Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
Kia Soul : Plus fun la vie en EV

Kia Soul : Plus fun la vie en EV

Pour appréhender au mieux son entrée sur le marché des véhicules électriques, Kia a choisi de capitaliser sur l’image moderne et décalée du Soul avec une déclinaison EV qui, malgré des ambitions mesurées, ne manque pourtant pas d’atouts pour bien figurer.

Aussi confidentiel soit-il, le marché du véhicule électrique ne cesse de faire des émules. Entre l’envie de prendre de l’avance et le désir de faire parler d’eux, les constructeurs sont de plus en plus nombreux à faire le pari du modèle zéro émission. Malgré un investissement initial conséquent, leurs ambitions demeurent limitées sur un marché français où les VE ne représentent que 0,5 % des ventes totales de voitures neuves. Nonobstant cette donnée, c’est au tour de Kia de faire son entrée sur un créneau encore peu bataillé. Confrontée à une baisse significative de ses immatriculations en France (- 13,9 % sur les dix premiers mois, à hauteur de 27 799 unités), la marque sud-coréenne entend par cela relever le défi du véhicule propre, mais aussi impulser une nouvelle dynamique. Pour ce faire, elle a misé sur le Soul, un modèle certes peu prisé par la clientèle tricolore, mais qui conserve un certain attrait à plus grande échelle et qui surfe surtout sur une image jeune et moderne, totalement en adéquation avec celle que veut se donner le véhicule électrique. Présenté comme le premier crossover urbain 100 % électrique du marché, le Soul EV pourra s’exonérer, un temps du moins, de toute concurrence directe. Derrière un positionnement marketing bien étudié, celui-ci présente des atouts que n’ont pas bon nombre de ses concurrents. Partageant avec les Zoé, Leaf, Bluecar et autre ForTwo un caractère résolument urbain, le Soul EV se distingue par une position de conduite surélevée de 8 cm par rapport au modèle thermique, conforme à son ADN de crossover et jusqu’alors jamais entrevue sur un véhicule électrique, ainsi que par une habitabilité presque inchangée par la présence de la batterie.

150 à 170 km d’autonomie

Développée par SK Innovation, cette dernière s’insère parfaitement sous le Soul en ne rajoutant que 150 kg sur la balance pour un poids total de 1 410 kg. Côté performance, cette batterie d’une capacité de 27 kWh (contre 24 kWh pour une Leaf, par exemple) permet de réaliser le 0 à 100 km/h en douze secondes et assure en théorie une autonomie de 200 km. Dans les faits et en utilisant judicieusement le mode “Brakes” de récupération d’énergie, cette dernière se situera davantage entre 150 et 170 km, score plus qu’honorable rapporté aux performances de la concurrence. Une fois “à sec”, les utilisateurs du Soul EV pourront profiter d’une prise standard, offrant une recharge en moins de cinq heures sur du 240 V, et une autre de type CHAdeMo capable de recharger 80 % de la batterie en vingt-cinq minutes via une borne de recharge rapide. Pour limiter les pertes énergétiques, les ingénieurs de Kia ont développé toute une série d’innovations et proposent ainsi une pompe à chaleur à haut rendement, une commande d’admission d’air intelligente, un système de ventilation individuelle et un système de ventilation programmée. A eux tous, ils permettent de limiter les effets négatifs sur la batterie de températures trop élevées ou trop basses.

30 000 euros tout de même !

Côté équipements toujours, les utilisateurs profiteront d’un système embarqué pensé pour une conduite plus efficiente. Le mode Conduite Eco donne en effet accès à un programme d’écodriving, au programmateur de charge, aux distances encore parcourables et, beaucoup plus judicieux, aux temps de charge nécessaires selon le niveau de la batterie et à une carte des points de recharge à proximité. Le Soul EV dispose par ailleurs d’un frein de parking électrique, d’un régulateur/limiteur de vitesse, du système Flex Steer permettant de choisir son mode de direction, de la surveillance de la pression des pneus, d’une caméra de recul, du système de navigation ainsi que de jantes aluminium aérodynamique de 16 pouces, de trois combinaisons de teintes et de deux selleries différentes. Le tout pour la bagatelle de 28 990 euros, bonus gouvernemental déduit, ou pour un loyer de 249 euros par mois (location des batteries incluses) sur trente-six mois avec un apport de 2 900 euros, une version Ultimate (avec notamment un radar de parking avant, une sellerie cuir ainsi que des sièges avant ventilés) étant également disponible pour 1 500 euros supplémentaires. Des tarifs conséquents qui placent le Soul EV à hauteur d’une Nissan Leaf (version Visia) et légèrement en dessous du prix de départ de la nouvelle e-Golf (30 500 euros). Consciente de ses forces, matérialisées par un modèle dans l’air du temps, et de ses faiblesses, avec un prix élevé et un contexte local défavorable, Kia ambitionne raisonnablement de ne vendre qu’une centaine d’exemplaires de son VE en 2015, bien aidée par un réseau de concessionnaires dont les volontaires se verront installer d’ici la fin de l’année une borne de recharge dans leur point de vente.

------------
Le Soul EV en bref

Date de lancement
4 octobre 2014
Segment de marché
Crossover urbain
100 % électrique
Objectif
100 en année pleine
Prix
28 990 € ou 249 €/mois en LLD, location des batteries incluse, avec un premier apport de 2 900 €.*

*Bonus gouvernemental de 6 300 € déduit




 


Fichier lié à l'article

Cet Article est extrait de
Pour le découvrir, cliquez ici
Ajouter un commentaire
 
Pour laisser un commentaire,  
 Inscrivez vous 
Plus d'articles
Renault va lancer un label VO ZE

A l'image de Nissan, Renault va déployer, durant le premier semestre 2017, un label VO dédié à ses modèles électriques. Zoé en tête.

Une reprise de plus pour By my Car !

Le groupe dirigé par Jean-Louis Mosca et Jérôme Gerbier s'empare d'Auto Losange, distributeur Renault-Dacia dans la banlieue de Grenoble.

T3 : chiffre d'affaires en forte hausse pour Renault

Fort du succès rencontré par ses nouveaux modèles et par la bonne tenue de ses ventes en Europe, Renault voit son chiffre d'affaires progresser de 13% lors du troisième trimestre.

Résultats en baisse pour PSA au 3e trimestre

Confronté à des taux de change défavorables et au vieillissement de ses gammes, le constructeur tricolore voit son chiffre d'affaires reculer de 5% lors des trois derniers mois.

Mercedes a dévoilé son pick-up

Fruit de la collaboration entre Daimler et l'Alliance Renault-Nissan, le pick-up Mercedes sera lancé d'ici la fin de l'année 2017.

Exclusivité JA : Le futur des technologies automobiles selon Deloitte

Une étude réalisée par Deloitte démontre que l'intérêt des Français pour le véhicule autonome est en baisse et qu'ils ne sont pas nécessairement prêts à bourse délier pour toujours plus de technologies.

 
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page