Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page

"Les pays de l’Est ont manifesté un intérêt pour notre événement"

Laurent Noël, directeur du salon SITL - Année paire, année de Villepinte. Le salon du Transport et de la Logistique reprend ses quartiers dans la banlieue Nord parisienne pour son édition européenne du SITL. Un rendez-vous qui connaît un certain retentissement à l’Est.

JOURNAL DE L’AUTOMOBILE. Qu’avez-vous de nouveau à apporter à ceux qui sont venus au SITL 2011 ?
Laurent Noël.
Il y a beaucoup de choses nouvelles cette année. Nous nous installons à Villepinte une année sur deux pour notre édition européenne. Celle-ci est plus internationale, avec beaucoup de pavillons étrangers. La Russie sera le pays le mieux représenté car une trentaine d’entreprises ont choisi de venir exposer. L’Italie aura une dizaine de représentants. Quelques-uns viennent de Turquie et, pour la première fois, il y aura un exposant bulgare et un biélorusse. On peut dire que, d’une manière générale, les pays de l’Est ont manifesté un intérêt pour notre événement. Ils sont, en effet, à la recherche de clients et de partenaires français.

JA. Quels seront les temps forts de cette édition ?
LN.
Les temps forts seront à vivre durant les conférences plénières et thématiques. Nous en avons une centaine, réparties par cycles et traitant tous les corps de métiers du transport et de la logistique. L’automobile sera notamment à l’honneur dans deux d’entre elles, “Transport et logistiques : comment sécuriser vos actifs ?” et “Illustration d’un service transeuropéen de transport de marchandises”, respectivement programmées les 27 et 29 mars.

JA. Quelles sont les données chiffrées qui vous encouragent à poursuivre ce salon ?
LN.
Alors que le contexte de marché tend à la morosité, nous sommes en croissance de 10 %. Le nombre d’exposants augmente, passant environ de 700 à 800. Les 40 000 m2 de l’aire totale devraient largement être exploités au prix moyen de 300 euros/m2, en hausse de 1 à 1,5 % selon les secteurs d’activités. Nous allons tenir notre cap car la logistique est certes un métier qui connaît un ralentissement, mais il demeure indispensable.

JA. Comment devrait se composer le visitorat ?
LN.
Nous attendons 45 000 visiteurs à SITL Europe, dont 18 % d’internationaux. Par métier, on table notamment sur 45 % de prestataires et 45 % de chargeurs. Sur le plan qualitatif, les décisionnaires représentent quant à eux 58 % des entrées, ce qui est plutôt satisfaisant, mais nous prospectons sur le terrain, seuls ou en partenariat avec les fédérations, afin d’accroître encore cette part.

JA. Quelles évolutions envisagez-vous ?
LN.
Nous ferons des annonces d’évolutions majeures pour l’édition 2013, sur le salon ou juste après. Mais nous avons entamé une campagne de duplication à l’international. En février dernier, s’est tenu le premier SITL en Inde, où quelque 2 500 visiteurs sont venus à la rencontre d’une centaine d’exposants. Du 2 au 5 mai prochain, nous allons organiser la première édition du SITL Maroc, où nous espérons mettre en relation 4 000 visiteurs et une centaine de participants, venus du Maghreb et de l’Afrique subsaharienne. S’en suivra, du 2 au 5 octobre, la tenue d’un SITL au Brésil, adossé à un salon de la Manutention déjà existant. Reed Expositions nourrit encore de nombreux projets en cours de négociation et SITL devrait s’implanter dans d’autres pays en 2013.
 

Cet Article est extrait de
Pour le découvrir, cliquez ici
Ajouter un commentaire
 
Pour laisser un commentaire,  
 Inscrivez vous 
Plus d'articles
Ventes/France : la

Alors que la croissance des immatriculations s'est accélérée en novembre, avec un gain de 8,5%, la contribution à ce résultat des ventes tactiques explique en partie ce phénomène.

Une reprise de plus pour By my Car !

Le groupe dirigé par Jean-Louis Mosca et Jérôme Gerbier s'empare d'Auto Losange, distributeur Renault-Dacia dans la banlieue de Grenoble.

T3 : chiffre d'affaires en forte hausse pour Renault

Fort du succès rencontré par ses nouveaux modèles et par la bonne tenue de ses ventes en Europe, Renault voit son chiffre d'affaires progresser de 13% lors du troisième trimestre.

Résultats en baisse pour PSA au 3e trimestre

Confronté à des taux de change défavorables et au vieillissement de ses gammes, le constructeur tricolore voit son chiffre d'affaires reculer de 5% lors des trois derniers mois.

Mercedes a dévoilé son pick-up

Fruit de la collaboration entre Daimler et l'Alliance Renault-Nissan, le pick-up Mercedes sera lancé d'ici la fin de l'année 2017.

Exclusivité JA : Le futur des technologies automobiles selon Deloitte

Une étude réalisée par Deloitte démontre que l'intérêt des Français pour le véhicule autonome est en baisse et qu'ils ne sont pas nécessairement prêts à bourse délier pour toujours plus de technologies.

 
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page