Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
BMW Série 6 : La loi des Séries

La transmission xDrive s’est généralisée dans l’offre BMW. Le constructeur propose aujourd’hui pas moins de 80 modèles à transmission intégrale.

BMW Série 6 : La loi des Séries

Avec sa Série 6, aujourd’hui déclinée en 3 carrosseries, BMW offre également un rare éventail de technologies embarquées et de luxe agrémenté par des mécaniques hors normes.

En attendant le coupé Série 4, l’une des stars de BMW en 2013 avec l’i3, la marque à l’hélice a fait évoluer ses grands coupés. En effet, la Série 6, héritière de plus de soixante-quinze ans d’histoire avec notamment la 327 de 1938, la 503 de 1955 ou encore la première Série 6 en 1976, aura été à l’honneur tout au long de l’année 2012. Alors que les coupé et cabriolet “normaux” montaient en puissance, la gamme 6 s’est encore enrichie avec le Gran Coupé en juin, puis avec la variante M en septembre dernier. Ainsi, en 2013, la gamme Série 6 est riche de cinq modèles, disponibles en trois carrosseries offrant des puissances de 313 à 560 chevaux.

Taillées pour les US, mais pas seulement

Certes, en France, les Série 6 ne pèsent que 2 à 3 % du mix global de BMW, soit entre 800 et 1 000 unités. Mais qu’importe, car ces modèles sont un succès ailleurs dans le monde et notamment aux Etats-Unis qui engloutissent 45 à 50 % de la production. Le deuxième marché demeure l’Allemagne avec environ 13 %. Notons que depuis que l’appellation Série 6 est apparue, en 1976, BMW en a écoulé plus de 200 000 exemplaires. Le succès est-il au rendez-vous en Chine, le nouvel eldorado automobile ? Pas vraiment puisque les Série 6 n’y représentent pas plus de 4 à 5 % des ventes, l’automobile se consommant pour l’heure, dans ce pays, davantage aux places arrière, comme en témoigne le succès des modèles LWB (Long Wheel Base), c’est-à-dire des berlines à l’empattement rallongé. Après cette photo commerciale planétaire, revenons à la France. Les ventes de cette famille 6 sont dominées par le coupé qui en représente 72 %. Le cabriolet s’adjuge le solde, mais le dernier modèle arrivé, le Gran Coupé va sans doute bouleverser la hiérarchie. Apparu juste avant l’été, ce Gran Coupé réalise un bon démarrage puisque plus de 160 unités ont déjà trouvé preneurs dans l’Hexagone.

Des mécaniques hors normes

Bien que les 640d, armées d’un 6 cylindres en ligne Diesel bi-turbo de 313 ch (5,7 l et 149 g/km), dominent largement le mix (plus de 50 % des ventes), les Série 6 disposent maintenant de la toute dernière génération du V8 essence, lui aussi bi-turbo. Equipé de tous les raffinements technologiques du moment, ce bloc délivre 450 ch, contre 407 auparavant, mais voit surtout sa consommation baisser de 20 % (8,6 l pour le coupé 650i propulsion) et ses émissions de CO2 atteignent seulement 199 g/km, contre 245 g/km avec la génération précédente. Si l’on y associe la transmission xDrive, la consommation du coupé passe à 9,2 l et les émissions à 213 g/km. Logiquement, cette valeur est moins bonne dans l’absolu, mais quasi imbattable dans son univers concurrentiel où seule la Porsche 911 4S fait jeu égal avec 9,1 l et 215 g/km. Pour le Gran Coupé xDrive équipé de cette même mécanique V8, l’écart avec la concurrence demeure encore plus grand. Cependant, pour ceux qui voudraient encore plus de puissance et d’exclusivité, il reste les versions M. Des M6 disponibles en coupé, cabriolet et bientôt en Gran Coupé. Même si la consommation et le CO2 ne sont pas les préoccupations premières, le coupé M6, malgré sa puissance de 560 ch, offre néanmoins, selon le cycle européen, une consommation maîtrisée de 9,9 l, soit 232 g/km. C’est finalement peu par rapport aux sensations qu’elle offre. Certes, il n’y a plus la mélodie du V10, mais le V8 gavé là encore par deux turbos n’est pas avare en vocalises et, surtout, en performances. Capable d’être aussi douce que brutale, grâce aux nombreux réglages disponibles, notamment sur la boîte DSG qui, en mode Sport, peut recréer une rupture de couple pour encore plus de sensations, cette M6 appartient à la catégorie des voitures d’exception.

----------
EN BREF - La Série 6

Date de lancement : Disponible
Segment de marché : Coupé et cabriolet luxe
Objectifs* : 800 unités
Principales Concurrentes :
• BMW 650i Coupé xDrive V8
450 ch : 97 400 €
Porsche 911 Carrera 4S 6cyl 400 ch : 113 897 €
Mercedes CL 500 4Matic V8
435 ch : 135 400 €

• BMW 650i Gran Coupé xDrive V8 450 ch : 98 900 €
Mercedes CLS 500 4Matic V8 408 ch : 93 000 €
Audi S7 Sportback V8
420 ch : 98 600 €

• BMW M6 Coupé V8
560 ch : 133 100 €
Mercedes CL 63 AMG V8
544 ch : 179 400 €

*estimation JA
 


Fichier lié à l'article

Cet Article est extrait de
Pour le découvrir, cliquez ici
Ajouter un commentaire
 
Pour laisser un commentaire,  
 Inscrivez vous 
Plus d'articles
Renault va lancer un label VO ZE

A l'image de Nissan, Renault va déployer, durant le premier semestre 2017, un label VO dédié à ses modèles électriques. Zoé en tête.

Une reprise de plus pour By my Car !

Le groupe dirigé par Jean-Louis Mosca et Jérôme Gerbier s'empare d'Auto Losange, distributeur Renault-Dacia dans la banlieue de Grenoble.

T3 : chiffre d'affaires en forte hausse pour Renault

Fort du succès rencontré par ses nouveaux modèles et par la bonne tenue de ses ventes en Europe, Renault voit son chiffre d'affaires progresser de 13% lors du troisième trimestre.

Résultats en baisse pour PSA au 3e trimestre

Confronté à des taux de change défavorables et au vieillissement de ses gammes, le constructeur tricolore voit son chiffre d'affaires reculer de 5% lors des trois derniers mois.

Mercedes a dévoilé son pick-up

Fruit de la collaboration entre Daimler et l'Alliance Renault-Nissan, le pick-up Mercedes sera lancé d'ici la fin de l'année 2017.

Exclusivité JA : Le futur des technologies automobiles selon Deloitte

Une étude réalisée par Deloitte démontre que l'intérêt des Français pour le véhicule autonome est en baisse et qu'ils ne sont pas nécessairement prêts à bourse délier pour toujours plus de technologies.

 
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page