Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
L'automobile devient un casse-tête budgétaire

Les achats de véhicules deviennent un vrai casse-tête pour 73 % des Français.

L'automobile devient un casse-tête budgétaire

Selon le dernier baromètre Aramisauto - Kantar, l'automobile reste un achat plaisir pour 84 % des Français mais devient un vrai casse-tête budgétaire pour 73 % d'entre eux.

 

Deuxième poste de dépenses des ménages en France, avec 13,6 % des revenus des ménages qui y sont consacrés, derrière le logement (26,2 % des revenus en 2017, les transports et notamment les achats de véhicules deviennent un vrai casse-tête pour 73 % des Français.

 

Selon la 10e édition du baromètre Aramisauto, réalisée par Kantar, 69 % des Français ont le sentiment "que la vie est dure, un sentiment encore plus prononcé chez les ménages à faibles revenus (83 % d'entre eux), soit moins de 1 500 euros nets par mois. "

 

Conséquence directe de ce sentiment, 54 % des Français ont changé leurs habitudes et consomment la voiture autrement. Ainsi, 25 % d'entre eux ont décidé de limiter leurs déplacements, y compris en zone rurale, là où justement la voiture est un élément indispensable. Enfin, 3 ménages sur 10 sont obligés de contraindre leurs autres postes budgétaires pour acheter une voiture.

 

Toujours pour des raisons budgétaires, la moitié des automobilistes modifie les critères de sélection de leur achat : 39 % revoient le modèle choisi, 34 % se dirigent vers une voiture d'occasion plutôt qu'une neuve, 29 % changent de marque et 28 % de motorisation.

 

30 % des automobilistes ont repoussé l’acquisition d’une nouvelle voiture pour des questions de budget, dont 14 % pour pouvoir bénéficier de la prime à la conversion. Mais si 81 % ont déjà entendu parler de cette prime, 25% seulement ont une connaissance précise des conditions d’éligibilité et 56 % une connaissance partielle. 

 

Cette étude a été réalisée à partir de 1007 interviews de personnes âgées de plus de 18 ans, la semaine du 22 avril 2019.

Ajouter un commentaire
 
Pour laisser un commentaire,  
 Inscrivez vous 
Plus d'articles
PSA : Trémery passe à l'électrique

Alors que les premiers modèles à batterie de PSA sont dans les starting-blocks, l'appareil industriel du français s'adapte logiquement à ces nouvelles offres. Le site de Trémery, champion des blocs

Car Avenue se structure au Luxembourg

L’opérateur a posé les premières pierres de sa future concession regroupant Peugeot, Citroën et DS. Les trois marques devraient générer sur ce site 3 600 ventes en année pleine.

Jean-Dominique Senard (Renault) :

Pour la première fois, Jean-Dominique Senard, président de Renault, a dirigé l'assemblée générale des actionnaires du groupe. Une réunion très attendue où près de 900 actionnaires ont fait le déplacement

Eden Auto en passe de reprendre le groupe Pigeon

Rebondissement dans la vente du groupe Pigeon : convoité par Tressol-Chabrier, l’opérateur devrait finalement passer dans le giron du groupe Eden Auto. Cette opération permettrait au distributeur

Renault soucieux de préserver son influence

Malgré les tentatives de Bruno Le Maire d'apaiser les choses, Renault menace, selon Nissan, de bloquer une réforme de la gouvernance du nippon. Le français y voit un risque de perte d'influence.

Verbaere s’implante dans la Marne avec Seat et Skoda

L’opérateur annonce la reprise de Reims Champagne Auto, distribuant les marques Seat et Skoda. Cette opération lui permet de poser des jalons sur un deuxième et nouveau département : la Marne.

 
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page