Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
Chevrolet Cruze : Enfin concurrentielle !

Chevrolet Cruze : Enfin concurrentielle !

Chevrolet semble enfin avoir réussi à trouver l'une des recettes du succès. La Cruze, malgré un patronyme hispanisant, se japanise ! En tout cas, elle affiche des origines de moins en moins coréennes, et...
...c'est heureux !

De toutes les Chevrolet européennes, la Cruze se présente assurément comme la première automobile au design accrocheur. Alors que l'on reprochait aux anciennes Daewoo leur appartenance trop prononcée à un groupe coréen, la marque a voulu, cette fois, se démarquer de ses standards. Elle nous livre ainsi un produit qui devrait en découdre sérieusement avec ses concurrents, que ce soit en termes d'esthétique, d'équipements et surtout de tarif.

La nouvelle Chevrolet Cruze se place sur le segment des berlines compactes, un marché particulièrement concurrentiel sur lequel elle compte bien se battre, dixit la direction de Chevrolet France, avec la Skoda Octavia ou la très réussie Seat Exeo, aux origines encore plus nobles…

LA CRUZE EN BREF

  • Date de lancement :
    Mars 2009
  • Segment de marché :
    Berlines compactes, 26 % du total des immatriculations en Europe.
  • Principales concurrentes de la Cruze :

    Skoda Octavia : de 19080 à 28750 euros.

    Seat Exeo : de 20200 à 28075 euros.

  • Prix :
    De 17 200 à 21 000 euros

  • Développée pour plaire aux européens en matière de design et de matériaux, la Cruze est commercialisée depuis le 18 mars dans le réseau Chevrolet, regroupant 148 points de vente en France. Elle préfigure notamment le design des nouveaux modèles de la marque, qui sortiront dans les années à venir. Bien que dessinée en Corée, la Cruze présente des lignes moins différenciantes et plus consensuelles que ses devancières. Ce qui ne lui empêche pas de se montrer dynamique. En cela, elle se rapproche de ce que les Japonais nous servent à longueur de modèles. Une révolution stylistique basée sur un pare-brise fortement incliné, des projecteurs taillés à la serpe et une calandre proéminente. Avec un coffre assez court, la Cruze cède à la mode des "berlines qui voulaient se donner un air de coupé". Notons au passage que le nouveau modèle de Chevrolet est plus large et plus long que sa devancière, la presque insipide Lacetti. Ce qui lui permet de dépasser la Skoda Octavia et de flirter avec le segment supérieur !

    A l'intérieur aussi, la progression est flagrante. La marche qui séparait Chevrolet de ses concurrents s'amenuise… Choix des matériaux, ajustages, bref la qualité perçue de l'habitacle est en net progrès. Chez Chevrolet, on tient même à affirmer que le design intérieur est inspiré de la Corvette. Ou ça ? Dans le style de la planche de bord ? Ah bon… Il est vrai qu'elle reprend les codes de la double alcôve, visible sur la sportive américaine, mais de là à parler de ressemblance, ça ne flatte que les designers coréens…

    La Cruze se veut accueillante pour les passagers arrière, qui y trouveront un espace aux jambes et une garde au toit confortables. Les sièges sont, en outre, enveloppants et disposent d'une course de réglage augmentée de 50 mm, très agréable pour les grands !

    Soubassements



    Peter Mertens, responsable des berlines compactes internationales de GM, se félicite d'avoir basé le développement de la structure de la caisse, des suspensions, de la sécurité et des systèmes électriques, "sur ce que GM fait de mieux dans le monde entier"…

    Pour nous, si la voiture se comporte, il est vrai, très honorablement, grâce à une suspension plutôt réactive, elle pâtit néanmoins d'une monte pneumatique indigne, à savoir les Kumho Solus pour seule référence, qui mériteraient d'être remplacés par des enveloppes dignes de ce nom… Bon point en revanche à la structure, qui se compose à 65 % d'aciers à haute limite élastique (HLE) là où leur présence était très symbolique sur la Lacetti. Vivement les résultats des crashs-tests, pour savoir à quel niveau se situe vraiment la progression en terme de sécurité passive.

    Motorisations



    C'est finalement sous le capot que se trouve la (relative) déception. La Cruze reçoit une gamme étroite de motorisations, composée de deux blocs essence de 1,6 l (113 ch) et 1,8 l (141 ch) et d'un 2 litres turbodiesel en deux versions, 125 et 150 ch. Passons rapidement sur les moteurs au sans-plomb, qui, outre le fait qu'ils se révèlent quasiment anémiques en raison d'une transmission beaucoup trop longue, ne devraient pas remporter beaucoup de suffrages en France. Côté gasoil, le nouveau turbodiesel 2 litres 16 soupapes d'origine italienne (VM Motori), dans sa version 150 ch, se révèle nettement plus flatteur, grâce à un couple de 320 Nm, presque suffisant pour pallier là encore, les longueurs des 4e et 5e rapports. Une cinquième vitesse qui ressemble d'ailleurs plus à une "économique" d'antan qu'à un vrai rapport… A noter, enfin, qu'une boîte auto à 6 rapports sera bientôt disponible, uniquement pour les moteurs essence.

    Hard Discount



    La Chevrolet Cruze est disponible en deux niveaux de finition, LS et LT, sur une gamme de prix très compétitive. Le premier modèle s'affiche en effet à 17 200 e, une somme rabaissée à 13 990 e jusqu'à fin juin, si l'on cumule les offres de lancement. C'est là son meilleur argument. Un positionnement particulièrement agressif qui culmine à 21 000 e, là où la finition intermédiaire d'une Skoda Octavia Diesel par exemple, pointe à 24 000 e, avec une offre moteur, il est vrai, plus moderne et séduisante.




    Photo : Avec son design accrocheur, la Cruze préfigure les futurs modèles de Chevrolet. Dans un premier temps, elle se pose en vrai challenger du segment C.

    Cet Article est extrait de
    Pour le découvrir, cliquez ici
    Ajouter un commentaire
     
    Pour laisser un commentaire,  
     Inscrivez vous 
    Plus d'articles
    Ventes/France : la

    Alors que la croissance des immatriculations s'est accélérée en novembre, avec un gain de 8,5%, la contribution à ce résultat des ventes tactiques explique en partie ce phénomène.

    Une reprise de plus pour By my Car !

    Le groupe dirigé par Jean-Louis Mosca et Jérôme Gerbier s'empare d'Auto Losange, distributeur Renault-Dacia dans la banlieue de Grenoble.

    T3 : chiffre d'affaires en forte hausse pour Renault

    Fort du succès rencontré par ses nouveaux modèles et par la bonne tenue de ses ventes en Europe, Renault voit son chiffre d'affaires progresser de 13% lors du troisième trimestre.

    Résultats en baisse pour PSA au 3e trimestre

    Confronté à des taux de change défavorables et au vieillissement de ses gammes, le constructeur tricolore voit son chiffre d'affaires reculer de 5% lors des trois derniers mois.

    Mercedes a dévoilé son pick-up

    Fruit de la collaboration entre Daimler et l'Alliance Renault-Nissan, le pick-up Mercedes sera lancé d'ici la fin de l'année 2017.

    Exclusivité JA : Le futur des technologies automobiles selon Deloitte

    Une étude réalisée par Deloitte démontre que l'intérêt des Français pour le véhicule autonome est en baisse et qu'ils ne sont pas nécessairement prêts à bourse délier pour toujours plus de technologies.

     
    Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page