Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
Le nouveau Touareg est en piste

Le nouveau Touareg est en piste

Vendu à plus de 450 000 unités depuis octobre 2002, dont 17 500 en France, le Touareg, comme ses concurrents d'ailleurs, a connu une fin de vie compliquée notamment à cause de la croisade contre le CO2. Pour cette deuxième...
...génération, qui sera dans les showrooms français en mai, Volkswagen propose un véhicule qui a complètement intégré cette problématique. En plus d'une version hybride essence, les ingénieurs ont traqué les kilos superflus. Résultat : 208 kg de moins sur la balance et des consommations moyennes en baisse de 20 %.

Attendu à Detroit, puis à Genève, c'est finalement à Munich que le nouveau Touareg a été dévoilé en première mondiale. Sans doute pour ne pas faire trop d'ombre aux Sharan, Cross Polo, Cross Golf ou Polo GTi qui feront leur première apparition sur les rives du lac Léman.

Avec ce nouvel opus du Touareg, Volkswagen veut confirmer le succès de la première génération qui s'est vendue à plus de 450 000 unités à travers le monde, dont 17 500 en France. Pour ce faire, et surtout répondre aux nouvelles contraintes des marchés, le nouveau Touareg évolue très largement. Au chapitre du design, pas de révolution mais de subtiles évolutions. Bien qu'il ne soit jamais facile de renouveler un produit à succès, cependant Volkswagen en a l'habitude avec les Polo, Golf ou Passat, l'équipe de Walter de Silva a réussi a "alléger" ce SUV malgré des dimensions toujours aussi généreuses. Si le style reste subjectif, une chose est en revanche indiscutable : les ingénieurs, eux, ont réussi à alléger réellement le modèle de plus de 200 kg ! Beaucoup de choses ont donc évolué dont la plate-forme. En effet, dans la première phase de développement, les ingénieurs de la marque, mais aussi ceux des marques qui utilisent cette plate-forme, avaient débuté leur travail sur la base actuelle mais très vite, ils se sont aperçus que son utilisation ne permettrait pas d'atteindre les résultats souhaités notamment en termes de réduction poids et donc des consommations. L'utilisation plus large de l'aluminium notamment a donc été choisie et le résultat global est sans appel : 208 kg de gagnés. En associant à cela de nouvelles mécaniques, le nouveau Touareg peut afficher des baisses de consommations pouvant atteindre 20 %. Ainsi, équipé du V6 3.0 TDi de 240 ch, il affiche un cycle mixte à 7,4 litres soit 195 g de CO2/km. Cela représente 1,9 litre et 49 g de moins que sur la génération précédente. Toujours côté moteur, exit le V10 TDi comme le W12 d'ailleurs dans la gamme essence. Le V8 4.2 de 340 ch coiffera l'offre Diesel. Cependant, la vraie nouveauté mécanique est l'arrivée d'une version hybride. Comme annoncé il y a près d'un an, lorsque nous avions pu prendre le volant d'un prototype du Touareg hybride, (N°1079 P26/27) le SUV Volkswagen marie essence et électricité en associant le V6 TSi de 333 ch et un moteur électrique de 52 ch. Un couple qui, lorsqu'il fonctionne simultanément, fait passer la puissance à 379 ch d'après les mesures effectuées sur un banc par le constructeur. Capable de passer de 0 à 100 km/h en 6,5 secondes, le Touareg hybride peut également limiter sa consommation à 8,2 litres, soit 193 g de CO2 émis. Si l'économie moyenne atteint 17 % selon le constructeur, elle peut atteindre 25 % en zone urbaine. Des chiffres que l'on retrouvera également sur le nouveau Cayenne hybride qui fera ses grands débuts lors du prochain Salon de Genève. En attendant, le nouveau Touareg sera disponible en France dans le courant du mois de mai.

Photo : Le Touareg hybride affiche une consommation moyenne de 8,2 litres soit 193 de CO2 émis.

Cet Article est extrait de
Pour le découvrir, cliquez ici
Ajouter un commentaire
 
Pour laisser un commentaire,  
 Inscrivez vous 
Plus d'articles
La rentabilité moyenne du réseau Seat doublée en 2017

Après une année 2017 réussie sur le plan commercial pour Seat, les distributeurs peuvent avoir le sourire. Le plan produits dynamique de la marque leur a permis en 2017 de doubler leur rentabilité

Rendez-vous en 2018

Votre newsletter quotidienne fait une pause hivernale. La rédaction du Journal de l'Automobile vous souhaite de joyeuses fêtes de fin d'année. Retrouvez-nous dès le 2 janvier 2018 !

Peugeot sur la piste des Genius

Une expérimentation a lieu dans le réseau français de Peugeot. Sur un modèle proche des Genius de BMW, la marque souhaite évaluer la pertinence de conseillers en amont du parcours d'achat.

Mitsubishi se positionne déjà dans l'Alliance Renault-Nissan

Depuis le Tokyo Motor Show, Mitsubishi a précisé les contours de son intégration dans l'Alliance, son apport s'articulant notamment autour de quatre axes. Trevor Man, COO de Mitsubishi Motors nous en dit plus.

PSA va lancer Distrigo sur le marché chinois

Après l'Europe et l'Amérique du Sud, la marque tricolore rassemblant l'ensemble de l'offre en pièces de rechange multimarques du groupe PSA fera son apparition en Chine d'ici la fin de l'année.

Exclusivité JA : AAA Data lance Predictive Solutions

AAA Data lance une offre prédictive d’achat sur le marché automobile français, afin d'aider les professionnels à identifier les potentiels acheteurs de véhicules à un horizon trois mois.

 
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page