Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
Croissance mécanique

Croissance mécanique

Alfa Romeo renoue avec la croissance. La MiTo n'y est pas étrangère et l'arrivée de nouvelles mécaniques devrait amplifier cela en attendant le MultiAir. Le reste de la gamme, 159 en tête, accueille également de...
...nouveaux blocs dont le 1 750 TBi.

Jusqu'au lancement de la MiTo, le 27 septembre 2008, Alfa n'avait jamais été présent sur ce segment de marché. Bien lui en a pris ! Car depuis que la petite Alfa est dans les concessions les courbes de vente ont renoué avec la croissance. En effet, après une année 2008 difficile, où la marque a tout juste dépassé 10 000 unités (en recul de 26,1 %), l'exercice 2009 est tout autre avec 26,4 % de gagnés à fin mai. A l'échelle européenne, le constat est identique avec une amplitude encore plus importante.

La MiTo est donc d'une importance capitale pour la marque, elle représente d'ailleurs 65 % de ses ventes, et l'arrivée de nouvelles mécaniques va donner encore plus d'ampleur à ce succès. En effet, avec l'arrivée du petit 1.4 MPi essence de 78 ch, la MiTo devient plus accessible avec un tarif de 15 000 €. Mais c'est surtout celle équipée du 1.3 JTDm de 90 chevaux qui va jouer un rôle majeur dans l'Hexagone. Alfa France parle même d'un "moteur stratégique". Il s'agit ni plus ni moins de la première Alfa à bénéficier d'un bonus (700 e) avec ses 114 g de CO2/km. Un véritable atout lorsque l'on sait que 65 % des véhicules vendus sur le segment B émettent moins de 120 g/km. Alfa France, dont Patrick Deschamps est le nouveau directeur général, est donc confiant pour cette année 2009 et l'objectif de 7 500 MiTo immatriculées durant cet exercice est toujours d'actualité. Pour 2010, l'année du centenaire, la marque pourra compter sur la remplaçante de la 147, à qui l'on prête déjà le nom de Milano.


Le retour du 1 750


En attendant l'arrivée des premières mécaniques MultiAir, annoncées pour cet automne sur la MiTo, le constructeur milanais relance aujourd'hui une appellation bien connue des Alfistes : 1 750. Mais ce nom ne doit pas occulter le fait que cette mécanique essence dispose de tous les raffinements modernes avec notamment la suralimentation, l'injection directe ou un double variateur de phase. En chiffres, ce bloc de 1 742 cm3 offre une puissance de 200 ch, mais surtout un couple de 320 Nm disponible dès 1 400 tr/mn. Le tout pour une consommation mixte de 8,1 litres et 189 g de CO2 émis par km. Mais aussi agréable soit-il, ce moteur ne fera toutefois pas le poids face aux Diesel sur le marché français. D'autant qu'Alfa les a également revus. Un 2.0 JTDm de 170 ch vient ainsi compléter les gammes 159, Brera et Spider. Une cylindrée légèrement augmentée ainsi qu'un nouveau turbo à géométrie variable permettent d'offrir une puissance de 170 ch (360 Nm de couple) pour une consommation mixte annoncée de 5,4 litres pour la berline, soit 142 g de CO2. Mais pour ceux qui souhaiteraient encore moins d'émissions, surtout les entreprises, Alfa décline cette nouvelle mécanique en version ECO. Bien que la puissance et le couple demeurent identiques, les rejets se limitent ici à 136 g/km. Les rapports de boîte ont été modifiés comme les pneus ou encore l'huile moteur. Ainsi, avec cette version une entreprise voit sa TVS réduite de près de 900 e par an par rapport à la "vieille" version 1.9 JTDm 150 ch. La gamme ECO compte également une nouvelle version du 1.9 JTDm 120 ch qui a vu ses émissions reculer de 19 g/km (à 138 g). La conséquence est quasi identique avec une économie annuelle de TVS de 880 euros.

Photo : La Mito 1.3 JTDm 90 ch est la première Alfa à être éligible à un bonus de 700 euros. Une mécanique stratégique pour Alfa France qui a, par ailleurs, confirmé son objectif de 7 500 immatriculations pour ce modèle.
Cet Article est extrait de
Pour le découvrir, cliquez ici
Ajouter un commentaire
 
Pour laisser un commentaire,  
 Inscrivez vous 
Plus d'articles
Seat prépare son réseau à l'arrivée de la marque Cupra

C'est à Barcelone que Seat a présenté Cupra, auparavant griffe sportive devenue marque à part entière, animée par un plan produits et une stratégie de réseau en construction. En France, 20 concessionnaires

Rendez-vous en 2018

Votre newsletter quotidienne fait une pause hivernale. La rédaction du Journal de l'Automobile vous souhaite de joyeuses fêtes de fin d'année. Retrouvez-nous dès le 2 janvier 2018 !

Peugeot sur la piste des Genius

Une expérimentation a lieu dans le réseau français de Peugeot. Sur un modèle proche des Genius de BMW, la marque souhaite évaluer la pertinence de conseillers en amont du parcours d'achat.

Mitsubishi se positionne déjà dans l'Alliance Renault-Nissan

Depuis le Tokyo Motor Show, Mitsubishi a précisé les contours de son intégration dans l'Alliance, son apport s'articulant notamment autour de quatre axes. Trevor Man, COO de Mitsubishi Motors nous en dit plus.

PSA va lancer Distrigo sur le marché chinois

Après l'Europe et l'Amérique du Sud, la marque tricolore rassemblant l'ensemble de l'offre en pièces de rechange multimarques du groupe PSA fera son apparition en Chine d'ici la fin de l'année.

Exclusivité JA : AAA Data lance Predictive Solutions

AAA Data lance une offre prédictive d’achat sur le marché automobile français, afin d'aider les professionnels à identifier les potentiels acheteurs de véhicules à un horizon trois mois.

 
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page