Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
Outlander PHEV : Mitsubishi à un tournant ?

Outlander PHEV : Mitsubishi à un tournant ?

La marque nippone entame sa mutation en lançant l’Outlander PHEV, le premier SUV hybride rechargeable ou une autre idée du 4x4.

En 2014, Mitsubishi fête ses 40 ans de présence en Europe. Une année pas vraiment comme les autres donc, que la marque aux diamants compte célébrer à plus d’un titre. L’exercice 2013 a déjà bien préparé les festivités puisque Mitsubishi a renoué avec la croissance sur le Vieux Continent en franchissant la barre des 100 000 ventes (106 712 unités, en progression de 4,9 %).

L’exercice en cours doit aussi marquer un virage pour la marque japonaise qui lance son SUV hybride rechargeable, l’Outlander PHEV. Oublions l’échec de l’i-MiEv, et faisons donc place à ce tournant écologique à venir pour la marque avec une gamme composée de plusieurs véhicules propres ces prochaines années. L’objectif du Japonais est ambitieux : d’ici 2020, le constructeur prévoit que 20 % de sa production totale (1,5 million d’unités) sera soit hybride, soit électrique. Mieux : en 2030, ses véhicules électriques compteront sur une autonomie multipliée par 7 et les coûts de fabrication des batteries seront divisés par 40. Une évolution, donc, pour le constructeur dont la première étape passe par cet Outlander PHEV, produit à Okazaki, au Japon, à raison de 50 000 unités annuelles.

15 000 commandes

A peine commercialisé, ce véhicule semble donner raison aux ambitions du constructeur. Fin 2013, déjà introduit sur certains marchés d’Europe (Pays-Bas, Suède, Norvège et Suisse), l’Outlander PHEV totalisait déjà 8 897 livraisons. Fin janvier, la marque enregistrait 15 000 commandes supplémentaires. Pour la France, le réseau a “déjà commandé 200 voitures. Les ventes devraient atteindre 700 unités. Viendra alors le temps de voir plus, une fois les 122 electrics labs déployés (réseau interne dédié spécifiquement aux modèles électriques)”, promet la marque.

De prime abord, cet Outlander PHEV ne se distingue pas de son cousin thermique, si ce n’est l’ajout d’une trappe sur l’aile arrière droite donnant accès aux prises : l’une permettant une recharge complète du véhicule en cinq heures, l’autre pour une recharge à 80 % de la batterie lithium en 30 minutes. Cette dernière se retrouve intégrée au plancher et alourdit le véhicule de 300 kg tout en réduisant de 15 litres la contenance du réservoir et de 17 litres le volume du coffre. Hormis cela, l’Outlander PHEV reste un imposant SUV.

Trois modes de conduite

Mais si imposant soit-il, cet Outlander et c’est là sa vraie nature, se conduit différemment selon son mode. En effet, la technologie Mitsubishi offre ainsi trois modes de conduites : électrique, hybride série et hybride parallèle. Dans le premier cas, le véhicule est utilisable à 100 % électrique jusqu’à 120 km/h pour une autonomie de 52 km grâce aux deux moteurs électriques placés à l’avant et à l’arrière. En mode hybride série, si l’Outlander est toujours entraîné par ses deux moteurs électriques, le moteur thermique (2 l de 120 ch) entre en action pour entraîner un générateur servant à recharger la batterie. Un mode utile lorsque la demande de puissance est forte entre 65 et 120 km/h ou si la batterie est vide. Dans ce cas, la puissance combinée des deux moteurs électriques est de 164 ch. Enfin, le mode hybride parallèle connecte le moteur thermique aux roues avant permettant au véhicule de trouver sa puissance maximale de 203 ch. Ce mode n’entre en fonction qu’au-delà de 120 km/h et au-delà de 65 km/h si les batteries sont vides.

Le conducteur sera surpris de voir que le passage d’un mode à l’autre est indétectable sauf s’il force sur l’accélérateur où le passage en moteur thermique demande un peu de temps. En outre, ses 1 810 kg et son imposant gabarit se font sentir. Au final, l’Outlander PHEV autorise une autonomie de 824 km pour une consommation officielle de 1,9 l et des émissions de CO2 de 44 g. En mode thermique, celle-ci est, en théorie, de 5,8 l/100 km bien que légèrement sous-estimée.

-------------
Mitsubishi Outlander PHEV en bref

Date de lancement

21 mars
Segment de marché
SUV
Objectif 2014
700 unités
Principales Concurrentes du Mitsubishi Outlander PHEV Instyle :
• Honda CR-V 2.2 i-DTEC 150 Executive Navi 4WD : 36 470 €
• Toyota Rav4 150 D-4D AWD Lounge : 36 990 €
• Hyundai Santa Fe 2.2 CRDI 197 4WD Pack Premium : 42 450 €
• Kia Sorento 2.0 CRDi 197 Origins : 43 460 €
Prix
53 900 € (bonus de 4 000 € à déduire)


Fichier lié à l'article

Cet Article est extrait de
Pour le découvrir, cliquez ici
Ajouter un commentaire
 
Pour laisser un commentaire,  
 Inscrivez vous 
Plus d'articles
Le Citroën C5 Aircross se dévoile

Citroën a choisi le parc de Saint-Cloud, en région parisienne, pour la première présentation de son SUV du segment C en Europe. Avec le C5 Aircross, véritablement lancé en fin d'année, la marque

Ventes VN : l’essence s’affirme, le Diesel décline

Les immatriculations françaises de voitures Diesel reculent de 11 % depuis janvier. Un repli dont profitent les modèles essence et hybrides, en forte progression.

Rendez-vous en 2018

Votre newsletter quotidienne fait une pause hivernale. La rédaction du Journal de l'Automobile vous souhaite de joyeuses fêtes de fin d'année. Retrouvez-nous dès le 2 janvier 2018 !

Peugeot sur la piste des Genius

Une expérimentation a lieu dans le réseau français de Peugeot. Sur un modèle proche des Genius de BMW, la marque souhaite évaluer la pertinence de conseillers en amont du parcours d'achat.

Mitsubishi se positionne déjà dans l'Alliance Renault-Nissan

Depuis le Tokyo Motor Show, Mitsubishi a précisé les contours de son intégration dans l'Alliance, son apport s'articulant notamment autour de quatre axes. Trevor Man, COO de Mitsubishi Motors nous en dit plus.

PSA va lancer Distrigo sur le marché chinois

Après l'Europe et l'Amérique du Sud, la marque tricolore rassemblant l'ensemble de l'offre en pièces de rechange multimarques du groupe PSA fera son apparition en Chine d'ici la fin de l'année.

 
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page