Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
2011 : l’année Jeep ?

2011 : l’année Jeep ?

Après une période difficile, Jeep est plus ambitieuse que jamais pour cette année 2011. Le Compass et le Patriot, fraîchement remotorisés, ouvrent le bal des nouveautés. Le réseau aura son nouveau contrat en juin. Tout est prêt pour tirer le meilleur parti d’une croissance espérée.

En 2011, Jeep fête ses 70 ans ! Au-delà de l’anniversaire, cette année marque surtout un nouveau départ pour cette marque de légende.

Après des améliorations bienvenues dans l’habitacle, les Compass et Patriot voient leur mécanique changer avec bonheur. En effet, le certes méritant mais vieillissant et sonore 1.9 TDi injecteurs-pompes d’origine VW laisse place au tout nouveau 4 cylindres 2.2 d’origine Mercedes. Naturellement, l’arrivée de ce bloc plus moderne réussit vraiment aux Jeep. Plus puissant, avec 163 ch et un couple de 320 Nm, le Compass, comme le Patriot, offre un agrément bien supérieur. Pour l’heure seulement disponibles en transmission intégrale, baptisée Freedom Drive I, ces deux modèles restent malgré tout les piliers de la croissance future. Les versions 2 roues motrices, synonymes de volume, sont en préparation mais aucune date n’est encore annoncée par le constructeur. En attendant, les Compass et Patriot 4 roues motrices affichent toutefois des consommations mixtes et des émissions raisonnables avec 6,6 litres représentant 172 g de CO2. Mais l’arrivée de cette nouvelle mécanique est également l’occasion pour la marque de relancer une nouvelle campagne de communication. Le Patriot, disponible en trois finitions pour des tarifs allant de 25 500 à 29 900 euros, sera la véritable entrée de gamme. Le Compass lui, seulement disponible dans la finition la plus haute, baptisée Overland, est affichée au tarif unique de 29 900 euros. Un positionnement plutôt agressif qui laisse espérer à l’état-major de la marque en France de bons résultats. D’autant, que pour le seul Compass, un gros face-lift se profile. Découvert à Détroit le nouveau Compass perd sa face avant rondouillarde pour reprendre l’esprit du tout nouveau Grand Cherokee.

Indéboulonnable Wrangler

Un Grand Cherokee dont le début de campagne donne entière satisfaction à la marque. En effet, bien que seulement disponible en V6 et V8 essence pour l’heure en France, le modèle plaît. Lors du dernier Mondial de Paris, un tiers des contacts enregistrés l’ont été pour ce modèle. L’arrivée de la version V6 Diesel au mois de mai devrait définitivement lancer ce modèle. D’autant que cette nouvelle génération marque vraiment une rupture tant les progrès sont nombreux. En revanche, il est un autre modèle où il n’est pas question de rupture : la Wrangler. Cette indéboulonnable Wrangler devrait encore représenter près de 50 % du volume de la marque grâce aux évolutions de son bloc 2.8 Diesel, plus puissant, mais surtout plus sobre avec l’arrivée d’un stop&start. Le Cherokee en bénéficiera également dès ce printemps.

Une marque : un contrat

Un printemps qui sera également synonyme de “nouveau” réseau. L’heure n’est pas au chambardement mais le réseau Jeep va signer un nouveau contrat. Contrairement à celui qui va prendre fin en mai, où le distributeur avait signé pour Chrysler, Jeep et Dodge, à l’avenir Jeep fera l’objet d’un contrat unique. Comme le fait d’ailleurs le groupe Fiat pour chacune de ses marques Fiat, Alfa, Lancia, Abarth ou encore Fiat Professionnal. De ce fait, le réseau ne sera pas bouleversé mais étoffé. En effet, d’ici fin 2011, Jeep veut atteindre 90 points de ventes contre 70 aujourd’hui. Les points services devant demeurer entre 90 et 95. Trois typologies d’investisseurs devraient se côtoyer dans ce nouvel ensemble : les partenaires Jeep actuels, ceux du groupe Fiat voulant ajouter Jeep dans leur zone et enfin ceux que l’on pourrait qualifier de multimarques comme, par exemple, les Mercedes qui voudraient conserver Jeep lors du changement de contrat. Avec des nouveautés, un réseau plus dense, Jeep vient par exemple de signer son retour à Toulouse, l’année 2011 semble bien s’annoncer. Un 70e anniversaire pour un nouveau départ ?

---------------
Les Compass et Patriot en bref

Date de lancement : Disponible
Segment : SUV 4x4
Principaux Concurrents : Nissan Qasqhai 2.0 dCi 150 ch Tekna All-Mode : 31 450 € ;
Kia Sportage 2.0 CRDi 136 ch Premium 4x4 : 31 490 € ;
Volkswagen Tiguan 2.0 TDi 170 ch 4Motion Sportline : 33 300 € ;
Hyundai ix35 2.0 CRDi 136 ch Pack Premium 4WD : 33 490 €
Prix :
Patriot 2.2 CRD 163 ch 4x4 - de 25 500 à 29 900 €
Compass 2.2 CRD 163 ch 4x4 Overland - 29 900 €


Fichier lié à l'article

Cet Article est extrait de
Pour le découvrir, cliquez ici
Ajouter un commentaire
 
Pour laisser un commentaire,  
 Inscrivez vous 
Plus d'articles
Ventes/France : la

Alors que la croissance des immatriculations s'est accélérée en novembre, avec un gain de 8,5%, la contribution à ce résultat des ventes tactiques explique en partie ce phénomène.

Une reprise de plus pour By my Car !

Le groupe dirigé par Jean-Louis Mosca et Jérôme Gerbier s'empare d'Auto Losange, distributeur Renault-Dacia dans la banlieue de Grenoble.

T3 : chiffre d'affaires en forte hausse pour Renault

Fort du succès rencontré par ses nouveaux modèles et par la bonne tenue de ses ventes en Europe, Renault voit son chiffre d'affaires progresser de 13% lors du troisième trimestre.

Résultats en baisse pour PSA au 3e trimestre

Confronté à des taux de change défavorables et au vieillissement de ses gammes, le constructeur tricolore voit son chiffre d'affaires reculer de 5% lors des trois derniers mois.

Mercedes a dévoilé son pick-up

Fruit de la collaboration entre Daimler et l'Alliance Renault-Nissan, le pick-up Mercedes sera lancé d'ici la fin de l'année 2017.

Exclusivité JA : Le futur des technologies automobiles selon Deloitte

Une étude réalisée par Deloitte démontre que l'intérêt des Français pour le véhicule autonome est en baisse et qu'ils ne sont pas nécessairement prêts à bourse délier pour toujours plus de technologies.

 
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page