérôme Gerbier s'empare d'Auto Losange, distributeur Renault-Dacia dans la banlieue de Grenoble.

    T3 : chiffre d'affaires en forte hausse pour Renault

    Fort du succès rencontré par ses nouveaux modèles et par la bonne tenue de ses ventes en Europe, Renault voit son chiffre d'affaires progresser de 13% lors du troisième trimestre.

    Résultats en baisse pour PSA au 3e trimestre

    Confronté à des taux de change défavorables et au vieillissement de ses gammes, le constructeur tricolore voit son chiffre d'affaires reculer de 5% lors des trois derniers mois.

    Mercedes a dévoilé son pick-up

    Fruit de la collaboration entre Daimler et l'Alliance Renault-Nissan, le pick-up Mercedes sera lancé d'ici la fin de l'année 2017.

    Exclusivité JA : Le futur des technologies automobiles selon Deloitte

    Une étude réalisée par Deloitte démontre que l'intérêt des Français pour le véhicule autonome est en baisse et qu'ils ne sont pas nécessairement prêts à bourse délier pour toujours plus de technologies.

     
    Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page