Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
Peugeot. 207 : ce numéro  sera-t-il encore sacré?

Peugeot. 207 : ce numéro sera-t-il encore sacré?

Après la 205 et 206 qui ont marqué ces vingt dernières années, Peugeot poursuit sa saga avec la 207. En présentant sa nouvelle citadine, le constructeur sochalien part à la reconquête de l'Europe après une terne année 2005. Commercialisée en avril prochain, la 207 devrait représenter plus...

...de 90 000 immatriculations dans l'Hexagone dès 2006.

La série des 200 chez Peugeot est un succès historique avec plus de 13 millions d'unités produites depuis la 201 en 1929. Plus proche de nous, après la 205, fabriquée de 1983 à 1998 à plus de
5 278 000 exemplaires, la 206 a fait encore mieux avec plus de 5 350 000 depuis 1998. Et ce n'est pas fini puisqu'elle sera encore produite en 2006 dans plus de huit usines à travers le monde. Un parcours sans faute pour la petite lionne. La 207 fera-t-elle aussi bien ? En a-t-elle les moyens ? Stylistiquement tout d'abord, la 207 ne déroutera pas les habitués de la 206. Certes, la face avant est beaucoup plus travaillée mais une nouvelle fois cette bouche béante dans le bouclier dessert l'ensemble. Toutefois, le design reste un élément subjectif par excellence et les clients seront les seuls juges. Techniquement, cette nouvelle citadine repose sur la plate-forme 1 du groupe PSA, celle déjà utilisée pour la C3 notamment. D'ailleurs cette dernière et la 207 partagent pas moins de 60 % de leurs composants en valeur. Produite dans un premier temps à Poissy, la 207 sera d'ici quelques semaines également assemblée sur les sites de Madrid en Espagne et de Trnava en Slovaquie où le constructeur vient d'ailleurs d'annoncer un investissement supplémentaire de 350 millions d'euros. La capacité de production annuelle atteint ainsi 500 000 unités. A l'instar de ces devancières, la 207 est un véritable enjeu pour la marque. Pour autant, on est loin de la situation du début des années 80 où la 205 était la voiture de la dernière chance, mais la 207 revêt tout de même une importance capitale. Avec une facture globale de plus d'un milliard d'euros, le projet doit obligatoirement se transformer en de nombreuses ventes afin d'assurer une part significative de la rentabilité du groupe PSA. En effet, d'aucuns estiment que le seul modèle 207 pourrait représenter 15 % du résultat opérationnel du groupe. Bien que les prix ne soient pas encore connus, la 207 devrait voir sa gamme débuter autour de 12 000 e. Un positionnement concurrentiel qui sera toutefois complété par la 206 qui reste au catalogue avec un prix voisin de 10 000 e. Ajoutez la 1007, même si les résultats sont pour l'heure décevants, la 107 et Peugeot dispose d'une offre complète sur le segment B avec quatre modèles. Une stratégie dont nous avons déjà vu le résultat chez Citroën qui n'a cessé de progresser sur ce segment avec les C1, C2 et C3.

Première application des moteurs développés avec BMW

Comme ses principales concurrentes renouvelées fin 2005, telles la Clio et la Grande Punto, la 207 a connu une inflation généralisée. En effet, avec 4,03 m de longueur, elle gagne 20 cm par rapport à la 206. Elle peut même se targuer d'avoir un empattement plus long de 80 mm que sa cousine C3 avec 2,54 m. Lors du lancement en avril prochain, la gamme s'appuiera sur trois motorisations essence allant du 1,4 l de 75 ch au 1,6 de 110 ch et trois Diesel. Le petit 1,4 HDi 70 ch sera accompagné du bloc 1,6 HDi décliné en deux versions, 90 et 110 ch. Mais dès cette année, l'offre essence va évoluer avec, pour la première fois, l'arrivée sous le capot de la Peugeot des mécaniques développées en coopération avec le Groupe BMW. Ainsi, le quatre cylindres de 1 538 cm3 sera disponible en version atmosphérique 115 ch et en version Turbo 150 ch. Des motorisations modernes que vous pouvez retrouver plus en détail dans le JA 902 (page 24) du 21 janvier 2005. Que les adorateurs de brocantes et des cheveux au vent se rassurent les versions SW et CC sont déjà dans les tuyaux.

Christophe Jaussaud

LA PEUGEOT 207 EN BREF...

  • Date de lancement : Avril 2006
  • Segment de marché : Citadines, segment B. 26,8 % du MTM France et 27,9 % du MTM Europe en 2004.
  • Objectif 2006 :90 000 en France.
  • Principales concurrentes :Clio 1.2 16V Pack Authentique : 12 000 euros, C3 1.1 : 12 200 euros, C2 1.1 : 11 000 euros, Grande Punto : 1.2 8V Active : 10 800 euros.
  • Prix en euros : *12000 / 207 Urban 1.4 75 ch
    * estimation entrée
    de gamme 3 p essence
    .
  • Cet Article est extrait de
    Pour le découvrir, cliquez ici
    Ajouter un commentaire
     
    Pour laisser un commentaire,  
     Inscrivez vous 
    Plus d'articles

    Extension de garantie revisitée, location d'accessoires, vente en ligne, labels carrosserie et vitrage… Le service après-vente de Skoda France prépare un solide plan de bataille à mettre en action

    Grand Prix des Marques Automobiles 2016 : et les gagnants sont...

    Evénement mesurant l’attachement des clients VN à leur marque, la dernière édition du GPMA voit BMW triompher. Le constructeur allemand s'octroie ainsi quatre des huit prix mis en jeu. Le palmarès

    Mercedes-Benz Vans en passe de lancer Mercedes Pro

    Il s'agit d'une offre complète de gestion de flottes présentée au salon IAA d'Hanovre et dont la commercialisation est prévue pour la mi-2017.

    Le bonus-malus revu de fond en comble en 2017 ?

    Le Gouvernement aurait l'intention de modifier de façon significative les seuils de déclenchement ainsi que les montants des bonus et des malus dans le projet de loi de finances 2017…

    Tuppin a le feu vert pour sa plateforme PR

    Le groupe picard, qui immatricule plus de 6000 véhicules des marques Peugeot et Citroën, vient de recevoir l'aval du constructeur pour mettre en forme sa stratégie de distribution de pièces de rechange.

    VP Europe : la croissance de retour

    Après une hésitation en juillet (-1,4%), le marché européen repart du bon pied en août avec une croissance de 10%. De quoi conforter la tendance observée depuis janvier avec une croissance de 8,1%

     
    Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page