Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
Le mat vous va si bien

Le mat vous va si bien

525 ch. Un V8 atmosphérique à vous couper le souffle et une robe à faire tourner toutes les têtes. La Mercedes S 63 AMG a une puissance de séduction à se damner. Echos de la passion. Bien...
...sûr, les grandes limousines de luxe offrent tellement d'équipements, de confort, de puissance qu'il apparaît difficile, souvent, de se montrer difficile… Mais quand, en plus, on se surprend à être surpris, là, il y a de quoi s'enthousiasmer. A la réception du véhicule, déjà un premier choc, la peinture grise mate a quelque chose de lunaire, qui colle, incontestablement à l'allure inédite de cette S63 AMG. Les bas de caisse assurent une continuité racée de la jupe avant au bouclier arrière, en une ligne plus affirmée donc plus sportive, où tous les éléments font corps. Dans laquelle, s'inscrivent parfaitement les nouvelles jantes AMG multibranches en gris titane, des 19 pouces aérées et laissant apparaître la signature 6.3 AMG sur les étriers de frein. Au cas où l'on n'aurait pas vu la différence… Et puis, il y a les sorties d'échappement, une autre façon pour AMG de marquer de sa griffe la limousine, deux sorties chromées doublées, exacerbées par un diffuseur de même couleur que la peinture du véhicule. Et comme de coutume, l'éclairage avant comme arrière, a été designé avec soin dans la version AMG. Au fait ; est-ce qu'on avait dit que AMG avait désormais son propre centre de design chapeauté par Volker Hellvig, qui s'est déjà illustré avec le GLK. Jusqu'à présent les designers de Mercedes traçaient les grandes lignes de la version AMG, maintenant, nous assistons à une saine émulation entre les deux centres. Revenons aux projecteurs. Deux bi-xénon président à l'avant, soulignés par une phosphorescence de feux de jour à LED, décidément une invention de génie. Qui sert également l'ambition de l'arrière : 52 (!) LED en forme de double C (en superposition) signent la nuit AMG.


Intérieur sport


Le volant sport, avec palettes de changement de vitesse, donne le ton. Et un ton chaleureux également grâce aux ajouts de cuir perforé sur le volant qui renforce la brillance de l'aluminium argenté des palettes. Très agréable à l'œil et au toucher et terriblement efficace en même temps. Lorsqu'on est assis dans les sièges sport, après avoir choisi son ambiance entre les trois couleurs disponibles, (des sièges à mémoire bien sûr et aux multicontours actifs, génial en virages), massage et chauffage vous rappellent qu'on peut associer le raffinement à la sportivité. Bien sûr, les garnitures sont exclusives et existent en trois finitions : noir/noir, gris alpaga/gris basalte et beige cachemire/beige savane. Quant à la ronce de noyer, elle est de série, mais ne rend pas impossible d'autres options. L'AMG est personnalisable… Appuyons sur un bouton et les stores latéraux et arrière se ferment pour une ambiance plus propice à la créativité. Ajoutons un pédalier sport spécifique ainsi que les seuils de porte, et la petite touche attendrissante, à savoir un tapis de sol signé AMG et on aura une idée du souci du plus petit détail qu'offre cette version. Le plaisir ne serait, évidemment pas complet sans une motorisation à sensations ajoutées…


Puissance hors normes


Une touche personnelle : lorsque j'ai essayé ce modèle, S63AMG, c'était le week-end du 14 juillet, alors que l'autoroute était impraticable le samedi. J'ai donc rejoint les nationales de Paris à Angers, sans vergogne et peux assurer de deux phénomènes indiscutables. Oui, on peut se faire un plaisir d'enfer sans dépasser les limitations de vitesse (ou le petit peu pardonnable), oui le bruit du moteur se fait se retourner les têtes et ce n'est pas pour critiquer, bien au contraire, les regards d'envie trahissaient la passion automobile. On a beau l'enterrer et la vilipender, elle sourd en chacun de nous. Dépasser un autre véhicule en quelques dizaines de mètres dans un vrombissement extraordinaire ou prendre un virage annoncé comme violent dans une quiétude absolue vous procurent ce je ne sais quoi de frissonnant qui vous ferait immédiatement quitter toutes les autoroutes. Et ce n'est pas l'impression d'un jour, puisque la Classe S construite par AMG depuis trois ans a conquis quelque 8 000 clients dans le monde. Citons d'ailleurs ce commentaire du Président de Mercedes-AMG GmbH, Volker Mornhinweg : "notre clientèle très exigeante apprécie la synthèse des performances sans compromis et des équipements "sport", exclusifs, une proposition unique dans ce secteur du marché. Nous avons relevé la barre en termes de dynamique, de sécurité et de confort des passagers avec les nouvelles Classe S 63 AMG et S 65 AMG". C'est ainsi que pour satisfaire cette clientèle très "exigeante", la Classe S 63 AMG s'offre un V8 AMG 6,2 litres atmosphériques développant 525 ch et offrant un couple de 630 Nm. En clair, la S 63 passe de 0 à 100 km/h en 4,6 secondes (vous voyez qu'on peut s'offrir quelques sensations fortes sans provoquer l'ire des tuniques bleues). Pour information, la S 65 AMG réalise le 0 à 100 km/h en 4,4 s grâce à un V 12 bi-turbo 6,0 litres, délivrant une puissance maximale de 612 ch. Et un couple maximum de 1 000 Nm. Il nous est précisé que les deux moteurs sont bridés à 250 km/h…

Photo : Il est peu fréquent de voir une voiture de luxe en couleur mate. Mais cela entre dans les nouvelles tendances de décoration de luxe, façon béton ou naturel.

Cet Article est extrait de
Pour le découvrir, cliquez ici
Ajouter un commentaire
 
Pour laisser un commentaire,  
 Inscrivez vous 
Plus d'articles
Véhicules étendus : Bruxelles veut élargir l'accès des données

La Commission européenne vient d'annoncer qu'elle pourrait mettre en place une réglementation relative aux véhicules dits "étendus", si l'accès aux serveurs d'hébergement des données n'était pas suffisamment

Ventes VN : l’essence s’affirme, le Diesel décline

Les immatriculations françaises de voitures Diesel reculent de 11 % depuis janvier. Un repli dont profitent les modèles essence et hybrides, en forte progression.

Rendez-vous en 2018

Votre newsletter quotidienne fait une pause hivernale. La rédaction du Journal de l'Automobile vous souhaite de joyeuses fêtes de fin d'année. Retrouvez-nous dès le 2 janvier 2018 !

Peugeot sur la piste des Genius

Une expérimentation a lieu dans le réseau français de Peugeot. Sur un modèle proche des Genius de BMW, la marque souhaite évaluer la pertinence de conseillers en amont du parcours d'achat.

Mitsubishi se positionne déjà dans l'Alliance Renault-Nissan

Depuis le Tokyo Motor Show, Mitsubishi a précisé les contours de son intégration dans l'Alliance, son apport s'articulant notamment autour de quatre axes. Trevor Man, COO de Mitsubishi Motors nous en dit plus.

PSA va lancer Distrigo sur le marché chinois

Après l'Europe et l'Amérique du Sud, la marque tricolore rassemblant l'ensemble de l'offre en pièces de rechange multimarques du groupe PSA fera son apparition en Chine d'ici la fin de l'année.

 
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page