Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
L'Ontario reste une terre automobile

L'usine Brose de London, en Ontario, ouverte en 2006.

L'Ontario reste une terre automobile

Même si, en Amérique du Nord, le Mexique semble être "the place to be" pour produire des automobiles, le Canada et la province de l'Ontario demeurent une place forte. La province est très active grâce à un fonds de soutien qui vient d'ailleurs d'investir un milliard de dollars dans l'équipementier allemand Brose.
Extrait de l'article :

Brose, qui avait ouvert sa première usine canadienne à London en 2006, va pouvoir passer à la vitesse supérieure avec...

Taille de l'article : 438 mots
 
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page