Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page

La franchise rassure les banques

L’appui des franchiseurs permet de faciliter l’accès au crédit, même si les banques se montrent désormais plus rigoureuses dans la sélection des candidats.

Pour financer leur projet de création, les franchisés multiplient les sources, allant des fonds propres (Love Money) à l’emprunt classique, en passant par le crédit-bail, le prêt à la création d’entreprise d’Oséo, ou encore un prêt d’honneur (voir camembert).

Créditrelax, courtier en crédits bancaires pour les petites et moyennes entreprises, atteste que, globalement, un meilleur accueil est réservé aux dossiers de demandes de crédit pour les projets en franchise.

“Nous travaillons avec les réseaux Norauto et Midas, détaille Jean-Philippe Deltour, associé fondateur. Nous accompagnons les entrepreneurs dans leur projet. Nous l’analysons sur toutes les coutures, et vérifions, par exemple, l’échéance du bail, le prévisionnel, la capacité de financement, etc. Notre rôle consiste à définir si le candidat est apte à mener à bien la création ou la reprise d’une franchise.” Pour les réseaux du groupe Mobivia, comme pour les entrepreneurs, cette solution permet ainsi de gagner du temps vis-à-vis du financement et d’éliminer les dossiers “boiteux”. Au final, le baromètre de la Fédération de la franchise précise que le coût de la création d’une franchise se situe sous les 50 000 euros pour 27 % des franchisés. Il est inférieur à 200 000 euros pour 69 % d’entre eux. En revanche, pour 26 %, ce coût est supérieur à 200 000 euros. Autres indications, les franchisés sont globalement mono-bancarisés (74 % en 2012, contre 64 % en 2011), tandis que les franchiseurs sont multi-bancarisés pour 69 % d’entre eux (contre 72 % en 2011 et 67 % en 2010).


Fichier lié à l'article

Cet Article est extrait de
Pour le découvrir, cliquez ici
Ajouter un commentaire
 
Pour laisser un commentaire,  
 Inscrivez vous 
Plus d'articles
Véhicules étendus : Bruxelles veut élargir l'accès des données

La Commission européenne vient d'annoncer qu'elle pourrait mettre en place une réglementation relative aux véhicules dits étendus, si l'accès aux serveurs d'hébergement des données n'était pas suffisamment

Ventes VN : l’essence s’affirme, le Diesel décline

Les immatriculations françaises de voitures Diesel reculent de 11 % depuis janvier. Un repli dont profitent les modèles essence et hybrides, en forte progression.

Rendez-vous en 2018

Votre newsletter quotidienne fait une pause hivernale. La rédaction du Journal de l'Automobile vous souhaite de joyeuses fêtes de fin d'année. Retrouvez-nous dès le 2 janvier 2018 !

Peugeot sur la piste des Genius

Une expérimentation a lieu dans le réseau français de Peugeot. Sur un modèle proche des Genius de BMW, la marque souhaite évaluer la pertinence de conseillers en amont du parcours d'achat.

Mitsubishi se positionne déjà dans l'Alliance Renault-Nissan

Depuis le Tokyo Motor Show, Mitsubishi a précisé les contours de son intégration dans l'Alliance, son apport s'articulant notamment autour de quatre axes. Trevor Man, COO de Mitsubishi Motors nous en dit plus.

PSA va lancer Distrigo sur le marché chinois

Après l'Europe et l'Amérique du Sud, la marque tricolore rassemblant l'ensemble de l'offre en pièces de rechange multimarques du groupe PSA fera son apparition en Chine d'ici la fin de l'année.

 
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page