Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
Suzuki Alto : Une Indienne dans la ville

Suzuki Alto : Une Indienne dans la ville

La Suzuki Alto débarque sur un marché de citadines âprement disputé. Mais cette rivale des C1, 107, Aygo ou encore Panda dispose de nombreux atouts, à commencer par son prix : moins de 8...
...000 euros.

LA ALTO EN BREF

  • Date de lancement :
    Mars 2009
  • Segment de marché : A
  • Objectifs de Vente :
    5 000 en France en 2009
  • Principales concurrentes de
    l'Alto (7 990 euros)* :

    Toyota Aygo (9 300 euros), C1 1 l (9 150 euros),

    Peugeot 107 (9 400 euros), Fiat Panda (8 900 euros)

    * Ces modèles bénéficient tous d'un bonus de 700 euros.

  • Prix (essence) :
    De 7 990 à 8 990  euros

  • Après la Swift et la Splash, Suzuki lance aujourd'hui en Europe l'Alto, sa nouvelle citadine. La 7e génération en fait. La première Alto date de 1979 mais n'a évidemment plus de points communs avec la petite dernière. Déjà, elle est assemblée sur les chaînes de montage de Maruti-Suzuki, la filiale indienne du constructeur nippon, qui accueille également la production de sa cousine, la Nissan Pixo. L'Alto a d'ailleurs fait ses premiers pas sur le marché indien où elle est proposée depuis plus de 3 ans. La crise et la baisse du pouvoir d'achat ont convaincu Suzuki de l'importer en Europe. La marque, présente sur les segments A et B, entend profiter de la mutation du marché français et du glissement des immatriculations vers ces segments. En 2008 une hausse de 27,7% a été enregistrée sur ce pan du marché hexagonal.

    Le prix est véritablement l'atout de cette citadine quatre places : la version de base est disponible à 7 990 euros. Avec ses faibles émissions de CO2, 103 g par km, "le taux le plus bas sur le segment en 5 portes", mentionne Jean-Luc De la Ruffie directeur commercial Suzuki France, elle bénéficie d'un bonus écologique de 700 euros. Si l'on ajoute la prime à la casse de 1 000 euros, l'Alto s'affiche alors à 6 290 euros. Un tarif franchement attractif. La garantie de 3 ans (ou 100 000 km) venant consolider l'offre.

    La marque ne cache pas sa volonté de séduire une clientèle de jeunes "de 18 à 29 ans" et les femmes. Des couleurs "pimpantes" ont visiblement été conçues pour séduire cette clientèle dont le Fortune Rose Pearl Metallic, pour la gent féminine, et le Paradis Blue Pearl Metallic pour renforcer un côté "sport" susceptible de séduire les plus jeunes. Côté design, les rondeurs, les phares en goutte d'eau et la calandre tout sourire lui donnent un côté sympathique. Les designers de Suzuki ont séjourné à Paris et Milan pour adapter ce véhicule à la clientèle européenne.

    Un équipement judicieux



    Avec son offre tarifaire, on pourrait croire que cette citadine fait du cheap dans le mauvais sens du terme. Mais elle étonne. Elle est propulsée par un petit moteur essence de 1,0 l, développant 68 chevaux, également monté sur la Splash, qui fait des merveilles tout en ne consommant que 4,4 litres aux 100 km. Il peut d'ailleurs être couplé, en option (890 euros) à une boîte automatique 4 rapports. Aucune vibration ou bruit excessif à signaler à vitesse constante. Quant à une version Diesel, le constructeur affirme qu'elle n'est pas prévue pour l'heure.

    A l'inverse de nombreuses rivales comme la C1 ou la Twingo, l'Alto est dotée d'une direction assistée en entrée de gamme. Bon point pour manœuvrer facilement dans des espaces exigus d'autant que son rayon de braquage se limite à 4,5 m. Si le tarif de vente ne permet pas de proposer des équipements high-tech, l'Alto dispose de l'essentiel avec notamment l'ABS, deux airbags ou un volant réglable en hauteur. Les feux antibrouillards et l'air conditionné avec filtre à pollen font partie des options possibles. Cependant, pour 1 000 euros de plus, la finition GL offre des airbags latéraux, des lève-vitres avant électriques, un verrouillage centralisé, une radio CD, etc.

    A l'intérieur, cette citadine dévoile un habitacle très correct pour son gabarit. Si la qualité des matériaux reste basique, l'agencement intérieur a bien été pensé avec de nombreux rangements. Cependant, la boîte à gants aurait gagné à être fermée. A l'arrière, l'espace est plus restreint mais la hauteur est suffisante.  Petit détail : les vitres ne font que s'entrebâiller. Voilà donc une citadine offrant un bon rapport qualité/prix. Suzuki, conscient des atouts de son nouveau modèle, espère en écouler près de 5 000 cette année. De quoi alimenter la belle croissance (+ 24,8%) que Suzuki a déjà enregistrée sur le premier trimestre.




    Cet Article est extrait de
    Pour le découvrir, cliquez ici
    Ajouter un commentaire
     
    Pour laisser un commentaire,  
     Inscrivez vous 
    Plus d'articles
    Renault enregistre des résultats financiers record pour 2017

    Renault, qui n'a jamais vendu autant de voitures dans son histoire, avance un chiffre d'affaires inégalé de 58,77 milliards d'euros, en hausse de 14,7 %, et une marge opérationnelle de 6,6 %.

    Rendez-vous en 2018

    Votre newsletter quotidienne fait une pause hivernale. La rédaction du Journal de l'Automobile vous souhaite de joyeuses fêtes de fin d'année. Retrouvez-nous dès le 2 janvier 2018 !

    Peugeot sur la piste des Genius

    Une expérimentation a lieu dans le réseau français de Peugeot. Sur un modèle proche des Genius de BMW, la marque souhaite évaluer la pertinence de conseillers en amont du parcours d'achat.

    Mitsubishi se positionne déjà dans l'Alliance Renault-Nissan

    Depuis le Tokyo Motor Show, Mitsubishi a précisé les contours de son intégration dans l'Alliance, son apport s'articulant notamment autour de quatre axes. Trevor Man, COO de Mitsubishi Motors nous en dit plus.

    PSA va lancer Distrigo sur le marché chinois

    Après l'Europe et l'Amérique du Sud, la marque tricolore rassemblant l'ensemble de l'offre en pièces de rechange multimarques du groupe PSA fera son apparition en Chine d'ici la fin de l'année.

    Exclusivité JA : AAA Data lance Predictive Solutions

    AAA Data lance une offre prédictive d’achat sur le marché automobile français, afin d'aider les professionnels à identifier les potentiels acheteurs de véhicules à un horizon trois mois.

     
    Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page