Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
Le pari Peugeot Citroën

Philippe Almouzni, directeur de la division automobile de Sage.

Le pari Peugeot Citroën

La piste Renault ayant été un échec, l’éditeur concentre ses équipes sur les deux autres français avec qui il a entamé depuis longtemps un partenariat solide.

“Nous allons nous retirer du réseau primaire de Renault en France.” C’est officiel, Philippe Almouzni et Sage se résignent à ne plus dépenser d’énergie sur le marché de la marque au losange. “Nous n’avions que quatre des cent plus grands groupes, ce qui n’est évidemment pas satisfaisant, explique le directeur de la division automobile. La conjoncture n’est pas propice à l’investissement et ni le groupement des concessionnaires ni le constructeur n’ont soutenu notre effort, nous ne pouvons donc poursuivre dans cette voie.”. Il est vrai que, pour satisfaire aux exigences de Renault, Sage devrait consacrer “200 jours de développement par an”, ce qui ne peut être pérennisé avec un parc de quatre clients, fussent-ils de gros consommateurs.

Sage va donc se contenter “des opportunités à l’étranger”, sinon se recentrer clairement sur les réseaux Peugeot et Citroën, qui “sont en phase de renouvellement”. La conquête se fera donc sur une cible bien définie : ADP, qui entretient une base de concessions opérant sous Tigre et Talisman. Depuis le début de l’année, six signatures de renom ont été apposées sur des contrats avec Sage, rapporte le directeur, qui cite pêle-mêle les groupes Kroely, Paillard, Dallois ou encore JMJ. “De 13 %, nous voulons passer à terme à 40 % des concessions Citroën et Peugeot”, détaille Philippe Almouzni.

Finalisation des interfaces BMW

Le moins que l’on puisse dire, c’est que l’éditeur a le vent en poupe chez les marques du groupe PSA. Début 2013, il aura équipé le centre de logistique PR de Lyon, soit le sixième des dix que compte le constructeur en France. “Les autres sont à suivre au rythme de deux par an”, annonce le directeur. Il laisse par ailleurs entendre que sa solution de gestion serait prochainement recommandée aux investisseurs privés qui possèdent des magasins de pièces de grande envergure. Ford reste un dossier important, recadre néanmoins Philippe Almouzni. Avec près de 50 %, il est repassé leader dans le réseau, devant Datafirst. Une performance qu’il égale dans le réseau privé de Mercedes. D’ici quelques semaines, Sage accouchera des nouvelles interfaces pour BMW. SA3 est actuellement en cours de pilotage chez Axxia à Bourges.

Cet Article est extrait de
Pour le découvrir, cliquez ici
Ajouter un commentaire
 
Pour laisser un commentaire,  
 Inscrivez vous 
Plus d'articles
Renault va lancer un label VO ZE

A l'image de Nissan, Renault va déployer, durant le premier semestre 2017, un label VO dédié à ses modèles électriques. Zoé en tête.

Une reprise de plus pour By my Car !

Le groupe dirigé par Jean-Louis Mosca et Jérôme Gerbier s'empare d'Auto Losange, distributeur Renault-Dacia dans la banlieue de Grenoble.

T3 : chiffre d'affaires en forte hausse pour Renault

Fort du succès rencontré par ses nouveaux modèles et par la bonne tenue de ses ventes en Europe, Renault voit son chiffre d'affaires progresser de 13% lors du troisième trimestre.

Résultats en baisse pour PSA au 3e trimestre

Confronté à des taux de change défavorables et au vieillissement de ses gammes, le constructeur tricolore voit son chiffre d'affaires reculer de 5% lors des trois derniers mois.

Mercedes a dévoilé son pick-up

Fruit de la collaboration entre Daimler et l'Alliance Renault-Nissan, le pick-up Mercedes sera lancé d'ici la fin de l'année 2017.

Exclusivité JA : Le futur des technologies automobiles selon Deloitte

Une étude réalisée par Deloitte démontre que l'intérêt des Français pour le véhicule autonome est en baisse et qu'ils ne sont pas nécessairement prêts à bourse délier pour toujours plus de technologies.

 
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page