Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
Suzuki Grand Vitara : La preuve par 3

Suzuki Grand Vitara : La preuve par 3

Sur un marché jusqu'ici dominé par le Rav 4, Suzuki propose un nouveau Grand Vitara plus que jamais apte à tenir tête à la concurrence. D'autant que le nouveau SUV de Toyota présenté à Francfort et commercialisé en 2006, mais aussi d'autres modèles stars comme le X-Trail, ne disposent pas...

...de versions 3 portes. Suzuki a une belle carte à jouer.

Cette année, Noël a été fêté avec quelques mois d'avance chez Suzuki et c'est sans doute son rival Toyota qui lui aura fait le plus beau cadeau. En effet, alors que les deux constructeurs présentaient leurs armes SUV durant le dernier Salon de Francfort, Suzuki a eu la surprise d'apprendre que le nouveau Rav 4 ne connaîtrait, pour l'heure, qu'une version 5 portes. Toyota ayant horreur du vide, va, à coup sûr, lancé un nouveau modèle 3 portes (peut être sur la base du SUV présenté par Daihatsu à Francfort), mais en attendant Suzuki va s'engouffrer dans la brèche avec son nouveau Grand Vitara. Une situation qui a même conduit les dirigeants de Suzuki France à envisager une domination du Grand Vitara 3 portes dans le mix du modèle. Toutefois, si ce coup de pousse peut s'avérer payant, Suzuki compte avant tout sur les qualités intrinsèques de son nouveau Grand Vitara pour séduire et ainsi poursuivre sa croissance en Europe. Comme l'ont rappelé Higashikubo Yutaka, président de Suzuki France, et Jean-Luc de la Ruffie, directeur commercial, dans un entretien récent (JA N° 930), le constructeur nippon veut passer la barre des 25 000 unités dans l'Hexagone à l'horizon 2007. A l'échelle européenne, cette ambition atteint le chiffre de 350 000 unités. Pour ce faire, le constructeur va s'appuyer sur une gamme quasi entièrement refondue puisqu'après la Swift puis le Grand Vitara aujourd'hui, s'ajouteront le futur SUV commun avec Fiat, baptisé jusqu'ici SX4, puis le nouveau Wagon R, de nouveaux modèles pour les segments A et C en 2008 et 2009 ainsi qu'un nouveau mini 4x4. Mais revenons pour l'heure au vecteur de croissance du moment, cette nouvelle génération du Grand Vitara.

Si la version 3 portes conserve un petit gabarit, la 5 portes devient une familiale à part entière

La saga a débuté en 1988 avec le Vitara avant que le Grand Vitara n'arrive en 1997. Cette deuxième génération passe la main aujourd'hui après que plus de 1,9 million d'exemplaires de ces deux 4x4 prirent la route. Comme la quasi totalité des nouveaux modèles, le Grand Vitara 2005 a grandi et pris de l'embonpoint (5 à 7 % de plus). Si la version trois portes reste proche de sa devancière avec simplement 7 cm de plus en longueur, la version 5 portes, elle, en gagne 25 ! Toutes les côtes augmentent, à l'exception de la hauteur qui perd 4,5 cm. La version 3 portes conserve donc son "petit gabarit", plus pratique en milieu urbain, alors que le 5 portes joue clairement la carte familiale. Toutefois, ces différences ne gomment pas une personnalité commune bien affirmée. Le design est réussi dans les deux cas. A bord, l'ambiance est à l'image de la carrosserie, moderne, sans fioriture et bien pensée. Les équipements sont également en phase avec la volonté de conquête qu'affiche Suzuki. Le Grand Vitara peut compter jusqu'à 8 airbags sur les versions 5 portes qui proposent également le cuir de série sur la finition luxe. Cette dernière associée à la mécanique Diesel est, en revanche, la seule à bénéficier de l'ESP de série. Malgré ces différences d'équipement, la gamme reste toutefois simple avec 3 finitions et 3 moteurs. En effet, au côté du 1,9 DDiS, deux mécaniques complètent l'offre. Le 1,6 VVT de 106 chevaux fera le bonheur du citadin 3 portes alors qu'un 2,0 l de 140 chevaux met en avant la vocation familiale du 5 portes. Notons qu'avec cette mécanique, une boîte automatique est disponible. Mais en France, point de salut sans Diesel et Suzuki a choisi d'équiper son 4x4 d'une mécanique d'origine Renault.
Un Diesel à l'accent français. Mais trop fort !
Sur le papier, avec une puissance de 129 chevaux et un couple de 300 Nm dès 2 000 tr/mn, le Grand Vitara s'annonce comme un rival sérieux tant en termes de puissance que d'agrément. Malheureusement, le tableau n'est pas aussi parfait. Le Grand Vitara est effectivement suffisamment puissant pour rouler en toute tranquillité, d'autant qu'il est confortable et que son comportement routier est à la hauteur, mais l'agrément, sonore, n'y est pas vraiment. En effet, cette mécanique Diesel se montre bruyante ou alors le Grand Vitara n'est pas suffisamment insonorisé, au choix. A la question pourquoi avoir choisi un moteur Renault, alors qu'auparavant une mécanique du groupe PSA se cachait sous le capot, les responsables de Suzuki ont expliqué que ce choix découlait "d'un appel d'offre". "Cette mécanique Renault répondait à notre cahier des charges, a précisé Jean-Luc de la Ruffie, aussi bien en considérant le rapport qualité/prix que la dépollution." Contrairement à la même mécanique qui est utilisée par le constructeur français, ici les arbres d'équilibrages ainsi que le volant bi-masse ont disparu. Il s'agit en quelque sorte d'une version "light", moins chère sûrement, mais qui n'offre naturellement pas le même niveau d'agrément. On retrouve le même "problème" chez Mitsubishi où la mécanique d'origine Volkswagen a également été amputée de quelques pièces et se fait également bien entendre sur le Grandis. Toutefois, il ne faut pas juger le nouveau Grand Vitara sur ce seul élément car il possède d'autres atouts.

Blocage du différentiel central et gamme de vitesses courtes sont au programme

Au-delà de son design, qui séduit notamment les urbains, le Grand Vitara brille également au chapitre rural avec ses capacités hors bitume. Contrairement aux précédentes générations, Suzuki a choisi une caisse autoporteuse avec suspensions indépendantes pour ce nouvel opus, même si un châssis à échelle a été intégré sous la caisse. Cette combinaison lui permet d'offrir un très bon comportement routier. En tout-terrain, le Grand Vitara a hérité des gènes de la marque. Si le futur SUV, réalisé avec Fiat, fera appel à un viscocoupleur, le Grand Vitara offre 4 vraies roues motrices avec la possibilité de blocage du différentiel central ainsi qu'une gamme de vitesses courtes. En position standard, seul choix possible avec la motorisation 1,6 VVT, la répartition du couple est de 47/53 entre l'avant et l'arrière.
Malgré un bémol mécanique, le Grand Vitara a les arguments pour se tailler une belle place au soleil sur un segment où la star, le Rav 4, change de dimension et les généralistes, notamment français, n'ont encore rien à offrir. Mais cela ne va pas durer.

Christophe Jaussaud

Cet Article est extrait de
Pour le découvrir, cliquez ici
Ajouter un commentaire
 
Pour laisser un commentaire,  
 Inscrivez vous 
Plus d'articles

Le réseau multimarque organisait, dans son fief de Saint-Herblain, la sixième édition de sa Distinxion Académie, journées destinées à former les membres du réseau. L'occasion de faire le point

Extension de garantie revisitée, location d'accessoires, vente en ligne, labels carrosserie et vitrage… Le service après-vente de Skoda France prépare un solide plan de bataille à mettre en action

Grand Prix des Marques Automobiles 2016 : et les gagnants sont...

Evénement mesurant l’attachement des clients VN à leur marque, la dernière édition du GPMA voit BMW triompher. Le constructeur allemand s'octroie ainsi quatre des huit prix mis en jeu. Le palmarès

Mercedes-Benz Vans en passe de lancer Mercedes Pro

Il s'agit d'une offre complète de gestion de flottes présentée au salon IAA d'Hanovre et dont la commercialisation est prévue pour la mi-2017.

Le bonus-malus revu de fond en comble en 2017 ?

Le Gouvernement aurait l'intention de modifier de façon significative les seuils de déclenchement ainsi que les montants des bonus et des malus dans le projet de loi de finances 2017…

Tuppin a le feu vert pour sa plateforme PR

Le groupe picard, qui immatricule plus de 6000 véhicules des marques Peugeot et Citroën, vient de recevoir l'aval du constructeur pour mettre en forme sa stratégie de distribution de pièces de rechange.

 
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page