Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
Comment choisir son assurance auto ?

Comment choisir son assurance auto ?

PUBLI-COMMUNIQUÉ - Une assurance automobile est obligatoire. Si vous n'en souscrivez pas vous risquez de fortes amendes et, en cas d'accident, vous pouvez avoir à payer toute votre vie pour rembourser les dommages causés. Pour bien choisir, plusieurs points sont à prendre en considération.

- Le type d'assurance

Il existe différents types d'assurances automobiles qui couvrent plus ou moins de dommages. 
 
La moins chère et la plus simple est obligatoire. C'est l'assurance « Responsabilité civile » que l'on appelle également assurance au tiers. Elle permet d'être assuré en cas de dommages corporels et matériels causés à un tiers mais ne garantit pas les dommages causés à votre propre véhicule. Il est ensuite possible de rajouter de nombreuses options à cette assurance de base comme les garanties dommages corporels, dommages collision, dommages tous accidents, bris de glace, vol, assistance, protection juridique, incendie ou encore catastrophe naturelle.
 
L'assurance « Tous risques » est la plus complète mais également la plus chère. Elle comprend davantage de garanties et permet d'assurer les dommages qui pourraient être occasionnés à votre propre véhicule quel que soit le responsable et même s'il est inconnu. 
 
Chaque forfait peut comporter un très grand nombre d'options qui ne vous seront pas forcément utiles. 
 
- Quelle assurance choisir ? 
La valeur de votre voiture est déterminante pour choisir l'assurance la plus adaptée. Sa cote Argus vous orientera plutôt vers une assurance responsabilité civile ou vers une assurance tous risques. En effet, si votre voiture est détruite ou volée, l'assurance vous remboursera en fonction de sa valeur à l'Argus. 
Si vous optez pour une assurance tous risques, vous pourrez racheter un véhicule de même valeur. Si vous optez pour la simple responsabilité civile, les primes d'assurance seront nettement moins élevées mais en cas de dommages, se sera à vous de payer. 
Il faut également prendre en compte la franchise exigée en cas de sinistre ; elle peut être particulièrement élevée et varie en fonction du sinistre. 
 
- Les conseils pour payer moins cher 
Les contrats d'assurance sont extrêmement variés et il est absolument nécessaire de faire jouer la concurrence. Il est préférable de commencer un nouveau contrat d'assurance le premier jour d'un nouveau mois ; cela évite de payer l'intégralité d'un mois presque terminé. 
 
Pour les nouveaux conducteurs, il peut être intéressant de prendre une assurance dans la même compagnie que ses parents ; certaines font des prix intéressants pour les membres d'une même famille. 
 
Les comparateurs d’assurance comme le site Les Furets sont un bon moyen d’avoir une vue d’ensemble sur les tarifs pratiqués par différentes compagnies.
 
Ajouter un commentaire
 
Pour laisser un commentaire,  
 Inscrivez vous 
Plus d'articles
Ventes/France : la

Alors que la croissance des immatriculations s'est accélérée en novembre, avec un gain de 8,5%, la contribution à ce résultat des ventes tactiques explique en partie ce phénomène.

Une reprise de plus pour By my Car !

Le groupe dirigé par Jean-Louis Mosca et Jérôme Gerbier s'empare d'Auto Losange, distributeur Renault-Dacia dans la banlieue de Grenoble.

T3 : chiffre d'affaires en forte hausse pour Renault

Fort du succès rencontré par ses nouveaux modèles et par la bonne tenue de ses ventes en Europe, Renault voit son chiffre d'affaires progresser de 13% lors du troisième trimestre.

Résultats en baisse pour PSA au 3e trimestre

Confronté à des taux de change défavorables et au vieillissement de ses gammes, le constructeur tricolore voit son chiffre d'affaires reculer de 5% lors des trois derniers mois.

Mercedes a dévoilé son pick-up

Fruit de la collaboration entre Daimler et l'Alliance Renault-Nissan, le pick-up Mercedes sera lancé d'ici la fin de l'année 2017.

Exclusivité JA : Le futur des technologies automobiles selon Deloitte

Une étude réalisée par Deloitte démontre que l'intérêt des Français pour le véhicule autonome est en baisse et qu'ils ne sont pas nécessairement prêts à bourse délier pour toujours plus de technologies.

 
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page