Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
Toyota GT 86 : Le plaisir accessible

Les prestations du nouveau coupé de Toyota sont impressionnantes, surtout pour le prix.

Toyota GT 86 : Le plaisir accessible

L’héritière de la mythique 2000 GT de Toyota sillonne déjà les routes et fait le bonheur de nombreux acheteurs en France. Avec des prestations qui ne déméritent pas, la carrière de la GT 86 semble toute tracée.

C’est un retour aux sources pour Toyota, dont l’histoire a toujours été jalonnée de cabriolets à succès. Depuis 1967 et la sortie de la célèbre 2000 GT, la marque japonaise s’est illustrée dans le genre, avec des patronymes évocateurs. Souvenez-vous des Celica, Supra, AE86 et autres MR, plébiscitées par des générations d’aficionados. Une lignée qui a vu s’écouler pas moins de 5 millions d’unités à travers le monde, et qui démontre le talent du constructeur japonais à travailler sur ce segment. Pour son nouveau coupé et son retour dans la passion, le constructeur vise jusqu’à 1 300 unités en année pleine.

Pour le coupé GT 86, Toyota s’est allié à Subaru, à la faveur d’un partenariat signé dès 2005. C’est à cette époque que les deux firmes ont entamé les discussions autour d’un projet de voiture sportive d’entrée de gamme. Toyota a joué les maîtres d’œuvre dans les phases de conception, Subaru apportant son expertise technique dans la conception particulière de l’auto au niveau du moteur, de la transmission et de la suspension. Au final, chacun des deux constructeurs a proposé sa vision de la collaboration, Subaru avec la BRZ (voir essai dans le JA n° 1163) et Toyota avec sa GT86.

Plaisir de conduite

La GT86 se veut résolument tournée vers le plaisir de conduite, ouvert au plus grand nombre. Les choix techniques de l’auto découlent de cette philosophie. Dès les premières discussions entre les responsables techniques des deux marques, il fut donc acté que le petit coupé 4 places se montrerait démocratique. Le choix s’est ainsi porté sur une architecture moteur de type Boxer à quatre cylindres de 2,0 l, monté à l’avant, pour une propulsion arrière, sans suralimentation et avec des pneus ordinaires. Il en résulte un véhicule au prix contenu, conçu pour procurer plaisir et sensation grâce à un comportement joueur, un centre de gravité bas et un poids léger (1 210 kg).

Côté design, la très réussie GT 86 parvient à faire saliver les observateurs avisés. Son arrière ramassé, son avant à la sauce résolument japonaise lui confèrent une agressivité qui nous laisse espérer de grandes et belles choses sur la route. Les spécialistes se sont inspirés de la 2000 GT et de l’AE86 de Toyota, sans toutefois les copier. La toute nouvelle plateforme de la GT86 se couvre ainsi de lignes étirées et fluides, agrémentant l’auto d’un aérodynamisme de haut niveau. Ailes avant et arrière sont ainsi parfaitement visibles au volant, de sorte que le conducteur identifie en permanence le gabarit (contenu) de son véhicule. La GT 86 est disponible en finition unique. Les seules options concernent la BVA, la navigation ou encore les sièges Alcantara. Le tout pour 29 900 euros.

Des chevaux haut perchés

Sous le capot, le 2,0 l boxer développe 200 ch, mais il faut aller les chercher loin ! Pour se faire plaisir, il est même conseillé d’écraser la pédale de droite et d’affoler l’énorme compte-tours central du tableau de bord. A cette condition, la GT 86 procure le plaisir promis, plus encore même. L’engin se révèle très fun sur route sinueuse compte tenu de son empattement, et les pneus – étroits – identiques à ceux de la Prius (Michelin Primacy HP) n’entravent pas la tenue de route. Il faut dire que l’architecture moteur et transmission a permis une répartition des masses quasi idéale, à 53 % sur l’avant et 47 % sur l’arrière. Bref, un joli jouet pour des sensations uniques à un prix raisonnable. Une deuxième voiture idéale pour quadra en mal d’adrénaline !

-------------
EN BREF - GT 86

Date de lancement : disponible
Objectifs en année pleine : 1 300 unités
Segment de marché : Coupé sport, 100 000 unités en Europe, 14 000 en France
Concurrentes de la GT86 :
Volkswagen Scirocco 2.0 TSI 210 Sportline : 29 640 euros
BRZ Club 200 ch BVM : 31 400 euros
Peugeot RCZ 1.6 THP 200 ch : 31 700 euros
Audi TT TFSI 211 ch S Line : 40 060 euros
Hyundai Genesis Coupé T Pack Executive : 32 990 euros
Prix : 29 900 euros
 


Fichier lié à l'article

Cet Article est extrait de
Pour le découvrir, cliquez ici
Ajouter un commentaire
 
Pour laisser un commentaire,  
 Inscrivez vous 
Plus d'articles
ZE : Renault veut garder un temps d'avance

Après la conversion à l'électrique de la quasi-totalité des constructeurs de la planète à plus ou moins longue échéance, l'Alliance Renault-Nissan, qui reste l'un des pionniers en la matière,

Une reprise de plus pour By my Car !

Le groupe dirigé par Jean-Louis Mosca et Jérôme Gerbier s'empare d'Auto Losange, distributeur Renault-Dacia dans la banlieue de Grenoble.

T3 : chiffre d'affaires en forte hausse pour Renault

Fort du succès rencontré par ses nouveaux modèles et par la bonne tenue de ses ventes en Europe, Renault voit son chiffre d'affaires progresser de 13% lors du troisième trimestre.

Résultats en baisse pour PSA au 3e trimestre

Confronté à des taux de change défavorables et au vieillissement de ses gammes, le constructeur tricolore voit son chiffre d'affaires reculer de 5% lors des trois derniers mois.

Mercedes a dévoilé son pick-up

Fruit de la collaboration entre Daimler et l'Alliance Renault-Nissan, le pick-up Mercedes sera lancé d'ici la fin de l'année 2017.

Exclusivité JA : Le futur des technologies automobiles selon Deloitte

Une étude réalisée par Deloitte démontre que l'intérêt des Français pour le véhicule autonome est en baisse et qu'ils ne sont pas nécessairement prêts à bourse délier pour toujours plus de technologies.

 
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page