Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
L’A1 prend les portes

Fabriquée à Bruxelles, l’Audi A1 Sportback reprend également l’un des points qui fait le succès de la version 3 portes : les arches de pavillon, le toit et le spoiler de pavillon peuvent être peints, sur demande, dans des couleurs contrastantes.

L’A1 prend les portes

Véritable booster des volumes du marché Premium en France, l’Audi A1 débarque aujourd’hui dans sa version Sportback. Un lancement qui doit permettre à Audi de renforcer ses positions sur le segment des citadines haut de gamme.

Lancée dans sa seule version trois portes en septembre 2010, l’Audi A1 a été écoulée à 54 000 exemplaires cette année-là, puis à 118 000 unités en 2011. Dix-huit mois après sa sortie, le véhicule représente déjà 9 % des modèles vendus par Audi dans le monde. En France, cette proportion est même bien supérieure. La marque aux anneaux a, en effet, immatriculé 13 370 A1 l’an dernier. Le modèle a ainsi représenté 22,7 % des ventes d’Audi dans l’Hexagone. Grâce au lancement de cette version 5 portes, le constructeur espère aller plus loin encore, et faire grimper ses volumes à 15 000 unités. L’apport de cette proposition Sportback pourrait d’ailleurs être rapidement sensible. La marque estime en effet que cette version devrait représenter 50 % des ventes de l’A1 dès cette année.

L’A1 reprend le système “Cylindres à la demande” de l’Audi S8

Lunette arrière inclinée pour optimiser la garde au toit, becquet intégré au haillon, ajout d’une 3e vitre latérale, les modifications esthétiques entre cette nouvelle proposition 5 portes et le modèle 3 portes ne sont pas légion. Cette version Sportback reprend tous les attributs de l’A1 sans la révolutionner. Même si elle se montre 6 mm plus large et plus haute que la 3 portes, elle affiche la même longueur et pèse à peine 25 kg de plus. Une vraie continuité.

Côté moteurs, Audi fait toujours dans la profusion. Six motorisations sont en effet proposées au lancement. Pas de révolution là non plus. La marque a doté sa petite berline du bloc 1,6 TDI développant 90 ou 105 ch. Deux choix qui affichent des émissions de CO2 en deçà des 100 g/km (99 g). Mais le constructeur propose également d’emblée le nouveau 4 cylindres 2,0 TDI 143 ch, apparu sur la version 3 portes en décembre dernier. Quant à l’offre essence, le modèle est proposé avec le bloc 1,2 TFSI 86 ch, puis avec le moteur 1,4 TFSI développant 122 ou 185 ch.

En termes de motorisation, la véritable nouveauté dans la gamme A1 ne débarquera que dans les prochaines semaines. En juin, la marque commercialisera, en effet, l’A1 Sportback avec le bloc 1,4 TFSI 140 ch. Un moteur qui reprend en série le système “Cylindres à la demande”, déjà vu sur l’Audi S8. Bien entendu, l’A1 ne cache pas un V8 sous son capot. Mais le principe de fonctionnement est le même. Le bloc passe de 4 à 2 cylindres quand le véhicule n’a pas besoin de puissance. Ce qui permet de faire baisser la consommation de 20 % et d’afficher une consommation moyenne de 4,7 l aux 100 km.

700 euros plus chère que la 3 portes

En 2011, le prix moyen de l’A1 s’est établi à 23 000 euros. “Nous ne vendons que très peu d’entrée de gamme. Les offres de financement attractives sur le modèle ont été un succès, mais elles ont surtout créé du trafic en concession”, confie le constructeur. Avec la sortie de ce nouvel opus, le prix moyen des A1 vendues devrait encore mécaniquement augmenter. “Il y aura une hausse probable, mais elle ne sera pas véritablement sensible”, prévient toutefois le constructeur. L’A1 Sportback ne se montrant que 700 euros plus chère que son alternative 3 portes. De quoi rendre le modèle compétitif face à la concurrence. Mini en tête, mais aussi Mercedes et Smart bientôt, puisque Daimler a débuté, avec la nouvelle Classe A, son offensive sur les segments A et B.

-------------
L'A1 Sportback EN BREF

Date de lancement : 15 mars 2012
Segment de marché : B (681 880 VN en 2011)
Objectif de ventes France : 7 500
Les principales concurrentes de l’Audi A1 1,6 l TDI 105 ch Ambition (23 300 €) : Alfa Romeo Mi To 1,3 JTDm 120 Exclusive S&S (22 050 €),
Mini Cooper D (21 450 €),
Citroën DS3 e-HDi 110 Airdream Sport Chic (22 850 €)
Prix :
De 17 400 à 28 800 € - Essence
De 18 900 à 26 650 € - Diesel

 


Cet Article est extrait de
Pour le découvrir, cliquez ici
Ajouter un commentaire
 
Pour laisser un commentaire,  
 Inscrivez vous 
Plus d'articles
Renault va lancer un label VO ZE

A l'image de Nissan, Renault va déployer, durant le premier semestre 2017, un label VO dédié à ses modèles électriques. Zoé en tête.

Une reprise de plus pour By my Car !

Le groupe dirigé par Jean-Louis Mosca et Jérôme Gerbier s'empare d'Auto Losange, distributeur Renault-Dacia dans la banlieue de Grenoble.

T3 : chiffre d'affaires en forte hausse pour Renault

Fort du succès rencontré par ses nouveaux modèles et par la bonne tenue de ses ventes en Europe, Renault voit son chiffre d'affaires progresser de 13% lors du troisième trimestre.

Résultats en baisse pour PSA au 3e trimestre

Confronté à des taux de change défavorables et au vieillissement de ses gammes, le constructeur tricolore voit son chiffre d'affaires reculer de 5% lors des trois derniers mois.

Mercedes a dévoilé son pick-up

Fruit de la collaboration entre Daimler et l'Alliance Renault-Nissan, le pick-up Mercedes sera lancé d'ici la fin de l'année 2017.

Exclusivité JA : Le futur des technologies automobiles selon Deloitte

Une étude réalisée par Deloitte démontre que l'intérêt des Français pour le véhicule autonome est en baisse et qu'ils ne sont pas nécessairement prêts à bourse délier pour toujours plus de technologies.

 
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page