Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
Volkswagen  Passat : A prendre très au sérieux

Volkswagen Passat : A prendre très au sérieux

La très attendue Passat sixième du nom, embourgeoisée, est une vraie réussite. Ses lignes félines, son comportement routier irréprochable et un prix qui reste acceptable pourraient faire d'elle un véritable succès commercial. Qu'elle était attendue cette sixième génération de Passat...

...! Pas seulement à cause de l'effritement des ventes de la berline en 2004 (10 856 unités contre 15 510 sur l'exercice précédent pour une part de marché à 7,76 % sur le segment D), mais également pour la découverte des lignes que les designers de Wolfsburg lui ont conférées. Les amoureux du nouveau style Volkswagen ne seront pas déçus. On ne peut que souligner les très belles lignes adoptées par cette nouvelle berline de Wolfsburg. Celle-ci arbore la calandre en forme de parallélépipède inspirée d'autres véhicules du groupe. Une calandre, qui plus est, chromée, histoire de lui donner plus de personnalité. Avec son dessin volontaire, la Passat se veut plus dynamique grâce à sa silhouette davantage penchée vers l'avant qui laisse apparaître une poupe rehaussée. Un arrière réussi. Il s'y dégage une impression athlétique et sportive. "La Passat marque un vrai tournant stylistique pour Volkswagen", a expliqué le constructeur. La nouvelle familiale conserve toujours un style élégant et classique, convenant aux standards du segment, mais avec une nouvelle fraîcheur. Et ceci n'est pas la seule nouveauté. La Passat sixième mouture se veut aussi plus grande. Comme pour la plupart des véhicules d'aujourd'hui, quel que soit le segment, on l'a allongée (+ 62 mm, à 4,77 m), élargie (+ 74 mm, à 1,82 m) et élevée (+ 10 mm à, 1,47 m). Certains esprits malintentionnés se sont amusés à la comparer avec la Phaeton et osent même parler de cannibalisation du vaisseau amiral de la marque. Ils ont tout faux. Les deux véhicules n'ont absolument rien à voir, la Passat demeure à sa place, devenant une des plus grandes voitures de sa catégorie.

La Passat est sur le haut du segment D, non seulement par sa taille, mais aussi par son confort, ses équipements et ses espaces de rangement

La Passat est simplement montée en gamme, taquinant par ses mesures et ses touches de luxe "la frontière du segment supérieur". Cependant, elle partage la même plate-forme que la Golf (lire encadré). Son empattement (2,71 m) demeure légèrement supérieur à celui de la compacte (2,68 m) et du Touran (2,67 m). Le rapprochement avec la Golf n'est pas anodin. Les deux modèles partagent plusieurs éléments en commun comme l'implantation du groupe propulseur placé dorénavant de façon transversale. Un choix qui permet d'ailleurs de dégager plus d'espace pour le volume du coffre (565 l !) et de l'habitacle. L'espace intérieur excelle en créativité avec pléthore d'équipements et des espaces de rangement particulièrement soignés. L'ergonomie intérieure est digne d'appartenir à la catégorie supérieure. Le conducteur comme les passagers avant et arrière ont suffisamment de place, et peuvent bénéficier d'un confort tout particulier. En outre, les ingénieurs ont voulu faire de la sécurité un élément incontournable. Pour éviter les blessures au genou, la clef de contact classique située sur la colonne de direction a été remplacée par une clef électronique. Il suffit de commander le démarreur d'une simple impulsion (système Press and Start). Par ailleurs, les sièges ont été recentrés vers l'intérieur puisque le frein à main n'est plus là. En effet, celui-ci est remplacé par un interrupteur situé à gauche du volant qui facilite les démarrages en côte, mais assure aussi le rôle de frein de secours.

Quatre motorisations : deux essence, deux Diesel. Un Tdi 2,0 l de 170 ch est à venir

Jusque-là peu de choses à reprocher à la Passat. Question comportement, elle ne surprend pas outre mesure, mais elle est rassurante. Il convient de s'attarder sur la motorisation 2,0 l Tdi 140 ch. Cette version sera, à n'en pas douter, le best-seller de la famille Passat. Une motorisation connue, certes, mais qui sied à ravir à la nouvelle Passat. Le véhicule est plaisant aussi bien à vitesse soutenue que réduite. Sa tenue de route est sans faille et répond aux exigences du conducteur : la Passat colle à l'asphalte. Lancée sur les grands axes, la voiture ne laisse guère de place aux tremblements et demeure silencieuse. Elle apporte un vrai régal de conduite en alliant sobriété et agilité. Elle possède toutes les capacités d'une grande routière, aidée en cela par un confort de conduite particulier. Au regard des qualités affichées par cette motorisation, on languit déjà de voir arriver la future motorisation Diesel, un 2,0 l de 170 ch prévu pour le second semestre. En attendant, l'autre moteur Diesel disponible reste le 1,9 l 105 ch. Côté motorisation essence, le client a le choix pour le moment entre un 1,6 l FSI 115 ch et un 2,0 l FSI 150 ch. Elles se verront compléter d'un 1,6 l FSI de 102 ch, d'un 2,0 l FSI Turbo de 200 ch et d'un détonnant 3,2 l FSI de 250 ch. Toutefois, sur un segment D où 85 % des véhicules sont commercialisés en Diesel, ces deux moteurs essence sont voués à de la simple figuration sauf si certains futurs acquéreurs devaient rester anti-Diesel. La marque connaît déjà son mix des ventes et "90 % des Passat seront commercialisées en versions Diesel et 50 % avec le moteur de 2,0 l 140 ch". La familiale allemande dispose d'un large éventail de motorisations, de quoi agresser la concurrence qui reste dominée par les marques françaises. Les 407, Laguna et C5 dominent le marché des berlines (178 390 unités en 2004 hors breaks) en cumulant 52 % de parts de marché. La nouvelle Passat a largement de quoi se maintenir dans les 7 % de parts de marché qui la distingue de ses autres concurrentes directes (Mondeo, Vectra, A4, Série 3, Classe C…). Pour l'heure, le constructeur envisage d'en écouler 18 000 sur une année pleine (dont 5 000 breaks). Mais tout laisse croire qu'elle peut faire mieux. Cette nouvelle Passat est à prendre très au sérieux.

Tanguy Merrien

 

FOCUS

Sixième génération de Passat

La nouvelle Passat , sixième du nom, est lancée trente-deux ans après sa première commercialisation. Les cinq premières générations ont été produites à 13 millions d'exemplaires. En 1973, la première Passat était une bicorps traction avant de 85 ch. Quant à la cinquième génération, elle avait été lancée en 1996 en recevant, à l'époque, le tout nouveau moteur 1,9 TDI de 90 ch. Les ventes de cette génération ont chuté de 19,4 % en 2004, à 213 530 unités, pour une part de marché à 17,4 % sur le segment des berlines. Grâce à l'arrivée de la nouvelle Passat, le constructeur compte livrer 350 000 à 400 000 unités dès sa première année pleine de commercialisation.

Voir aussi :

Cet Article est extrait de
Pour le découvrir, cliquez ici
Ajouter un commentaire
 
Pour laisser un commentaire,  
 Inscrivez vous 
Plus d'articles
Essence et SUV rendent le malus plus lucratif que jamais

Jamais le malus n’avait autant rapporté depuis sa création. Les effets croisés d’un dispositif plus sévère et de la montée en puissance des véhicules essence, dont les SUV, ont boosté les recettes.

Kroely transforme sa concession Mercedes de Mulhouse

L'opérateur alsacien est le deuxième en France, après Como, à inaugurer les nouveaux standards Mercedes-Benz, dans sa concession de Mulhouse. Au programme : parcours client repensé et processus d'achat

Le groupe Dugardin se renforce avec Ford dans le Pas-de-Calais

Le distributeur vient de notifier à l’Autorité de la concurrence son intention de racheter le groupe Delesalle, ajoutant à son réseau Ford cinq concessions et une agence, principalement situées

Marc Lechantre, PSA :

Fin annoncée des multiples labels VO dans les points de vente. Le groupe PSA va progressivement s'appuyer sur deux références, à travers l'Europe, dont le nouveau Spoticar. Décryptage de la stratégie

Jean Lain s’investit dans le développement de l’hydrogène

Le distributeur, représentant notamment Toyota et Hyundai, s’est engagé dans le projet Zero Emission Valley. Son but : créer un réseau de stations hydrogène dans la région Auvergne-Rhône-Alpes.

RRG lance une usine à préparer les VO dans le Nord

La préparation et le reconditionnement des VO font l'objet de toutes les attentions. Depuis quelques semaines, RRG a ouvert une Factory VO dans le département du Nord.

 
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page