Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
Mégane : une nouvelle Energy ?

La Mégane version 2012 affiche toujours des lignes où rondeur et sportivité restent d’actualité.

Mégane : une nouvelle Energy ?

La nouvelle mouture de l’un des modèles “phare” de la marque au losange se distingue moins par son évolution stylistique que par l’enrichissement de ses motorisations. Trois nouveaux blocs intègrent la version restylée de la Mégane.

Collection 2012. C’est le nom de la version restylée de la Mégane. Mais contrairement à ce qui a cours dans le monde de la mode, cette nouvelle collection ne se différencie pas vraiment de la précédente par son évolution stylistique. Les rares changements visibles de l’extérieur concernent les boucliers qui ont légèrement été remaniés et la face avant qui intègre désormais des feux de jour à LED. Renault a semble-t-il préféré agir par petites touches afin de ne pas trop compromettre l’avenir commercial de l’un de ses modèles phare : hors versions coupé, cabriolet et RS, la Mégane a déjà été écoulée à 771 935 exemplaires dans le monde depuis son lancement fin 2008. En France, le constructeur en a commercialisé 75 300 en 2011, en léger retrait par rapport à 2010. Ces ventes ont été réalisées à 59 % en version berline, à 26 % en break – Estate –, en version coupé à hauteur de 15 %.

Si les ventes du modèle en version break se sont effectuées avec une motorisation Diesel à 98 % l’an dernier en France, cette carburation a aussi été choisie par les acquéreurs de sa version berline à 93,5 % et de sa version coupé à 75 %. Bref, ce modèle est très majoritairement vendu avec des moteurs Diesel. Il n’est toutefois pas impossible que cela évolue avec la Collection 2012.

Trois moteurs Energy

Ladite collection comprend le tout nouveau bloc essence 1,2 l Energy TCe 115. Remplaçant le “vieux” bloc 1,6 l 16v d’une puissance de 110 ch, il affiche une consommation en cycle mixte de 5,3 l/100 km et des rejets de CO2 de 119 g/km. Côté Diesel, le constructeur propose désormais l’Energy dCi 110 d’une cylindrée de 1,5 l et l’Energy dCi 130 d’une cylindrée de 1,6 l (qui prend la relève du 1,9 l dCi 130). Avec l’Energy dCi 110, les automobilistes peuvent espérer “rejeter” seulement 90 g de CO2/km et “consommer” uniquement 3,5 l/100 km en cycle mixte. Avec l’Energy dCi 130, ils doivent s’attendre à rejeter 104 g de CO2/km et à “consommer” 4 l/100 km. La sobriété de l’ensemble de ces nouvelles motorisations ne doit rien au hasard… même si nous ne sommes jamais tombés sur de tels résultats lors des essais : les trois nouvelles motorisations Energy récupèrent de l’énergie au freinage et à la décélération, et elles sont toutes équipées d’un système Stop & Start. Autant d’éléments susceptibles d’intéresser la clientèle professionnelle de la marque. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que cette clientèle est particulièrement importante pour elle. Pour preuve : l’an dernier, les ventes de la Mégane en version break ont concerné des flottes à plus de 50 % (40 % pour la version berline et environ 20 % pour la version coupé). Et cela a de fortes chances de continuer cette année.

Des nouveautés côté ­équipements

La nouvelle collection dispose aussi de nouveaux arguments côté équipements et sécurité. Mégane Collection 2012 est ainsi disponible avec six nouvelles selleries, et la nouvelle gamme audio “R-Plug&Radio +” avec fonctionnalités Bluetooth et “Plug & Music” est proposée de série dès le premier niveau d’équipement (Authentique). Avec le niveau Expression, les automobilistes ont, en plus, droit à un système de climatisation régulée bizone avec capteur de toxicité et ceux qui optent pour le niveau Business, à une solution d’aide au parking arrière, à un Carminat TomTom et à l’ESP (l’aide au freinage d’urgence et l’ABS sont de série dès le niveau Authentique). S’ils choisissent le niveau d’équipement supérieur, à savoir le Dynamique, ils bénéficient en plus d’un jonc de chrome sur la calandre et d’une rampe de LED pour l’éclairage de jour, éléments auxquels s’ajoutent de nouvelles jantes en alliage 17’’ Plenum. Avec la finition Bose, les automobilistes accèdent en plus au système d’aide au démarrage en côte et à une sonorisation Bose Sound System. Les plus sportifs opteront bien évidemment pour les finitions GT, pour ne pas dire celles de Mégane RS. La Mégane RS Collection 2012 héberge un bloc essence de 2,0 l dont la puissance peut être portée à 265 ch via le système RS Dynamic Management. Depuis son lancement, la Mégane RS a été vendue à 12 500 exemplaires dans le monde. ­­

-------------
MEGANE EN BREF

Date de lancement : disponible
Segment de marché : M1
Principales concurrentes de la Mégane berline Energy 1.5 dCi 110 Expression (24 350 €) :
Peugeot 308 1.6 e-HDi 112 FAP Active 5 p (24 100 €) ;
Volkswagen Golf 1.6 TDI 105 FAP BM 99 g Trendline 5 p (23 120 €) ;
Citroën C4 1.6 e-HDi 110 FAP Confort BMP6 5 p (24 650 €) ;
Ford Focus 1.6 TDCi 115 FAP Trend S&S 5 p (22 400 €) ;
Prix :
De 19 500 à 33 650 € - Essence
De 21 100 à 30 800 € - Diesel


Cet Article est extrait de
Pour le découvrir, cliquez ici
Ajouter un commentaire
 
Pour laisser un commentaire,  
 Inscrivez vous 
Plus d'articles
Renault va lancer un label VO ZE

A l'image de Nissan, Renault va déployer, durant le premier semestre 2017, un label VO dédié à ses modèles électriques. Zoé en tête.

Une reprise de plus pour By my Car !

Le groupe dirigé par Jean-Louis Mosca et Jérôme Gerbier s'empare d'Auto Losange, distributeur Renault-Dacia dans la banlieue de Grenoble.

T3 : chiffre d'affaires en forte hausse pour Renault

Fort du succès rencontré par ses nouveaux modèles et par la bonne tenue de ses ventes en Europe, Renault voit son chiffre d'affaires progresser de 13% lors du troisième trimestre.

Résultats en baisse pour PSA au 3e trimestre

Confronté à des taux de change défavorables et au vieillissement de ses gammes, le constructeur tricolore voit son chiffre d'affaires reculer de 5% lors des trois derniers mois.

Mercedes a dévoilé son pick-up

Fruit de la collaboration entre Daimler et l'Alliance Renault-Nissan, le pick-up Mercedes sera lancé d'ici la fin de l'année 2017.

Exclusivité JA : Le futur des technologies automobiles selon Deloitte

Une étude réalisée par Deloitte démontre que l'intérêt des Français pour le véhicule autonome est en baisse et qu'ils ne sont pas nécessairement prêts à bourse délier pour toujours plus de technologies.

 
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page