Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
Citroën envisage 2 % de part de marché pour le C5 Aircross

Le C5 Aircross permet d'augmenter les carnets de commandes de la marque de 20 %.

Citroën envisage 2 % de part de marché pour le C5 Aircross

Citroën poursuit sa croissance en France avec une part de marché de 11,6 % en février 2019. Le C5 Aircross permet à la marque d'augmenter son carnet de commandes de 20 %.

 

Le cycle de vie des produits sourit clairement à Citroën après des mois difficiles en attente de renouvellement de son offre. "La marque est dans un très bon moment et à l'exception du C4 Spacetourer, tous les modèles sont à la hausse. Nous avons un effet de gamme très fort, qui aujourd'hui est amplifié par C5 Aircross", explique Amaury de Bourmont, directeur du commerce France de Citroën.

 

De fait, la marque atteint une part de marché de 11,6 % sur le mois de février 2019 avec 19 986 immatriculations en hausse de 20,1 %. L'analyse des immatriculations par canaux illustre la bonne tenue de la marque : les ventes aux particuliers ont progressé de 8,6 % et pèsent 45 % des cartes grises totales quand la moyenne du marché atteint 44%.

 

Le C5 Aircross compte sur le mois de février 1 957 immatriculations : "mais avec 1 % de part, nous savons que nous sommes à la moitié environ de nos capacités. Nous avons un gros potentiel sur la clientèle des professionnels", poursuit le directeur du commerce en France. 

 

Côté DS Automobiles, la satisfaction est également de mise. Tandis que la DS7 Crossback poursuit sa progression avec 1 278 unités immatriculées en hausse de 665,3 % et représente en février 76 % du total de la marque, un nouvel équilibre devrait se faire sentir avec l'arrivée des premières DS3 Crossback dans le réseau. Ces premières livraisons seront accompagnées par la mise en place d'opérations promotionnelles sur le savoir-faire français et l'organisation de rencontres dans la plupart des 149 points de vente (102 Store et 47 salons) de rencontres avec des artisans et artistes locaux reconnus localement.

 

De même, les commandes de DS3 Crossback e-Tense seront ouvertes en mars pour commencer à jauger le marché, même si le véhicule ne devrait pas être disponible avant la fin de l'année.

 

 

Comme les autres marques, Citroën et DS Automobiles, attendent avec intérêt les opérations portes ouvertes du mois de mars, qui constituent les plus fortes opérations commerciales de l'année. "Le week-end de portes ouvertes de mars est essentiel et permet en trois jours d'immatriculer le quart des volumes du mois", avance Amaury de Bourmont.  En 2019, quatre opérations seront organisées au lieu de 5 habituellement. Les portes ouvertes de septembre étant moins intéressantes, les constructeurs présents sur le marché français ont décidé de se focaliser sur les week-ends pour les mois de janvier, mars, juin et octobre 2019.

Ajouter un commentaire
 
Pour laisser un commentaire,  
 Inscrivez vous 
Plus d'articles
L'incontournable mais problématique vente en ligne

La majorité du parcours client est déjà digitalisé mais l'ultime acte, l'achat, peine encore à être dématérialisé. Tous les constructeurs traditionnels mènent des expérimentations pour faire

L'arrêt des voitures thermiques coûtera plusieurs centaines de milliards d'euros

En 2040, le gouvernement a prévu la fin de la commercialisation des voitures thermiques. Mais le coût de cette décision est-il bien mesuré ? Un rapport parlementaire parle de plusieurs centaines de milliards

Renault nomme en France, en Europe et en Chine

La France, l'Europe mais aussi la Chine et la zone Pacifique sont au centre des nominations que Renault vient d'annoncer.

Carlos Tavares, PSA :

Le patron de PSA prévoit un impact sur l’ensemble de la filière automobile dès la mise en œuvre des normes d’émission de CO2 en 2021. Le groupe pilote d’ores et déjà ses niveaux de stocks

Les immatriculations 2018 de véhicules diesel ont encore baissé en Europe

Les dernières statistiques de l'Acea montrent un recul de 18,3 % des immatriculations de véhicules diesel dans l'Union européenne en 2018, au plus grand bénéfice de l'essence. La part des véhicules

Electromobilité : les points à retenir du rapport reçu par l'Elysée

Quatre mois après avoir confié une mission sur les nouvelles mobilités et les véhicules autonomes à Patrick Pelata et Xavier Mosquet (BCG Consulting), Emmanuel Macron a présenté les conclusions

 
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page