Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
Nouveau développement pour le groupe GGS

Le groupe Berbiguier avait réuni en septembre 2016 ses marques Peugeot, Ford et Kia au sein d'un même village automobile.

Nouveau développement pour le groupe GGS

Le groupe dirigé par Olivier Varlez, concessionnaire de l'année du Journal de l'Automobile en 2017, est en passe d'acquérir Berbiguier Automobiles, distributeur Peugeot dans le Vaucluse.

 

Il n'aura pas fallu longtemps à Olivier Varlez pour relancer la croissance externe de son groupe Grands Garages du Sud (GGS). Premier distributeur à recevoir deux fois le titre de Concessionnaire de l'Année par le Journal de l'Automobile, en 2012 avec sa concession de Nîmes, puis en 2017 avec celle d'Alès, Olivier Varlez reprend le développement de son groupe.



En effet, l'Autorité de la concurrence nous indique sur son site que "la société Générale Groupe Sud (holding du groupe GGS, NDLR) a notifié son intention de prise de contrôle exclusif de la totalité des titres composant le capital social de la société Berbiguier Automobiles, exploitant la distribution automobile des concessions Peugeot dans le Vaucluse".

 

Si l'on en croit l'Autorité de la concurrence, il semblerait donc que le groupe GGS ne s'emparerait que des affaires Peugeot du groupe Berbiguier, dirigé par Christophe Cyrille. La marque au lion est en effet distribuée par le groupe Berbiguier a Cavaillon (84), au sein d'un village automobile créé par l'opérateur en septembre 2016, ainsi qu'au Pertuis, dans le même département.



Peugeot a représenté 1 400 VN en 2016 au sein du groupe Berbiguier, qui commercialise également les marques Ford et Kia au sein de ce même village automobile de Cavaillon.

 

Si l'opération de reprise se confirme, c'est donc un volume conséquent qui viendra conforter la présence du groupe GGS dans le réseau Peugeot. Le groupe dirigé par Olivier Varlez a écoulé l'an passé (en VN) 5 583 Peugeot, 236 Citroën, 240 Suzuki et 39 Isuzu ainsi que 5 966 VO pour un CA de 189 millions d'euros.

Ajouter un commentaire
 
Pour laisser un commentaire,  
 Inscrivez vous 
Plus d'articles
Le groupe Renault conforte sa croissance à l’international

Si, au premier semestre 2018, le groupe français a performé sur son marché national et plus globalement en Europe, les plus fortes croissances ont été observées à l’étranger. Renault a notamment

PGA entre dans le groupe Bernard !

Avec le retrait du groupe Alcopa de toutes activités retail en Europe, PGA reprend les 40 % de participation du groupe belge et entre ainsi dans le capital de l'entité gérée par Jean-Patrice Bernard.

Paris et Renault officialisent leur union

Comme attendu, la Ville de Paris et le constructeur tricolore ont posé les bases de l'après Autolib. D'ici septembre, Renault déploiera dans la capitale une nouvelle offre de mobilité combinant un service

Rendez-vous en 2018

Votre newsletter quotidienne fait une pause hivernale. La rédaction du Journal de l'Automobile vous souhaite de joyeuses fêtes de fin d'année. Retrouvez-nous dès le 2 janvier 2018 !

Peugeot sur la piste des Genius

Une expérimentation a lieu dans le réseau français de Peugeot. Sur un modèle proche des Genius de BMW, la marque souhaite évaluer la pertinence de conseillers en amont du parcours d'achat.

Mitsubishi se positionne déjà dans l'Alliance Renault-Nissan

Depuis le Tokyo Motor Show, Mitsubishi a précisé les contours de son intégration dans l'Alliance, son apport s'articulant notamment autour de quatre axes. Trevor Man, COO de Mitsubishi Motors nous en dit plus.

 
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page