Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
Plus qu’un air de Golf

Plus qu’un air de Golf

Sur un marché où les citadines prennent de plus en plus d'importance, la 5e génération de la Polo représente un lancement hautement névralgique. Mais Volkswagen peut être confiant car il lui a offert le meilleur....
...
"Cette Polo arrive pile au bon moment", avait lancé Martin Winterkorn lors de la première présentation de la Polo durant le dernier Salon de Genève. En effet, rarement les citadines ont autant eu la cote ! En France, mais c'est également valable pour de nombreux pays européens, depuis 2008 et la mise en place du bonus/malus, mais surtout depuis 2009 et la prime à la casse, les citadines des segments A et B ne cessent de gagner du terrain. Ainsi, dans l'Hexagone, leur part de marché cumulée est passée de 42,7 % en 2007 à 48,3 % en 2008. Et depuis le début de l'année, l'accélération est encore plus forte avec plus de 53 % des ventes du marché français. De nombreux modèles profitent donc de cette évolution. La Polo, même en fin de vie, en a fait partie. Après une croissance de plus de 30 % en 2008, la petite Volkswagen a enregistré un bon 1er semestre avec plus de 25 400 immatriculations, soit 7 400 de plus qu'un an plus tôt. Cette 5e génération, qui débarque aujourd'hui en concession, veut conforter ce succès. L'objectif reste proche de 40 000 unités pour cet exercice avant de viser plus haut en année pleine avec notamment le renfort de la version 3 portes mais aussi des BlueMotion qui ne rejetteront que 96 et 87 g de CO2/km. En effet, ces deux modèles, disponibles courant 2010 (voir encadré), seront équipés des nouveaux blocs TDi 1.6 et 1.2.


Nouveaux blocs et DSG7 au programme


Ceci étant, les Polo commercialisées aujourd'hui n'ont pas à rougir, bien au contraire, avec un bonus de 700 e pour toutes les versions Diesel (109 à 112 g/km) et 200 e pour deux des quatre offres essence. Les deux restantes étant neutres. Il apparaît donc naturel, dans le contexte actuel, que les versions Diesel dominent les ventes avec plus de 65 %. Mais bonne nouvelle : exit le TDi trois cylindres ! La Polo cache sous son capot un quatre cylindres de 1 598 cm3 disponible en 75, 90 et 105 chevaux. Ce bloc, comme le 2.0 TDi, est équipé d'une injection common rail dont la pression atteint ici 1 600 bars. De plus, toutes sont équipées d'un filtre à particules, mais seule la version 90 chevaux est disponible avec la boîte DSG7. Une première pour la petite VW qui peut également être associée, pour l'heure, avec le 1.4 essence de 85 ch avant que n'arrive le tout nouveau bloc essence 1.2 TSi. Ce nouveau moteur, qui a été développé à partir du 1.4 TSi 122 ch, illustre une nouvelle fois le downsizing. Il développera 105 chevaux et offrira un couple de 175 Nm pour une consommation moyenne de 5,5 litres pour 129 g de CO2/km. Par rapport au bloc 1.6 qu'il remplace, il affiche une consommation en baisse de 1,2 litre et les rejets de CO2 sont inférieurs de 30g ce qui lui permet d'obtenir un bonus de 200 e. L'ensemble de la gamme essence est ainsi plus sobre de 8 et 20 % alors que les Diesel affichent des baisses de consommations comprises entre 5 et 15 %. Cependant, ces nouvelles mécaniques n'expliquent pas à elles seules ces améliorations. La chasse aux kilos a également fait partie du cahier des charges avec au final un gain de 2,5 %, soit environ 25 kg.


Cette qualité se fait-elle payer au prix fort ?


Reposant sur la plate-forme qu'a inaugurée la Seat Ibiza, il y a quelques mois, cette nouvelle Polo, assemblée en Espagne, conserve des dimensions proches de sa devancière (+ 5,4 cm en longueur, + 3,2 cm en largeur et - 1,4 cm en hauteur). Mais c'est sans doute là l'un des rares points communs avec la génération précédente. En effet, hormis une légère filiation à l'arrière, pour le reste il faut regarder du côté de sa grande sœur : la Golf. Le bureau de style a clairement choisi de dessiner une petite Golf. Quant à l'intérieur, si le dessin diffère, la qualité des matériaux et de l'assemblage ont peu de choses à envier au best-seller de la gamme. Mais cette qualité se fait-t-elle payer au prix fort ? Là encore, surprise, la petite Volkswagen s'affiche à des tarifs compétitifs. En effet, selon des chiffres de Jato Dynamics, à équipements équivalents, une Polo est rarement plus chère que ses concurrentes. Par exemple, la Polo 1.6 TDi 90 ConfortLine, sans doute l'un des modèles les plus vendus, est facturé 7,5 % de moins qu'une 207 équivalente, 5,3 % de moins qu'une Clio, 4,1 % de moins qu'une C3 et 2,9 % de moins qu'une Fiesta. Quant à la version 3 portes qui va faire son apparition lors du prochain Salon de Francfort, il faudra soustraire 600 e aux tarifs affichés aujourd'hui.

Déjà vendues à plus de 10,6 millions d'unités depuis 1975, la Polo a donc tout pour poursuivre sa belle série. Une bonne nouvelle pour Volkswagen d'autant que sa performance sur ce marché des petites voitures devrait encore franchir un palier supplémentaire avec l'arrivée de la Up en 2010.


La Polo en bref



Date de lancement : Disponible

Segment de marché : Citadine. 555 000 unités en 2008 (+ 3,5 %)

Objectifs de ventes* : 40 000 unités en année pleine

Principales concurrentes de la Polo 1.6 TDi 75 Trendline 5 p (109 g) 15 090 euros :
Ford Fiesta 1.4 TDCi 68 Ambiente 5 p (110 g) : 14 400 euros ;
Opel Corsa 1.3 CDTi 75 Essentia EcoFlex 5 p (119 g) : 14 630 euros ;
Renault Clio 1.5 dCi 70 Authentique 5 p (120 g) : 15 000 euros ;
Peugeot 207 1.4 HDi 70 Urban 5 p (117 g) : 15 100 euros

* Estimation

Prix (3&5p) :
De 11 990 à 18 790 euros (Essence)
De 14 490 à 19 990 euros (Diesel)


ZOOM



Les Polo BlueMotion

La première des deux Polo BlueMotion sera disponible début 2010. Elle sera équipée du nouveau 1.6 TDi développant 90 ch et ne consommera que 3,7 litres pour 96 g de CO2 rejetés par km. Les recettes pour arriver à ce résultat n'ont pas changé, avec notamment un aérodynamisme revisité, des rapports de boîte allongés ou des pneus à faible résistance au roulement. Cependant, cette nouvelle BlueMotion gagne un système stop & start comme le propose aujourd'hui la Passat du même nom. Puis viendra ensuite une Polo BlueMotion II. Bien que cela reste une étude pour l'heure, "nous tablons sur une mise en production en février 2010", a indiqué Ulrich Hackenberg, membre du directoire de la marque Volkswagen en charge du développement. Cette Polo ne consommera plus que 3,3 litres pour seulement 87 g de CO2 rejetés. Elle sera équipée d'un tout nouveau 1.2 TDi, un trois cylindres qui développera 75 chevaux.
Cet Article est extrait de
Pour le découvrir, cliquez ici
Ajouter un commentaire
 
Pour laisser un commentaire,  
 Inscrivez vous 
Plus d'articles
Ventes/France : la

Alors que la croissance des immatriculations s'est accélérée en novembre, avec un gain de 8,5%, la contribution à ce résultat des ventes tactiques explique en partie ce phénomène.

Une reprise de plus pour By my Car !

Le groupe dirigé par Jean-Louis Mosca et Jérôme Gerbier s'empare d'Auto Losange, distributeur Renault-Dacia dans la banlieue de Grenoble.

T3 : chiffre d'affaires en forte hausse pour Renault

Fort du succès rencontré par ses nouveaux modèles et par la bonne tenue de ses ventes en Europe, Renault voit son chiffre d'affaires progresser de 13% lors du troisième trimestre.

Résultats en baisse pour PSA au 3e trimestre

Confronté à des taux de change défavorables et au vieillissement de ses gammes, le constructeur tricolore voit son chiffre d'affaires reculer de 5% lors des trois derniers mois.

Mercedes a dévoilé son pick-up

Fruit de la collaboration entre Daimler et l'Alliance Renault-Nissan, le pick-up Mercedes sera lancé d'ici la fin de l'année 2017.

Exclusivité JA : Le futur des technologies automobiles selon Deloitte

Une étude réalisée par Deloitte démontre que l'intérêt des Français pour le véhicule autonome est en baisse et qu'ils ne sont pas nécessairement prêts à bourse délier pour toujours plus de technologies.

 
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page