Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
Alfa Romeo 147 : Le succès n'est jamais éphémère

Alfa Romeo 147 : Le succès n'est jamais éphémère

La première version de la 147 fut un succès. Exploit qu'Alfa Romeo entend réitérer en lançant un tout nouveau modèle de sa compacte Premium. Carrosserie redessinée, habitacle repensé, motorisations améliorées, le tout agrémenté de la sportivité légendaire du constructeur turinois d'adoption qui, comme...
...pour prévenir la concurrence, a choisi pour slogan : "Don't provoke it"* !

Lancée en octobre 2001, l'Alfa 147 ouvrait à la prestigieuse marque italienne la voie des véhicules Premium. Nouvelle clientèle, nouveau positionnement sur un segment très concurrencé, le pari d'Alfa Romeo était alors risqué. Pourtant, quatre ans plus tard et après quelque 331 000 unités vendues à travers toute l'Europe, dont 33 600 exemplaires en France, le succès de l'Alfa 147 n'est plus à démontrer. Au point que le constructeur milanais, devenu turinois en intégrant le groupe Fiat, a profité du Mondial de l'automobile de Paris pour présenter, en avant-première mondiale, une nouvelle version de sa compacte, plus élégante et plus mordante encore que le modèle précédent. Outre les traditionnelles images de sportivité et d'agrément de conduite chères à Alfa Romeo, la nouvelle Alfa 147 bénéficie d'un style repensé tant au niveau des lignes extérieures que de l'habitacle. Proposée en version 3 ou 5 portes, la 147, toujours affublée de l'ornement héraldique de la marque (la croix et la couleuvre), elle offre une calandre surdimensionnée entourée par des projecteurs redessinés. Résultat, l'avant du véhicule distille un caractère agressif, synonyme bien souvent de sportivité. Caractère accentué par le galbe fuselé des projecteurs ainsi que par une prise d'air divisée en trois parties. L'Alfa 147 prend alors un air grave et semble froncer les sourcils. A l'arrière, les feux ainsi que le hayon ont également été repensés et sont soulignés par une garniture chromée qui n'existait pas sur la version précédente.

Elégance, sportivité et sécurité

Côté intérieur, l'Alfa 147 exploite totalement la présence de la marque dans les courses automobiles, notamment grâce à l'utilisation de l'aluminium et au nouveau graphisme de l'instrumentation sur fond argent ou noir. Enfin, la planche de bord se pare d'un coloris gris ton sur ton, qui vient s'ajouter aux variantes classiques, chères aux aficionados : le rouge et le noir. Côté motorisation, la gamme comprend trois moteurs essence (1.6 Twin Spark 16 S de 105 et 120 ch, et 2.0 16V de 150 ch) et trois Turbodiesel. En l'espèce, outre les moteurs 1.9 JTD de 100 et 115 ch, l'Alfa 147 propose le 1.9 JTD 16V MultiJet qui développe 150 ch, soit 10 de plus que sur la version précédente. Pour répondre à la demande des consommateurs peu enclins au passage de vitesses sur le volant, Alfa Romeo a doté l'Alfa 147 d'une nouvelle boîte de vitesses robotisée appelée "Easy Speed". Déclinaison de la désormais célèbre transmission Selespeed, Easy Speed dispose d'un levier sélecteur "multistable" qui permet de vérifier sa position à tout moment. Deux modalités de fonctionnement sont prévues. Soit l'automobiliste passe lui-même ses vitesses à l'aide du levier, grâce au mode manuel. Soit, en mode automatique, le système électronique se charge des changements de rapports selon un fonctionnement normal ou sportif que choisit le conducteur. Pour le confort de conduite, Alfa a également amélioré l'absorption des aspérités sur la route grâce à des suspensions avant et arrière modifiées de type MacPherson, disponibles de série sur les versions équipées du moteur 1.9 JTD de 150 ch, ainsi que la sécurité en proposant, de série ou en option, ABS, ASR, VDC et autres airbags rideaux.

Des nouveautés qui ne salent pas l'addition

Résumons. La nouvelle Alfa 147 c'est : 2 versions (3 et 5 portes), 3 finitions (Impression, Distinctive et Selective), 14 teintes de carrosserie, 4 revêtements intérieurs, 3 propulseurs Diesel, 3 motorisations essence et, enfin, 4 boîtes de vitesses dont deux motorisées, avec des milliers de combinaisons différentes pour une seule et même voiture… qui aura nécessité pas moins de 60 millions d'euros d'investissements en Recherche et Développement. Alors que nous serions en droit de penser que la nouveauté a un prix, une fois encore, le constructeur italien vient contrarier nos conclusions trop hâtives. Car contrairement aux apparences et malgré cet éventail de nouveautés, l'Alfa 147 nouvelle génération aligne ses prix par rapport à la version précédente. Pas de surprise à l'addition donc. Avec autant d'atouts, Alfa, qui commercialisera la 147 à partir du 18 novembre prochain, table sur la vente de 80 000 exemplaires par an dans le monde. Quant à la version GTA qui bénéficie sans cesse des renouvellements et des améliorations dus au circuit automobile sportif, elle n'endossera pas le nouvel habit de la 147, n'en déplaise aux passionnés.

* "Ne la provoquez pas"

Ambre Delage

Cet Article est extrait de
Pour le découvrir, cliquez ici
Ajouter un commentaire
 
Pour laisser un commentaire,  
 Inscrivez vous 
Plus d'articles
Renault va lancer un label VO ZE

A l'image de Nissan, Renault va déployer, durant le premier semestre 2017, un label VO dédié à ses modèles électriques. Zoé en tête.

Une reprise de plus pour By my Car !

Le groupe dirigé par Jean-Louis Mosca et Jérôme Gerbier s'empare d'Auto Losange, distributeur Renault-Dacia dans la banlieue de Grenoble.

T3 : chiffre d'affaires en forte hausse pour Renault

Fort du succès rencontré par ses nouveaux modèles et par la bonne tenue de ses ventes en Europe, Renault voit son chiffre d'affaires progresser de 13% lors du troisième trimestre.

Résultats en baisse pour PSA au 3e trimestre

Confronté à des taux de change défavorables et au vieillissement de ses gammes, le constructeur tricolore voit son chiffre d'affaires reculer de 5% lors des trois derniers mois.

Mercedes a dévoilé son pick-up

Fruit de la collaboration entre Daimler et l'Alliance Renault-Nissan, le pick-up Mercedes sera lancé d'ici la fin de l'année 2017.

Exclusivité JA : Le futur des technologies automobiles selon Deloitte

Une étude réalisée par Deloitte démontre que l'intérêt des Français pour le véhicule autonome est en baisse et qu'ils ne sont pas nécessairement prêts à bourse délier pour toujours plus de technologies.

 
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page