Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
CO2st killers

CO2st killers

A l'occasion du lancement de la nouvelle Polo BlueMotion (89 g) mais aussi de l'arrivée prochaine de la nouvelle Leon Ecomotive (99 g), retour sur les subtilités des gammes écologiques de Volkswagen et Seat...
...qui prennent de plus en plus d'importance dans leurs ventes.

La chasse au CO2 est devenue un sport national ! Si la nature dit bien souvent merci, les budgets des ménages mais surtout des entreprises apprécient également cette tendance. Ces dernières ayant surtout appris à l'aimer sous la contrainte fiscale. Bref, une chose est sûre aujourd'hui, les gammes de véhicules à faibles émissions de CO2 sont de plus en plus fournies et, mieux encore, elles se vendent. Ainsi, les produits labellisés BlueMotion ont pris une importance déterminante chez Volkswagen. Aujourd'hui, une Passat sur deux est une Passat BlueMotion et la Golf va dépasser cette part. Et ce n'est pas fini, en témoigne la communication de la marque en ce début d'année où toutes les campagnes sont axées sur de telles offres. Même chose chez Seat qui promeut largement ces modèles même si les moyens ne sont pas les mêmes. En revanche, tous deux ont une riche actualité produits. En effet, Volkswagen vient de largement revisiter sa gamme BlueMotion avec l'arrivée de la nouvelle Polo à 89 g de CO2, de la nouvelle Golf à 99 g et la Passat à 114 g. Quant à Seat, la Leon Ecomotive évolue pour descendre à 99 g, alors que pour la première fois l'Altea et l'Altea XL ont droit aux raffinements écologiques leur permettant d'afficher 119 g contre 139 g auparavant. Mais avant d'en venir à l'aspect technique, à savoir où les ingénieurs sont allés "gratter" les grammes de CO2, le groupe Volkswagen a rajouté une subtilité. En effet, Il faut différencier les produits BlueMotion ou Ecomotive de ceux arborant le logo BlueMotion Technology ou Ecomotive Technology.


Pour tous les goûts


Au commencement, sans toutefois remonter à la Polo Formula E de 1983 ou à la même Lupo 3 litres de 2004, il y eut la Passat BlueMotion. En effet, Volkswagen a ouvert le bal avec sa berline avant que n'apparaissent les Golf et Polo du même nom. Mais ces modèles exemplaires du point de vue de la consommation ne séduisaient pas vraiment la clientèle car ils étaient seulement disponibles en une finition, plutôt light en équipements afin de limiter le poids. Volkswagen a donc développé les modèles BlueMotion Technology, légèrement moins performants en émissions de CO2 (de 99 à 107 g pour une Golf) mais disponibles en de nombreuses finitions. Et cette différence nous ramène à l'aspect technique entre ces deux offres. La recette n'a pas changé, les quatre leviers pour arriver à de tels résultats restent les mêmes : l'aérodynamisme, l'amélioration du groupe motopropulseur (moteur et rapports de boîte), la réduction du poids et la résistance au roulement. Toutefois, avant de comparer la nouvelle Leon Ecomotive (99 g) à la Leon Ecomotive Technology (109 g) regardons déjà comment Seat a chassé les grammes de CO2 pour atteindre 99 g alors que la précédente Leon Ecomotive affichait 119 g. Déjà, le fait d'avoir troqué le 1.9 TDi 105 contre le nouveau 1.6 TDi CR 105 permet une diminution de 9 g. Ensuite l'arrivée du Stop/Start et de la récupération d'énergie au freinage compte pour 6 g et enfin un package aéro (pare-chocs, calandre, déflecteurs et pneus) permet de réduire encore de 3 g. Le tout est évidemment lié au poids de la voiture qui est ici volontairement limité à 1 320 kg. Une contrainte qui explique que tous les équipements ne puissent être disponibles sur une telle version. C'est justement là qu'entre en scène l'Ecomotive Technology avec ses 109 g de CO2 (107 g pour la Golf BM Technology). Cette version repose sur la même base technique, avec un package aéro moins raffiné et la contrainte de poids rendant ainsi disponibles toutes les finitions et équipements possibles. Une démarche qui permet notamment à Volkswagen de proposer 27 modèles BlueMotion Technology (Diesel et essence) contre seulement 3 "vrais" BlueMotion (Diesel).


CO2 et TVS


Côté finances, si la différence entre 99 et 107 ou 109 g ne bouleverse pas fondamentalement la donne sur le canal des particuliers avec des bonus respectifs de 500 et 100 euros, il en va tout autrement pour les entreprises qui doivent s'acquitter annuellement de la TVS. Prenons trois exemples pour juger des économies des différents modèles. Ainsi, une Leon Ecomotive remporte facilement son match face à la Leon Ecomotive Technology. En effet, avec 99 g de CO2, contre 109 g, la différence de TVS atteint 238 euros par an (respectivement 198 et 436 euros). Bien souvent utilisée pendant trois années par les entreprises, l'économie serait alors de 714 euros. L'Ecomotive "normale" l'emporte donc d'un point de vue strictement financier. L'écart est quasiment similaire entre un Altea Ecomotive et un Altea classique. Ce dernier, avec sa TVS de 695 euros par an (139 g) ne peut pas lutter face aux 476 euros (119 g) de l'Ecomotive. Sur la même période d'utilisation, l'économie est donc de 657 euros. En revanche, le match financier entre une Passat BlueMotion et une BlueMotion Technology est plus serré. En effet, avec des émissions respectives de 114 et 118 g, la différence sur trois années d'exploitation n'est que de 48 euros. Ce critère plaide donc en faveur de la BlueMotion Technology qui autorise des niveaux d'équipements supérieurs. C'est d'ailleurs celle-là que les entreprises préfèrent.

BlueMotion et Ecomotive en bref



• Prix Polo 3 et 5 p :
16 350 et 16 950 euros (1.2 TDi 75 BlueMotion 89 g)
de 16 150 à 18 170 euros (1.6 TDi 90 BlueMotion Technology)

• Prix Golf 3 et 5 p :
21 680 et 22 280 euros (1.6 TDi 105 BlueMotion 99 g)
de 23 300 à 28 420 euros (1.6 TDi 105 BlueMotion Technology 107 g)

• Prix Passat :
25 840 euros (1.6 TDi 105 BlueMotion 114 g)
de 27 740 à 33 650 euros (1.6 TDi 105 BlueMotion Technology 118 g)

• Prix Altea :
21 100 euros (1.6 TDi 105 Ecomotive 119 g)


• Principales concurrentes :
Volvo C30 1.6D Drive : de 20 550 à 23 880 euros
Ford Focus 1.6 TDCi Econetic 99 g 5p : de 20 850 à 22 600 euros
Volvo S40 1.6D Drive 104 g : de 24 950 à 30 600 euros


Photo : La Polo BlueMotion, maintenant équipée du nouveau 1.2 TDi CR de 75 ch, affiche une consommation de 3,3 litres pour 87 g de CO2 rejetés. Soit un bonus de 1 000 euros.

Cet Article est extrait de
Pour le découvrir, cliquez ici
Ajouter un commentaire
 
Pour laisser un commentaire,  
 Inscrivez vous 
Plus d'articles
ZE : Renault veut garder un temps d'avance

Après la conversion à l'électrique de la quasi-totalité des constructeurs de la planète à plus ou moins longue échéance, l'Alliance Renault-Nissan, qui reste l'un des pionniers en la matière,

Une reprise de plus pour By my Car !

Le groupe dirigé par Jean-Louis Mosca et Jérôme Gerbier s'empare d'Auto Losange, distributeur Renault-Dacia dans la banlieue de Grenoble.

T3 : chiffre d'affaires en forte hausse pour Renault

Fort du succès rencontré par ses nouveaux modèles et par la bonne tenue de ses ventes en Europe, Renault voit son chiffre d'affaires progresser de 13% lors du troisième trimestre.

Résultats en baisse pour PSA au 3e trimestre

Confronté à des taux de change défavorables et au vieillissement de ses gammes, le constructeur tricolore voit son chiffre d'affaires reculer de 5% lors des trois derniers mois.

Mercedes a dévoilé son pick-up

Fruit de la collaboration entre Daimler et l'Alliance Renault-Nissan, le pick-up Mercedes sera lancé d'ici la fin de l'année 2017.

Exclusivité JA : Le futur des technologies automobiles selon Deloitte

Une étude réalisée par Deloitte démontre que l'intérêt des Français pour le véhicule autonome est en baisse et qu'ils ne sont pas nécessairement prêts à bourse délier pour toujours plus de technologies.

 
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page