Votre compte
Samedi 30 Avril 2016, 18:49 JournalAuto.com, le site du Journal de l’Automobile : actualités auto, constructeurs, équipementiers.
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
En se positionnant sur le segment des SUV compacts, Opel, avec son Mokka, entame la première partie de sa phase de reconquête qui se verra complétée par le lancement de l’Adam.
Opel Mokka : La part du gâteau

L’arrivée du Mokka dans la gamme d’Opel sera lourde d’enjeu : pas moins de 12 000 unités sont escomptées dès sa première année de commercialisation.

“Maintenant que nous disposons du Mokka, un nouveau chapitre de notre offensive produits a commencé. Le succès de notre ouverture de commandes montre que nous avons visé juste avec le Mokka. Ses équipements et son design dynamique et affirmé correspondent aux attentes de nos clients. Il devient la référence du segment”, a souligné Alfred Rieck, vice-président des ventes, du marketing et de l’après-vente d’Opel. On ne peut guère lui reprocher son enthousiasme à l’idée de voir l’arrivée d’un SUV compact dans la gamme de la marque. D’une part, les SUV compacts ne sont plus une niche, mais bel et bien un segment à part entière avec 960 000 véhicules vendus en Europe en 2011. L’importance pour une marque d’y figurer est donc fondamentale. D’autre part, Opel en a grandement besoin pour reconquérir le terrain perdu sur le Vieux Continent. Les ventes du blitz ont reculé sur le dernier mois d’octobre de 12,5 %, à 59 605 unités, en Europe (30 pays) et viennent conforter la tendance depuis le début de l’exercice qui voit la marque reculer de 15,2 %, à 718 404 unités commercialisées. Dans ce contexte, l’arrivée du Mokka peut être considérée comme une bénédiction, d’autant plus que le lancement du SUV compact s’inscrit en parallèle avec l’autre grande nouveauté pour la marque, la citadine Adam, (voir p. 32-33). On ne peut donc qu’approuver les dires du dirigeant d’Opel quand il parle d’un nouveau chapitre pour la marque. Celle-ci attend beaucoup du numéro de duettiste à venir des “Mokkadam” dès 2013. Quant à devenir la référence du segment, le Mokka, comme tout nouvel arrivant, a encore ses preuves à faire.

Ni trop petit ni trop grand

En effet, le segment des SUV compacts, de par son poids actuel sur le marché, est devenu très concurrentiel. Les premiers adversaires du véhicule du blitz se nomment le Juke, le Yeti, voire l’ASX, des concurrents en tout cas désignés par la marque. Face à eux, le Mokka peut se targuer d’avoir une longueur d’avance : ses dimensions. En effet, les 4,28 m de long du dernier-né d’Opel dépassent les standards du segment des SUV compacts et offrent ainsi quelques avantages, comme un coffre de 356 l, voire 1 372 l une fois la banquette arrière rabattue. En outre, sa silhouette dynamique sans être extravagante reste somme toute imposante et confirme que le Mokka est un SUV, aussi bien taillé pour le milieu urbain qu’extra-urbain. A l’intérieur, l’habitacle reprend le savoir-faire de la marque, qui aime à rappeler les atouts de “praticité et de chic”. C’est le cas puisque le Mokka déborde de fonctionnalités et d’éléments facilitant la vie à bord, thèmes essentiels pour les clients attirés par ce type de véhicule. Enfin, les ingénieurs ont aussi misé sur une “assise en hauteur et un centre de gravité surélevés”, rappelant au passage que le Mokka, véhicule global et produit en Corée, est avant tout un “véhicule allemand pour lequel la tenue de route est prioritaire”.

Un Diesel à revoir

Quant aux motorisations, Opel nous a laissé le choix entre deux blocs essence (1,4 l Turbo de 140 ch et 1,6 l de 115 ch) et un Diesel de 1,7 l CDTI de 130 ch. On ne s’éternisera pas sur le 1,6 l de 115 ch qui constituera l’entrée de gamme (18 990 euros) et ne sera disponible qu’en traction, au contraire du sympathique et dynamique 1,4 l turbo qui s’offre seulement en 4 roues motrices. Agile, souple, il s’avère être la meilleure version du Mokka. Au contraire de la version Diesel. En effet, le moteur, qui équipe également le Meriva, s’avère bruyant en milieu urbain comme sur autoroute, quel que soit le régime. Un défaut qu’Opel aura intérêt à corriger au plus vite si le Mokka doit peser dans la balance dans cette stratégie de conquête : la version Diesel devrait en effet concerner au minimum 55 % des ventes totales du véhicule.

12 000 ventes en 2013 ?

Cependant Opel peut nourrir des ambitions pour son Mokka. Le blitz se dit fier d’être la première marque allemande à entrer dans le segment des SUV compacts. Depuis son lancement commercial, plus de 50 000 commandes ont été enregistrées en Europe. Des commandes provenant des marchés allemand, britannique, italien, russe et français (1 200). Dans l’Hexagone, le Mokka aura un rôle essentiel à jouer : 12 000 unités sur une année pleine sur un segment qui pourrait représenter 10 % du marché. Un enjeu qu’Opel est prêt à relever, comme nous le rappelait Christophe Duchatelle, directeur des ventes de la marque, à l’occasion du dernier Mondial : “Avec le Mokka, nous avons répondu aux principales exigences en termes de design et de positionnement prix. Nous pensons avoir les atouts pour faire des étincelles.”

------------
Opel Mokka en bref

Segment de marché : SUV compact
Date de lancement : Janvier
Objectif 2013 : 12 000 unités (dont 55 % en version Diesel)
Principales Concurrentes :
Nissan Juke 1.5 dCi 110 FAP Tekna (22 490 €) ;
ASX 1.8 DI-115 Invite 2WD (23 200 €) ;
Skoda Yeti 2.0 TDI 110 CR Active 4*2 (22 470 €)
Prix :
de 18 990 à 24 990 € - Essence
de 22 140 à 27 140 € - Diesel


Fichier lié à l'article

Cet Article est extrait de
Pour le découvrir, cliquez ici
Ajouter un commentaire
 
Pour laisser un commentaire,  
inscrivez vous
A la une de l'actualité
Volvo monte encore son haut de gamme d'un cran

Volvo monte encore son haut de gamme d'un cran Dans le cadre de son partenariat avec le musée Maillol, Volvo a présenté en avant-première française les modèles S90 et V90, accompagnés par un XC90 Excellence "made for China".

lire la suite [...]
La Diac dévoile ses projets 2016

La Diac dévoile ses projets 2016 Si la captive a l'intention de continuer à proposer des offres en LLD à 3€, 4€ et 5€ par jour chez Dacia sur tout l'exercice, elle a aussi prévu de refondre son programme de fidélité Welcome

lire la suite [...]
Les marques chinoises gagnent du terrain

Les marques chinoises gagnent du terrain Le potentiel du marché chinois demeure, mais les constructeurs occidentaux doivent faire face aux marques locales qui ont représenté 36% du marché en 2015, contre 25% un an plus tôt.

lire la suite [...]
Rentabilité record pour le réseau Mercedes

Rentabilité record pour le réseau Mercedes Les distributeurs de l'étoile ont affiché une rentabilité moyenne de 2,1%, soit leur meilleur résultat depuis huit ans.

lire la suite [...]
Haut de page
 
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page