Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
Fiat 500X : La 500 sous facteur X

Le constructeur débutera son plan national de communication à partir du mois de mars, une fois que le réseau aura réceptionné les premiers modèles.

Fiat 500X : La 500 sous facteur X

Dernière déclinaison en date de la famille 500, la X se veut une version baroudeuse de la citadine, et devrait permettre à Fiat de toucher une clientèle urbaine plus masculine, tout en attaquant un nouveau segment.

Si une pilule de Viagra tombe dans le réservoir d’une Fiat 500, cela donne 500X ! Cette petite histoire, mise en scène dans un spot vidéo diffusé uniquement sur Internet, a servi de point de départ à l’importante communication digitale déployée par le constructeur italien pour le lancement de ce nouveau modèle. Sur le Mondial de l’Automobile, deux versions spéciales “Opening edition” ont été commercialisées, éditées à 2 000 exemplaires, dont 450 destinés au marché français. Avant le lancement officiel en février 2015, Fiat est sur le terrain pour faire découvrir son SUV. Ainsi la marque a lancé l’opération “Power of X Tour”. Sur 64 dates, des clients étaient conviés ou pouvaient s’inscrire auprès de leurs concessionnaires pour en savoir plus sur ce modèle.

Avec cette version baroudeuse de la 500, Fiat entend conquérir de nouveaux clients, issus des segments B ou C. Plus particulièrement, les profils de couples avec ou sans enfant, qui achèteraient leur première voiture. Les lignes du modèle, plus sportives, devraient aussi séduire davantage les hommes urbains. “Nous pensons pouvoir toucher la clientèle de la marque Mini, bien que cela ne soit pas notre cible première, détaille Yann Chabert, directeur ventes et marketing de Fiat France. Notre positionnement prix nous rapproche davantage des modèles français.”

Au lancement, les clients de la 500X peuvent choisir parmi cinq finitions, trois motorisations essence et Diesel, et deux boîtes. Ce modèle proposera même trois modes de transmission, faisant de la 500X une simple traction ou un 4x4 à l’image de sa cousine Jeep. Exclusivité française, la 500X démarre avec deux entrées de gamme, à 15 990 euros en essence (1.6 110 ch) et à 20 590 euros en Diesel (1.6 Mjt 120).

Le constructeur estime un mix 50/50 entre les versions essence et Diesel, avec 20 à 25 % pour la finition Cross (look et équipements plus baroudeurs), pour une grande majorité de Popstar. La transmission 4x4 devrait peser 10 à 15 % des volumes, un pourcentage en lien avec le marché. Côté objectif de ventes, le constructeur botte en touche, ne voulant pas officialiser de chiffres, arguant du fait qu’il s’agit d’un nouveau segment pour lui. Yann Chabert précise juste que la marque s’octroie en général un taux de pénétration de 8 à 10 % sur un marché et que, in fine, elle souhaite donc atteindre cette proportion sur le segment de la 500X.

La famille 500, une aide à la rentabilité

En novembre 2014, Yann Chabert tablait sur une rentabilité du réseau légèrement en dessous de zéro. “Nous essayons de faire en sorte qu’il ne perde pas d’argent, expliquait-il. Avec la 500 X, nous offrons une opportunité de volume et de marge encore plus importante que pour les autres modèles de la famille 500 puisqu’il s’agit d’un nouveau segment. Fiat a une image de petites voitures, mais avec une évolution du chiffre d’affaires par modèle attractif. Le prix moyen tourne autour de 21 000 à 22 000 euros. Nous avons mené de nombreuses actions avec les concessionnaires afin de les préparer pour ce modèle.” Et d’ajouter : “La famille 500 représente 56 % de nos ventes et, avec la 500X, ce pourcentage devrait encore monter. Mais il s’agit juste d’une étape, puisqu’en 2016, Fiat revient avec un nouveau véhicule pour le segment C.”

------------
EN BREF - Fiat 500X

Date de lancement
14 février 2015
Segment de marché
SUV compact
Objectif 2015*
15 000
Principales concurrentes de la Fiat 500 X 1.6 Mjt 120 ch : 20 590 €
• Nissan Juke 1.5 dCi 110 Acenta : 20 950 €
• Peugeot 2008 1.6 e-HDI FAP 115 ch : 23 000 €
• Mini Countryman One D : 24 450 €
Prix
Essence - de 15 990 à 24 390 €
Diesel - de 20 590 à 30 290 €

Clotilde Chenevoy

Cet Article est extrait de
Pour le découvrir, cliquez ici
Ajouter un commentaire
 
Pour laisser un commentaire,  
 Inscrivez vous 
Plus d'articles
ZE : Renault veut garder un temps d'avance

Après la conversion à l'électrique de la quasi-totalité des constructeurs de la planète à plus ou moins longue échéance, l'Alliance Renault-Nissan, qui reste l'un des pionniers en la matière,

Une reprise de plus pour By my Car !

Le groupe dirigé par Jean-Louis Mosca et Jérôme Gerbier s'empare d'Auto Losange, distributeur Renault-Dacia dans la banlieue de Grenoble.

T3 : chiffre d'affaires en forte hausse pour Renault

Fort du succès rencontré par ses nouveaux modèles et par la bonne tenue de ses ventes en Europe, Renault voit son chiffre d'affaires progresser de 13% lors du troisième trimestre.

Résultats en baisse pour PSA au 3e trimestre

Confronté à des taux de change défavorables et au vieillissement de ses gammes, le constructeur tricolore voit son chiffre d'affaires reculer de 5% lors des trois derniers mois.

Mercedes a dévoilé son pick-up

Fruit de la collaboration entre Daimler et l'Alliance Renault-Nissan, le pick-up Mercedes sera lancé d'ici la fin de l'année 2017.

Exclusivité JA : Le futur des technologies automobiles selon Deloitte

Une étude réalisée par Deloitte démontre que l'intérêt des Français pour le véhicule autonome est en baisse et qu'ils ne sont pas nécessairement prêts à bourse délier pour toujours plus de technologies.

 
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page