Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
Hippie chic !

Hippie chic !

Vue du ciel… La Fiat 500 invite la clientèle urbaine à retrouver la nature. L'Italienne se pare également de nouvelles robes et réaffirme son aura chic. Une certaine anglaise n'a qu'a bien se tenir…Une immatriculation...
...toutes les 3 minutes, depuis le 4 juillet 2007. Rangeons les calculatrices et disons tout simplement que la Fiat 500 totalise à sa date anniversaire quelque 360 000 unités à travers 59 pays. En clair, on peut affirmer que la citadine a fait carton plein. "Mieux, la 500 est parvenue à devenir un véhicule exclusif de masse", commente Hervé Aboab, secrétaire général de Fiat.

Deux ans après son retour sur les routes donc, le "pot de yaourt" version moderne life se découvre. Au premier regard, on comprend que cette nouvelle mouture a voulu et a su conserver toute la philosophie du concept 500. Fiat n'a pas cédé aux sirènes du CC, préférant à juste titre opter pour une capote en toile. Aux côtés de la 500 "d'époque", la filiation ne fait aucun doute.

On retrouve les arches fixes, d'abord, le long desquelles coulisse le toit. Un réel gain pour la voiture qui évite ainsi la traditionnelle prise de poids liée au renforcement de la structure. Pour ce qui est de l'habitacle, il conserve trait pour trait celui de la berline. A ceci près que le rangement dissimulé sous le siège passager, est supprimé au profit d'une installation audio, à partir de la version Lounge.

Référencé dans le catalogue sous l'appellation Hifi Interscope, ce dispositif compensera les perturbations sonores en phase de conduite décapotée. Une option qui ne sera pas commercialisée dans tous les pays, comme au Portugal.


Le million, le million…


Les ambitions de l'Italienne : caresser à rebrousse poil les Mini, Smart et C3, décapotées. Pour cela, 500C souhaite se démarquer grâce des astuces pratiques, comme l'ouverture trapézoïdale du coffre, fidèles aux qualités originelles des citadines. La Fiat compte également sur un enrichissement de ses coloris. Quatre teintes de carrosseries et trois de capote font leur apparition, assorties de nouveaux stickers, à l'effigie des grandes villes (Rome, Paris, Tokyo…). Si l'on comprend en sus les intérieurs, ce n'est pas moins d'un million de combinaisons qui sont alors réalisables !

Sous le capot, on retrouve les blocs 1,2 l (69 ch), le 1,4 l (100 ch) et le Multijet 1,3 l de 75 ch. Selon les versions, ils s'accompagneront d'un Start&Stop et d'une transmission automatique Dualogic, déjà connue sur la berline.

Mais à la différence de la 500, la "C" se comporte mieux avec ses occupants. La raison ? La version cabriolet profite des améliorations apportées au train arrière, issues de l'Abarth, repris ensuite par la Ford Ka. La 500C absorbe mieux les imperfections de la route et éradique ce qui, jusqu'alors, constituait le principal défaut de l'auto. "La berline bénéficiera de cette avancée en fin d'année", confie Julien Brunet, chef de produit Fiat 500.


Des tarifs à part


Pop, Lounge et Rock sont les trois niveaux de gamme que propose la 500C. Fiat l'a rendue très agressive sur le strict plan tarifaire face à ses trois rivales, de 14 200 à 20 500 euros. "Turin voulait réaliser de la marge complémentaire, nous avons poussé pour que la voiture soit la plus compétitive possible", dit Julien Brunet. En prix d'appel, l'auto peut paraître plus cher que ses rivales. Mais à y regarder de plus près, qu'importe le niveau de gamme, une fois la liste des équipements prise en considération, la Fiat se révèle toujours plus avantageuse. De 5 à 16 % !

"Nous vendons 80 % de haut de gamme et 80 % de moteur essence, sur la 500, il devrait en être de même pour le cabriolet", prédit Julien Brunet. La Fiat touchera davantage les femmes qui représentent déjà 60 % des clients. Fiat table sur un volume de 5 000 unités (soit 20 % des Fiat 500 et 30 % du marché des petits cabriolets).

Les hommes en quête d'un produit plus "viril" devront ronger leur frein : hippie chic, la voiture deviendra aussi hippie sport, comme nous le laisse entendre un responsable de chez Fiat, puisque le cabriolet serait bientôt frappé du sceau du Scorpion.


500 C en bref



Date de lancement : 4 juillet 2009

Segment de marché : Petit cabriolet à capote en toile.

Principales concurrentes de la Fiat 500C 1.4 100 ch Lounge :
Smart Fortwo cabriolet 84 ch Turbo Pulse 15 100 euros
Mini Cabrio Cooper 23 450 euros
Citroën C3 Pluriel 1,4i Transat 17 750 euros

Prix :
14 200 à 19 600 euros* (Essence)
16 000 à 19 700 euros (Diesel)

*hors option Dualogic


FOCUS



Toujours marketing

Comme en 2007, Fiat a mis en place une campagne de pré-commercialisation au travers d'un site Internet. Près d'un millier de réservations ont été enregistrées. La plate-forme intègre toujours un module de personnalisation, des jeux concours, mais surtout elle innove avec le "Happy Fabbrica", un outil ludique qui consiste à suivre en temps réel, la fabrication et la livraison de sa voiture. Une vraie communauté…
Cet Article est extrait de
Pour le découvrir, cliquez ici
Ajouter un commentaire
 
Pour laisser un commentaire,  
 Inscrivez vous 
Plus d'articles
ZE : Renault veut garder un temps d'avance

Après la conversion à l'électrique de la quasi-totalité des constructeurs de la planète à plus ou moins longue échéance, l'Alliance Renault-Nissan, qui reste l'un des pionniers en la matière,

Une reprise de plus pour By my Car !

Le groupe dirigé par Jean-Louis Mosca et Jérôme Gerbier s'empare d'Auto Losange, distributeur Renault-Dacia dans la banlieue de Grenoble.

T3 : chiffre d'affaires en forte hausse pour Renault

Fort du succès rencontré par ses nouveaux modèles et par la bonne tenue de ses ventes en Europe, Renault voit son chiffre d'affaires progresser de 13% lors du troisième trimestre.

Résultats en baisse pour PSA au 3e trimestre

Confronté à des taux de change défavorables et au vieillissement de ses gammes, le constructeur tricolore voit son chiffre d'affaires reculer de 5% lors des trois derniers mois.

Mercedes a dévoilé son pick-up

Fruit de la collaboration entre Daimler et l'Alliance Renault-Nissan, le pick-up Mercedes sera lancé d'ici la fin de l'année 2017.

Exclusivité JA : Le futur des technologies automobiles selon Deloitte

Une étude réalisée par Deloitte démontre que l'intérêt des Français pour le véhicule autonome est en baisse et qu'ils ne sont pas nécessairement prêts à bourse délier pour toujours plus de technologies.

 
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page