Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
Mini Cabrio Maxi plaisir

Mini Cabrio Maxi plaisir

Trois ans après le lancement de la Mini, sa version cabriolet débarque et va encore amplifier un succès planétaire. Toutefois, les clients français devront attendre le mois de septembre pour goûter aux joies de cette charmeuse dans le vent. Un succès. Autant le dire tout de suite, la renaissance...

...de la Mini à la sauce germanique est un succès planétaire. Même le board de BMW ne s'attendait pas à un tel engouement faisant de l'unique usine d'assemblage, à Oxford en Angleterre, un lieu de cadence infernale. Les 170 000 Mini produites en 2003 sont bien loin de l'objectif annuel de 100 000 unités annoncé en 2001. Et pour 2004, Didier Maitret, le patron du groupe BMW en France, s'attend à voir croître le volume de production jusqu'à 185 000 unités. Les sceptiques qui annonçaient un feu de paille spectaculaire semblent s'être trompés, d'autant que la marque Mini élargit aujourd'hui sa gamme avec un cabriolet. Un modèle qui devrait représenter entre 35 000 et 40 000 unités de la production attendue cette année. Si l'Angleterre et l'Allemagne pourront profiter dès cet été du peu de soleil qu'ils auront (sic ! on se venge comme on peut) au volant de la nouvelle Mini Cabrio, la France devra en revanche attendre le mois de septembre. Ce phénomène semble devenir une spécificité française, car ces trois dernières années nombre de cabriolets ou coupé-cabriolet sont sortis à l'automne ! On se souvient pêle-mêle des 206 CC, 307 et Mégane CC et se sera également le cas de la Tigra Twintop cette année. S'il est évident que ces dates sont dictées par des impératifs commerciaux et industriels, cela n'empêche pas Didier Maitret de plaisanter : "au moins on sera prêt pour l'été 2005 !" Une patience indispensable d'autant que sur les 400 Mini Cabrio dont la filiale française disposera en 2004, 300 sont déjà vendues ! Les quatre places au soleil de la Mini vont donc être chères cette année et même en 2005 avec seulement 1 000 unités obtenues pour l'Hexagone. Le succès résiste même au vent !

Le nez dans le vent en 15 secondes

De l'air, en l'occurrence un petit mistral, qui vient rafraîchir un habitacle baigné de soleil en une poignée de secondes, 15 pour être précis. Cette rapidité n'est cependant pas la seule caractéristique de la capote. Outre le fait de se plier en Z pour occuper le moins de place possible derrière les sièges et arceaux arrière, elle peut également avoir une fonction toit ouvrant. En effet, jusqu'à une vitesse de 120 km/h, une seule pression sur le bouton fait coulisser la partie avant de la capote sur une longueur maximale de 40 cm. Une deuxième impulsion, mais à l'arrêt cette fois-ci, et vitres et capote disparaissent. Dans cette configuration, même à un rythme soutenu, rouler n'est pas dévastateur pour la coiffure. Vitres montées et filet anti-remous en position, la reine d'Angleterre pourrait même garder son chapeau ! En plus de ces particularités propres au modèle cabriolet, cette nouvelle Mini inaugure également de légères retouches stylistiques qui apparaîtront sur la trois portes dès le mois de juillet. Boucliers avant, arrière, grille de calandre, phares et feux, ainsi que le volant ou encore la console centrale intérieure évoluent. Disponible en 12 couleurs extérieures et 3 de capote, la belle anglaise s'est donc refaite une petite beauté mais d'autres modifications sont à découvrir sous le capot.

Des rapports de boîte plus courts

Comme pour tout cabriolet, la recherche de rigidité et de sécurité est synonyme de renforcement donc de poids supplémentaire. La règle est respectée, la version cabriolet de la Mini accuse une centaine de kilos de plus que la 3 portes. Afin de parer à cet embonpoint et de toujours conjuguer Mini Cabrio avec sensations et plaisir de conduite, les ingénieurs de la marque ont modifié la boîte. En version One (90 ch) et Cooper (115 ch), ce cabriolet inaugure une nouvelle boîte 5 Getrag aux rapports plus courts. Entre la Gineste et les cols de la Sainte-Beaume, entre Marseille et Saint-Maximin, la Mini Cooper Cabrio s'est montrée franchement à l'aise. Cependant, si le plaisir global demeure intact avec un excellent comportement routier, il vaut mieux privilégier la balade au sport. A moins d'opter pour la version Cooper S comme ses 170 chevaux le suggèrent. C'est 7 chevaux de mieux que la Cooper S 3 portes (163 ch) déjà classée dans la catégorie "plaisir maximal". Ca promet ! Le groupe BMW poursuit son offensive, cela devient presque rituel tant les nouveautés sont nombreuses depuis 2002. En effet, depuis cette date, le constructeur a lancé 12 nouveaux modèles, 16 en comptant les facelift, ce qui représente une nouveauté tous les deux mois. Didier Maitret a prévenu, l'année 2004 sera pour le groupe une année de record de ventes et de profits. Y compris en France où il espère réaliser 50 000 immatriculations grâce aux 12 000 Mini et aux 38 000 BMW. La Série Une qui sera commercialisée en septembre, et dont vous pourrez retrouver l'essai en juillet, n'est sans doute pas étrangère à cet optimisme présidentiel.

Christophe Jaussaud

Cet Article est extrait de
Pour le découvrir, cliquez ici
Ajouter un commentaire
 
Pour laisser un commentaire,  
 Inscrivez vous 
Plus d'articles
ZE : Renault veut garder un temps d'avance

Après la conversion à l'électrique de la quasi-totalité des constructeurs de la planète à plus ou moins longue échéance, l'Alliance Renault-Nissan, qui reste l'un des pionniers en la matière,

Une reprise de plus pour By my Car !

Le groupe dirigé par Jean-Louis Mosca et Jérôme Gerbier s'empare d'Auto Losange, distributeur Renault-Dacia dans la banlieue de Grenoble.

T3 : chiffre d'affaires en forte hausse pour Renault

Fort du succès rencontré par ses nouveaux modèles et par la bonne tenue de ses ventes en Europe, Renault voit son chiffre d'affaires progresser de 13% lors du troisième trimestre.

Résultats en baisse pour PSA au 3e trimestre

Confronté à des taux de change défavorables et au vieillissement de ses gammes, le constructeur tricolore voit son chiffre d'affaires reculer de 5% lors des trois derniers mois.

Mercedes a dévoilé son pick-up

Fruit de la collaboration entre Daimler et l'Alliance Renault-Nissan, le pick-up Mercedes sera lancé d'ici la fin de l'année 2017.

Exclusivité JA : Le futur des technologies automobiles selon Deloitte

Une étude réalisée par Deloitte démontre que l'intérêt des Français pour le véhicule autonome est en baisse et qu'ils ne sont pas nécessairement prêts à bourse délier pour toujours plus de technologies.

 
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page