Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
Renault Grand Scenic, la contre-attaque

Renault Grand Scenic, la contre-attaque

Après avoir longtemps dominé la catégorie, le Scenic a été détrôné par la concurrence. Un affront que comptent bien laver les équipes de Renault avec la troisième génération de leur monospace compact. Ses armes : des lignes adoucies,...
...une qualité perçue en hausse et un comportement routier amélioré.

C'est un combat acharné qui va se jouer dans le secteur des monospaces. On retrouve sur le ring Renault, qui espère bien reprendre la main sur ce marché avec sa troisième génération du Scenic, face au Citroën C4 Picasso. En effet, face à la jeunesse, la marque au losange se targue d'une longue expérience sur ce secteur qu'il a créé en 1996 avec la première génération du Scenic. Au total, plus de 3,2 millions de monospaces compacts badgé du losange ont été vendus en Europe. Face à ce succès, la concurrence n'est pas restée inactive. En 10 ans, le marché a triplé et désormais, ce segment pèse 29 % du marché continental. Véhicule phare de la marque, le Scenic 2 représentait 10 % des ventes de Renault avec 14 % de PDM sur le segment. Mais à l'été 2006, un "jeune" vient changer le paysage : le C4 Picasso. Et en 2008, Citroën parvient à détrôner Renault de la première place.

L'heure est donc à la riposte. Renault lance dans un premier temps la nouvelle version longue du Scenic. "Nous lançons le Grand Scenic d'abord car nous visons une clientèle familiale avant tout, justifie le constructeur. Nous souhaitons reconquérir cette cible. Les versions courtes s'adressent, elles, davantage aux seniors. Nous espérons autant fidéliser que conquérir avec un modèle mieux équipé à un prix attractif." Pour cette troisième génération, Renault a profondément fait évoluer son modèle. Le design reprend l'ADN de la nouvelle Megane, notamment pour la face avant. Les lignes sont adoucies offrant une silhouette plus fluide. Les feux changent au profit d'une forme boomerang, différente de la version courte. La surface vitrée gagne encore sur la carrosserie, permettant un accroissement de 8 % de la visibilité. Les dimensions restent maîtrisées avec une longueur de 4,56 cm, soit 7 cm de plus, pour une largeur d'environ 2 mètres. L'empattement gagne, quant à lui, 3 cm pour atteindre 2,77 m.

La version longue sera disponible en 5 ou 7 places, avec un écart de prix de 700 euros. L'habitabilité en 5 places est bonne, avec un espace aux genoux de 275 mm. Mais pour la troisième rangée de sièges, il faut bien l'avouer, l'espace aux jambes se révèle "compact". Même si le Scenic affiche les meilleurs chiffres sur ce point, ces places restent tout de même davantage destinées aux enfants. Quant à la modularité, le système reste identique à celui de la 2e génération. Le coffre gagne 10 % pour un volume oscillant de 208 dm3 en 7 places à 2 063 dm3 avec les sièges rabattus. 40 rangements sont par ailleurs disséminés dans l'habitacle pour atteindre les 92 litres.


Un nouvel écran TFT


Comme pour la Megane et la Laguna, Renault a apporté un soin tout particulier aux matériaux utilisés ainsi qu'à la qualité de finition. La qualité perçue augmente indéniablement. La planche de bord se pare de plastiques feutrés et moussés pour réduire sa masse, ainsi que les bruits et les vibrations.
Côté équipements, le modèle fait le plein de nouveautés, variant autour de six niveaux de finitions (Authentique, Expression, Carminat TomTom, Dynamique, Privilège et Jade). Ainsi, l'écran adopte la technologie TFT (Thin Film Transistor), un système couleur haute définition. Le conducteur peut personnaliser les données qu'il souhaite afficher, tout comme jouer sur le contraste de l'écran. Le modèle d'entrée gamme reçoit quant à lui un écran LCD monochrome classique.
Atout indéniable du modèle : un système de navigation intégré à 490 euros. Le Carminat TomTom reprend l'interface bien connue du spécialiste du GPS. Côté fonctionnalité, on retrouve les fonctions basiques de navigation : vision birdview, infotrafic, alerte radars et gestion des POI. Doté d'un écran de 5,8 pouces, le système se manipule à partir d'une mollette placée sur l'accoudoir central. Pratique, le système est complètement évolutif grâce à une carte SD. Le conducteur peut ainsi mettre à jour la cartographie ou la liste des radars en connectant cette carte à son ordinateur. Le SAV est géré autant par les équipes de Renault que de TomTom. Ce projet s'inscrit dans la volonté du constructeur d'apporter une navigation pour tous.


Un roulis maîtrisé


Au chapitre dynamique, le Scenic 3 profite des atouts de la nouvelle Megane avec un train avant et une direction, qui ont été repris. Le Grand Scenic gagne en précision. De plus, un nouveau berceau "à cornes" ainsi qu'un nouvel essieu arrière à profil fermé ont été apportés pour rigidifier la caisse. Testé sur les routes sinueuses de montagne, le Grand Scenic s'est montré agréable à conduire, avec un roulis maîtrisé.

Sous le capot, Renault propose six moteurs essence, dont le nouveau TCe 130, et sept moteurs Diesel, dont trois émettent moins de 140 g de CO2/km. La motorisation GPL est attendue pour la fin de l'année.

Les modèles sont fabriqués à l'usine de Douai, où 180 000 véhicules sont sortis des lignes de production en 2008. Renault y a investi 250 millions d'euros pour préparer l'arrivée des nouveaux Scenic et Grand Scenic. Ainsi, 250 robots neufs ont été installés dans l'usine, avec notamment un contrôle de caisse par rayons lasers, et 28 000 heures de formation ont été dispensées. Les tarifs du Grand Scenic 5 places s'étalent de 20 400 à 32 200 euros contre 21 100 à 32 900 pour le Grand Scenic 7 places. Au final, les tarifs s'affichent 300 euros moins chers que l'ancienne génération pour l'entrée de gamme et 600 euros moins chers pour le cœur de gamme. Ces économies ont été possibles grâce à la réutilisation de pièces des Scenic 2, Clio 3, nouvelle Laguna ou nouvelle Megane. Comme à son habitude, Renault ne dévoile aucun objectif de ventes mais la marque prévoit d'augmenter la part du Grand Scenic 3 dans les ventes en faisant mieux que les 30 % de la génération précédente.


Grand Scenic en bref



Date de lancement : Disponible

Segment de marché : Familiale. 3,2 millions de modèles vendus depuis le lancement en 1996.

Principales concurrentes du Grand Scenic 2.0 dCi 160 ch 29 000 euros :
Citroën Grand C4 Picasso HDi 138 FAP Exclusive BMP6 31 600 euros, Opel Zafira 1.9 CDTI FAP 150 ch 26 550 euros, Volkswagen Touran 2.0 TDI 140 Confortline 27 441 euros, Toyota Corolla Verso 150 D-CAT FAP Executive 30 300 euros.

Prix :
Pour les modèles 7 places, il faut rajouter 700 euros.
De 20 400 à 28 800 euros (Essence)
De 23 000 à 32 200 euros (Diesel)

Cet Article est extrait de
Pour le découvrir, cliquez ici
Ajouter un commentaire
 
Pour laisser un commentaire,  
 Inscrivez vous 
Plus d'articles
ZE : Renault veut garder un temps d'avance

Après la conversion à l'électrique de la quasi-totalité des constructeurs de la planète à plus ou moins longue échéance, l'Alliance Renault-Nissan, qui reste l'un des pionniers en la matière,

Une reprise de plus pour By my Car !

Le groupe dirigé par Jean-Louis Mosca et Jérôme Gerbier s'empare d'Auto Losange, distributeur Renault-Dacia dans la banlieue de Grenoble.

T3 : chiffre d'affaires en forte hausse pour Renault

Fort du succès rencontré par ses nouveaux modèles et par la bonne tenue de ses ventes en Europe, Renault voit son chiffre d'affaires progresser de 13% lors du troisième trimestre.

Résultats en baisse pour PSA au 3e trimestre

Confronté à des taux de change défavorables et au vieillissement de ses gammes, le constructeur tricolore voit son chiffre d'affaires reculer de 5% lors des trois derniers mois.

Mercedes a dévoilé son pick-up

Fruit de la collaboration entre Daimler et l'Alliance Renault-Nissan, le pick-up Mercedes sera lancé d'ici la fin de l'année 2017.

Exclusivité JA : Le futur des technologies automobiles selon Deloitte

Une étude réalisée par Deloitte démontre que l'intérêt des Français pour le véhicule autonome est en baisse et qu'ils ne sont pas nécessairement prêts à bourse délier pour toujours plus de technologies.

 
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page