Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
Honda Civic : l’Ovni s’assagit

La boîte automatique à 5 rapports n’est disponible que sur le bloc essence 1,8 l de 142 ch. Leurs ventes devraient représenter entre 3 et 4 % du mix.

Honda Civic : l’Ovni s’assagit

Style plus convenu, moteurs moins gourmands, la nouvelle Civic affiche un visage plus conventionnel que l’identité, résolument à la marge, du précédent modèle, mais gagne indéniablement en agrément. Un Ovni tout en compromis…

L’année prochaine sera une année Civic ou ne sera pas ! En 2012, le modèle phare de Honda fêtera, en effet, ses 40 ans et dépassera les 21 millions d’exemplaires vendus depuis le début de sa carrière. “D’ici vingt mois, Civic dépassera la Coccinelle en termes de production”, ajoute même le constructeur. Le lancement de la 9e génération de Civic doit ainsi perpétuer le succès du modèle sur le segment.

En France, où la marque a écoulé près de 24 000 exemplaires de la 8e génération, le parc Civic est aujourd’hui estimé à 41 000 véhicules. Rien d’anodin, donc. Une base solide, si l’on en croit Honda, qui annonce un taux de fidélisation de 50 % sur le modèle. Rassurant, après un exercice 2011 bien morose. L’an dernier, Honda France n’a, en effet, vendu que 2 500 Civic, bien loin de ses performances de 1996 ou 2007, années durant lesquelles la marque avait immatriculé respectivement 9 300 et 7 000 Civic. “Pour être en conformité avec la législation, nous ne pouvions pas dépasser un certain volume de nos ventes avec le modèle Euro IV. Nous avons donc été contraints de stopper la production fin 2010 et de faire avec les quelques centaines d’unités que nous avions pu stocker en prévision”, explique Fabrice Estève, directeur marketing et communication de Honda France. Même prévu, le trou d’air de 2011 réclame nécessairement un lancement plein de succès pour le nouveau modèle.

75 % des ventes en Diesel

Basée sur la même plateforme que la génération précédente, cette nouvelle Civic a été largement remaniée. La caisse est désormais 25 % plus rigide. Le tarage des suspensions avant et arrière a été nettement assoupli et fait indéniablement gagner en confort. La gestion électronique de la direction assistée a, elle aussi, été revue de manière à se montrer plus directe et plus précise. Au final, cette Civic fait clairement un bond en avant en termes de comportement et d’agrément de conduite. Un progrès qui tranche avec le lissage esthétique. Si la Civic se place dans la continuité stylistique de sa devancière, ce nouvel opus montre un visage plus sage. Plus convenu. Une impression sans doute renforcée par le fait que l’allure du modèle est désormais ancrée dans le paysage automobile.

Côté moteur, le constructeur japonais a doté la nouvelle Civic de trois moteurs, dont deux essence. Etonnant pour un véhicule dont 75 % des ventes concerneront le Diesel. Au lancement, la Civic sera ainsi disponible munie des blocs essence 1,4 l i-VTEC 100 ch et 1,8 l i-VTEC 142 ch, mais également propulsée par le moteur Diesel 2,2 l i-DTEC 150 ch.
Ce moteur, déjà présent sur la génération précédente, a lui aussi été retravaillé en profondeur. Il a ainsi gagné 10 ch et vu sa consommation moyenne baisser de 20 %, à 4,2 l/100 km et des émissions de 110 g CO2/km, dans sa finition Elegance. Une prouesse.

Un petit bloc Diesel fin 2012

Si le constructeur n’a clairement pas l’intention de développer une version hybride pour cette nouvelle Civic, une déclinaison est à l’étude. “Une autre carrosserie”, nous informe-t-on sobrement. En l’attente, la prochaine nouveauté se cachera tout de même sous le capot. En fin d’année, la Civic accueillera, en effet, une seconde référence en Diesel. Un “petit” 1,6 l i-DTEC de 120 ch. “Afin d’être dans le marché, nous avons fait un très gros effort en termes de positionnement tarifaire sur le Diesel. Pour compenser l’arrivée tardive du petit bloc Diesel, nous avons placé d’emblée notre moteur 150 ch au niveau des moteurs 110 ch de la concurrence. Ce qui est très agressif”, précise Fabrice Estève. La stratégie de la marque étant de garder ce dispositif en place pendant un an, jusqu’à l’arrivée du 2e moteur Diesel dans la gamme. “C’est, par ailleurs, un moteur qui va nous permettre d’attaquer le marché des sociétés”, ajoute le directeur marketing. Avec l’arrivée du futur bloc Diesel de 120 ch, l’objectif est de monter la part des ventes à sociétés sur Civic à 20 %, contre 10 % aujourd’hui. Une performance intéressante quand on sait qu’elle doit s’effectuer sur des volumes en nette augmentation.

En Europe, l’objectif de Honda est d’en vendre 100 000 unités en année pleine. En France, l’idée est de retrouver un niveau de performances commerciales plus en phase avec le statut du véhicule dans la gamme. “Nous entendons en écouler 6 500 sur les douze premiers mois de commercialisation. A partir de 2013, nous espérons même en immatriculer au moins 7 500 unités par an. C’est-à-dire retrouver un niveau normal de ventes”, confie Fabrice Estève. La Civic pourrait alors représenter 50 % des ventes du constructeur dans l’Hexagone.

----------
La Civic en bref

Date de lancement : 1er février 2012
Segment de marché : M1 Compact (273 798 en 2010)
Objectifs de vente en France : 7 500 en année pleine
Les principaux concurrents de la Honda Civic 2.2 i-DTEC Executive (24 500 €) :
Volkswagen Golf 2,0 l TDI 140 ch FAP Confortline 5 p (26 440 €),
Citroën C4 2,0 l HDi 150 FAP Exclusive (27 650 €),
Renault Mégane 1,9 l dCi 130 FAP Dynamique eco2 (25 350 €)
Prix :
de 18 600 à 31 450 € - Essence
de 23 500 à 32 350 € - Diesel


Cet Article est extrait de
Pour le découvrir, cliquez ici
Ajouter un commentaire
 
Pour laisser un commentaire,  
 Inscrivez vous 
Plus d'articles
ZE : Renault veut garder un temps d'avance

Après la conversion à l'électrique de la quasi-totalité des constructeurs de la planète à plus ou moins longue échéance, l'Alliance Renault-Nissan, qui reste l'un des pionniers en la matière,

Une reprise de plus pour By my Car !

Le groupe dirigé par Jean-Louis Mosca et Jérôme Gerbier s'empare d'Auto Losange, distributeur Renault-Dacia dans la banlieue de Grenoble.

T3 : chiffre d'affaires en forte hausse pour Renault

Fort du succès rencontré par ses nouveaux modèles et par la bonne tenue de ses ventes en Europe, Renault voit son chiffre d'affaires progresser de 13% lors du troisième trimestre.

Résultats en baisse pour PSA au 3e trimestre

Confronté à des taux de change défavorables et au vieillissement de ses gammes, le constructeur tricolore voit son chiffre d'affaires reculer de 5% lors des trois derniers mois.

Mercedes a dévoilé son pick-up

Fruit de la collaboration entre Daimler et l'Alliance Renault-Nissan, le pick-up Mercedes sera lancé d'ici la fin de l'année 2017.

Exclusivité JA : Le futur des technologies automobiles selon Deloitte

Une étude réalisée par Deloitte démontre que l'intérêt des Français pour le véhicule autonome est en baisse et qu'ils ne sont pas nécessairement prêts à bourse délier pour toujours plus de technologies.

 
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page