Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
Promesses tenues !

Promesses tenues !

Nissan avait annoncé une supercar aux performances redoutables pour un prix très compétitif. Il a tenu parole. La GT-R a débarqué dans l'univers des supercars et le succès ne s'est pas fait attendre.Rarement...
...une automobile se sera autant faite désirer. En effet, à part peut-être la Bugatti Veyron qui a écumé tous les salons du monde entre 1999 et la première livraison en mars 2006, la Nissan GT-R est attendue depuis 2001 ! En effet, lors du Salon de Tokyo 2001, Nissan avait présenté la GT-R Concept annonçant par là même une héritière à la dynastie des GT-R qui avait débuté en 1969. Ce concept, son design notamment, laissait toutefois penser à une nouvelle version de la Skyline GT-R, mais dès 2003, encore au Salon de Tokyo, Nissan annonça que pour la première fois, la GT-R serait un modèle à part entière. Cette émancipation fut confirmée dès l'automne 2005 avec le Prototype GT-R dont le design était déjà très proche de la version définitive qui fut lancée en 2007. Les designers ont vu leur cahier des charges dominé par la performance. "La GT-R n'a pas été dessinée pour être belle mais avant tout pour être efficace", commente-t-on chez Nissan. Et efficace, elle l'est !


60 000 euros de moins qu'une 911 Turbo


Terriblement efficace mais en toute facilité. C'est sans doute l'une des caractéristiques de cette GT-R. "Plus que la puissance pure, l'important, c'est la manière de la fournir", explique Kazutoshi Mizuno, l'ingénieur en chef chargé du développement du modèle, "le moteur est très docile, ce qui rend la GT-R très facile à conduire, l'une de ses grandes qualités." Pourtant, les 485 chevaux du V6 bi-turbo auraient pu laisser penser le contraire. L'association de ce bloc avec une boîte à double embrayage et une transmission intégrale fait des merveilles. La GT-R s'adapte à tout, de l'usage quotidien au circuit. D'ailleurs, le constructeur ne manque pas de rappeler le temps de sa supercar sur la fameuse Nordschlife du Nürburgring : 7 minutes 26 secondes 70 centièmes. Ce temps la place dans le top 10 des voitures de production les plus rapides. Les explications de cette performance sont nombreuses. Pour Dirk Schoysman, le seul pilote européen à avoir participé au développement de la GT-R, l'excellente répartition des masses, les pneus développés pour ce modèle et le travail sur l'aéro sont primordiaux. L'un des points forts de l'auto est selon lui sa répartition des masses avant/arrière de 53/47 qui permet une motricité étonnante en sortie de virage. Nissan avait annoncé vouloir taper fort avec sa supercar. Au chapitre performance, c'est incontestable comme pour celui des tarifs. En effet, la GT-R est facturée environ 60 000 e de moins qu'une 911 Turbo, le benchmark de Nissan.


5 Centres Hautes Performances en France


Comme prévu, en décembre 2007, la GT-R était lancée sur le marché japonais. Depuis, plus de 6 000 exemplaires ont été vendus. Ensuite, en juillet 2008, le marché américain a découvert la supercar et plus de 2 000 unités y ont été écoulées. Enfin, depuis le mois d'avril dernier, la GT-R est sur les routes d'Europe et de France. Et le succès est une fois de plus au rendez-vous avec plus de 2 200 commandes sur le continent dont 220 dans l'Hexagone. Mais à voiture hors norme, distribution hors norme. En effet, en France, seulement 5 Centres Hautes Performances constituent le mini réseau spécifique à la GT-R. Paris, Lyon, Cannes, Montpellier et Bordeaux sont les villes élues. Cela dépend bien évidemment du potentiel de vente de la zone puis chaque distributeur a dû investir en formation et matériel. Ainsi, une personne de l'atelier a passé une semaine et demie en formation au siège de Nissan France. Quant à l'aspect matériel, on compte notamment un pont élévateur spécifique ainsi que l'équipement "pneumatiques" (des runflat sont gonflés à l'azote !). Difficile de chiffrer le montant de l'investissement, mais pour amortir les sommes engagées par les distributeurs, ces derniers doivent vendre une vingtaine d'unités dans l'année.


La GT-R en bref



Date de lancement : Disponible

Segment de marché : Supercar.

Objectif : 100 ventes en année pleine. Déjà 220 commandes en France. 2 200 en Europe

Principales concurrentes de la Nissan GT-R Premium 485 ch (84 250 euros) :
Porsche 911 Turbo 480 ch : 144 749 euros
Audi RS6 580 ch : 112 200 euros
Mercedes SL 63 AMG 525 ch : 166 000 euros

Prix :
82 550 euros (GT-R)
84 250 euros (GT-R Premium)
85 950 euros (GT-R Black Edition)

Cet Article est extrait de
Pour le découvrir, cliquez ici
Ajouter un commentaire
 
Pour laisser un commentaire,  
 Inscrivez vous 
Plus d'articles
ZE : Renault veut garder un temps d'avance

Après la conversion à l'électrique de la quasi-totalité des constructeurs de la planète à plus ou moins longue échéance, l'Alliance Renault-Nissan, qui reste l'un des pionniers en la matière,

Une reprise de plus pour By my Car !

Le groupe dirigé par Jean-Louis Mosca et Jérôme Gerbier s'empare d'Auto Losange, distributeur Renault-Dacia dans la banlieue de Grenoble.

T3 : chiffre d'affaires en forte hausse pour Renault

Fort du succès rencontré par ses nouveaux modèles et par la bonne tenue de ses ventes en Europe, Renault voit son chiffre d'affaires progresser de 13% lors du troisième trimestre.

Résultats en baisse pour PSA au 3e trimestre

Confronté à des taux de change défavorables et au vieillissement de ses gammes, le constructeur tricolore voit son chiffre d'affaires reculer de 5% lors des trois derniers mois.

Mercedes a dévoilé son pick-up

Fruit de la collaboration entre Daimler et l'Alliance Renault-Nissan, le pick-up Mercedes sera lancé d'ici la fin de l'année 2017.

Exclusivité JA : Le futur des technologies automobiles selon Deloitte

Une étude réalisée par Deloitte démontre que l'intérêt des Français pour le véhicule autonome est en baisse et qu'ils ne sont pas nécessairement prêts à bourse délier pour toujours plus de technologies.

 
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page